Hérault - Vaccination contre la Covid-19 : une dose de rappel pour les personnes de 65 ans et plus

Hérault - Vaccination contre la Covid-19 : une dose de rappel pour les personnes de 65 ans et plus

Hérault - Vaccination contre la Covid-19 : une dose de rappel pour les personnes de 65 ans et plus

Par Gouvernement, le 29 Août 2021

Vaccination contre la Covid-19 : une dose de rappel pour les personnes de 65 ans et plus

Dans son avis, la Haute Autorité de santé recommande aussi de cibler les personnes présentant des comorbidités qui augmentent le risque de formes graves de Covid-19.

Après avoir analysé les données disponibles, la Haute Autorité de santé (HAS) a précisé ce mardi 24 août 2021 les populations éligibles à une dose de rappel de vaccin contre la Covid-19.

Ainsi, elle propose une dose de rappel avec un vaccin à ARN messager pour les personnes de 65 ans et plus, ainsi que pour les personnes présentant des comorbidités qui augmentent le risque de formes graves de Covid-19.

Cette dose de rappel doit être administrée après un délai d’au moins 6 mois suivant la primovaccination complète.

« Les études récentes suggèrent une réduction de l’efficacité de tous les vaccins, en particulier contre le variant delta. Cette baisse de la protection concerne essentiellement l’infection et les formes symptomatiques. On observe également une légère baisse d’efficacité sur les formes graves qui restent globalement bien couvertes par les vaccins. La baisse ne touche pas seulement les personnes âgées et les populations à risque de formes graves, mais ces dernières demeurent les plus affectées. » Avis rendu par la Haute Autorité de santé au 24 août 2021

Les résidents des Ehpad

Le 12 août 2021, le ministère des Solidarités et de la Santé avait déjà confirmé la mise en place d’une campagne de rappel de vaccination à partir de mi-septembre pour :

  • les résidents des Ehpad et des unités de soins de longue durée (USLD) ;
  • les personnes de plus de 80 ans vivant à leur domicile et celles qui présentent un très haut risque de forme grave de Covid-19 ;
  • les personnes immunodéprimées.

La Haute Autorité de santé avait été saisie le 18 août sur l’opportunité d’étendre à d’autres populations cette campagne de rappel et sur la probabilité qu’à terme un rappel vaccinal en population générale soit nécessaire.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI