Tarn et garonne - Réaction du Sénateur LEVI à la décision du Conseil constitutionnel sur le pass sanitaire

Tarn et garonne - Réaction du Sénateur LEVI à la décision du Conseil constitutionnel  sur le pass sanitaire

Tarn et garonne - Réaction du Sénateur LEVI à la décision du Conseil constitutionnel sur le pass sanitaire

Par Pierre-Antoine LEVI, le 06 Août 2021

« Le Conseil constitutionnel a validé ce jeudi 5 août l’essentiel du projet de loi sur la gestion de la crise sanitaire élargissant le pass sanitaire et instaurant la vaccination obligatoire pour les soignants.J’en prends acte.

Pour autant, je ne regrette pas d’avoir voté contre ce texte, comme je l’avais fait en mai dernier, instaurant le pass sanitaire pour les évènements de plus de 1000 personnes. Je suis resté fidèle à ma ligne de conduite, ce qui ne veut en aucun cas dire que je minimise la crise sanitaire comme certains essayent malhonnêtement de le faire croire.

Dès lors que tout le monde n’a pas encore eu l’opportunité de se faire vacciner, l’application du pass sanitaire me parait injuste. Je rappelle simplement que la vaccination pour les personnes de moins de 40 ans n’est ouverte que depuis le 31 mai.

De plus, l’application d’une telle mesure va être source de beaucoup de tensions pour les cafetiers et les restaurateurs. Je pense également aux lieux culturels comme les cinémas qui souffrent également depuis plus d’un an et demi et qui subissent une baisse de près de 70% de leur fréquentation depuis la mise en place du pass. 

Lors de l’examen du texte au Sénat, la majorité sénatoriale a réussi à améliorer ce texte, notamment le fait que les moins de 18 ans n’y soient pas soumis jusqu’au 30 septembre. Nous avons également supprimé la possibilité de licenciement pour les salariés non vaccinés. Cela aurait été socialement extrêmement violent.

J’appelle l’ensemble de nos concitoyens à se faire vacciner, car c’est aujourd’hui, semble-t-il, le moyen le plus efficace pour lutter contre cette pandémie. Faisons confiance à la science. Tant de pays rêveraient aujourd’hui d’avoir accès aux vaccins que nous avons à notre disposition.

Pour autant, je suis et resterai opposé à la vaccination obligatoire de l’ensemble des Français.
Cette mesure serait de toute façon inapplicable. De plus, cela fracturerait notre pays encore plus que ce qu’il est aujourd’hui. Faisons preuve de pédagogie et de responsabilité pour lutter unis contre cette pandémie qui a déjà fait de trop nombreuses victimes. »

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI