Hérault - Étude ComCor : analyse de l'efficacité des vaccins à ARN messager sur les variants

Hérault - Étude ComCor : analyse de l'efficacité des vaccins à ARN messager sur les variants

Hérault - Étude ComCor : analyse de l'efficacité des vaccins à ARN messager sur les variants

Par Santé publique France, le 16 Août 2021

Étude ComCor : analyse de l’efficacité des vaccins à ARN messager sur les variants alpha et bêta du SARS-CoV-2 en France

Au cours des six derniers mois, l'Organisation Mondiale de la Santé a classé quatre variants du SARS-CoV-2 comme « préoccupants » en raison de leur plus forte transmissibilité ou de leur possible échappement immunitaire : les variants alpha, bêta, gamma et delta. Des chercheurs de l’Institut Pasteur, en collaboration avec la Caisse nationale de l’Assurance Maladie, l’institut Ipsos et Santé publique France ont mené, en France, une étude cas-témoin au niveau national permettant d’évaluer l'efficacité des vaccins à ARNm contre les formes symptomatiques de l'infection par le SARS-CoV-2, qu'il s'agisse du virus d'origine ou des variants alpha et bêta.

Les résultats montrent que ce schéma de vaccination, à deux doses, confère une protection de 88% contre la souche d’origine du virus, de 86% contre le variant alpha et de 77% contre le variant bêta. Ces données ont été publiées le 14 juillet 2021 dans le Lancet Regional Health Europe.

Fin 2020, deux nouveaux variants du SARS-CoV-2 sont apparus. A cette date, l'Angleterre a connu une résurgence de l'incidence des infections au SARS-CoV-2 attribuée à l'émergence du variant alpha, un variant dont la transmissibilité est plus forte que la souche d’origine du SARS-CoV-2. Cet événement a été accompagné par l'émergence du variant bêta en Afrique du Sud, dont la mutation E484K est associée à un échappement immunitaire. L’émergence de ces différents variants du SARS-CoV-2 a coïncidé avec le début des campagnes de vaccination en masse dans le monde entier. Dans ce contexte, il était donc nécessaire d’analyser l’efficacité1 des vaccins à ARN messager disponibles contre ces différents variants du virus SARS-CoV-2.

En parallèle, depuis octobre 2020, l’Institut Pasteur, en collaboration avec la Caisse nationale de l’Assurance Maladie, l’institut Ipsos et Santé publique France a lancé l’étude ComCor, une étude cas-témoins à l'échelle nationale qui analyse les facteurs sociodémographiques, comportements et pratiques associés à l’infection par le SARS-CoV-2. Les résultats du premier volet de cette étude ont été publiés dans le Lancet Regional Health le 7 juin 20212.

En février 2021, les chercheurs ont adapté le questionnaire pour ajouter des informations sur la vaccination contre la Covid-19, l'existence d'infections antérieures au SARS-CoV-2, et sur la nature des variants responsables d'infection. Ces informations ont été utilisées pour évaluer l’efficacité de deux doses de vaccins à ARNm contre les variants, alpha et bêta, circulant en France, et pour évaluer la protection apportée par des infections par le SARS-COV-2 antérieures. Toutes les personnes infectées ont été invitées à participer à l’enquête par la Caisse nationale de l’Assurance Maladie.

L’analyse a inclus 7 288 personnes infectées par la souche d’origine, 31 313 personnes infectées par le variant alpha, 2 550 personnes infectées par le variant bêta et 3 644 témoins non infectés entre février et mai 2021. Grâce à cette étude, les chercheurs ont montré que deux doses de vaccin à ARNm confèrent (sept jours après la deuxième dose) une efficacité à 88% (81-92) contre le virus d'origine, à 86% (81-90) contre le variant alpha et à 77% (71-90) contre le variant bêta. Il n’a pas été montré de différence dans l’efficacité vaccinale selon l'âge, le sexe ou l'exposition professionnelle.

"Ces résultats étaient particulièrement attendus pour le variant bêta, connu pour sa mutation E484K associée à un échappement immunitaire. Notre estimation de 77% de protection est très proche des 75% estimés par la seule autre étude au monde ayant évalué l'efficacité des vaccins ARNm contre ce variant. Ces analyses confirment l'efficacité des vaccins contre la Covid-19, et le rôle central qu'ils occupent dans la lutte contre l'épidémie." Arnaud Fontanet, Responsable de l’unité d’Épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur et professeur du Conservatoire national des arts et métiers

Un autre résultat important de cette étude concerne les antécédents d'infection par SARS-COV-2. Les chercheurs montrent qu’une infection récente (2 à 6 mois) confère une protection similaire à celle observée avec les vaccins ARNm, mais que cette protection décroît après six mois.

Ces analyses vont être maintenant élargies à l'estimation de l'efficacité vaccinale contre le variant delta qui est devenu majoritaire sur le territoire français depuis le début du mois de juillet.

Source

Impact of original, B.1.1.7, and B.1.351/P.1 SARS-CoV-2 lineages on vaccine effectiveness of two doses of COVID-19 mRNA vaccines: Results from a nationwide case-control study in France, Lancet Regional Health Europe, 14 juillet 2021

Tiffany Charmet1, Laura Schaeffer1, Rebecca Grant1,2, Simon Galmiche1, Olivia Chény3, Cassandre Von Platen3, Alexandra Maurizot4, Alexandra Rogoff4, Faïza Omar5, Christophe David5, Alexandra Septfons6, Simon Cauchemez7, Alexandre Gaymard8,9, Bruno Lina8,9, Louise H Lefrancois10,11, Vincent Enouf10,11,12, Sylvie van der Werf10,11, Alexandra Mailles6, Daniel Levy-Bruhl6, Fabrice Carrat13, Arnaud Fontanet1,14

1 Institut Pasteur, Emerging Diseases Epidemiology Unit, Paris, France
2 Sorbonne University, Paris, France
3 Institut Pasteur, Centre for Translational Research, Paris, France
4 Caisse nationale de l’Assurance Maladie, Paris, France
5 Institut IPSOS, Paris, France
6 Santé publique France, Saint-Maurice, France
7 Institut Pasteur, Mathematical Modelling of Infectious Diseases Unit ; UMR2000 ; CNRS, Paris, France
8 CNR des Virus des Infections Respiratoires, Institut des Agents Infectieux, Hospices Civils de Lyon
9 Virpath, Centre International de Recherche En Infectiologie, Université de Lyon, Inserm U1111, CNRS UMR5308, École Normale Supérieure de Lyon, UCBL, Lyon, France
10 Molecular Genetics of RNA Viruses, Department of Virology, Institut Pasteur CNRS UMR 3569; Université de Paris, Paris, France
11 National Reference Center for Respiratory Viruses, Institut Pasteur, Paris, France
12 Mutualized Platform of Microbiology, Pasteur International Bioresources Network, Institut Pasteur, Paris, France
13 Sorbonne Université, Inserm, IPLESP, hôpital Saint-Antoine, APHP, 27 rue Chaligny, Paris F75571
14 Conservatoire national des arts et métiers, Unité PACRI, Paris, France

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI