Occitanie - Discours d'ouverture de la présidente de Région, Carole Delga

Occitanie - Discours d'ouverture de la présidente de Région, Carole Delga

Occitanie - Discours d'ouverture de la présidente de Région, Carole Delga

Par Région Occitanie, le 19 Juillet 2021

Discours d'ouverture de la présidente de Région, Carole Delga

 

Réunis ce vendredi 16 juillet en Assemblée plénière, sous la présidence de Carole Delga, les élus régionaux débattent notamment de nouvelles mesures en faveur de la santé, du pouvoir d'achat et de la sécurité des habitants de l'Occitanie. Moins de 3 semaines après les élections régionales, ces premières délibérations portent plus particulièrement sur la création d'un Groupement d'intérêt public (GIP) pour le recrutement de 200 médecins généralistes ou infirmiers ainsi que sur l'accompagnement des municipalités dans leurs politiques de sécurité.

« Soyons clairs : nous n'en avons pas fini avec la COVID et je vous confirme, au vu des chiffres de propagation du variant delta, qu'une nouvelle étape de la lutte contre l'épidémie est à engager sans délais, avec détermination, responsabilité, et que notre région va prendre toute sa part dans ce combat pour la vie, comme nous l'avons fait depuis mars 2020 », a notamment déclaré Carole Delga en ouverture de séance.

La présidente de Région a ensuite présenté les grands projets soumis aujourd'hui au vote des élus régionaux :

 

« Nous renforçons dès à présent notre dispositif de vaccination mobile, Proxivaccin, dans les secteurs ruraux pour permettre aux personnes isolées d'avoir accès à la vaccination, avec un deuxième camion financé par la Région. De plus, avec la Croix Rouge, l'ARS et la Fédération de l'Hôtellerie de Plein Air, nous allons déployer des centres de vaccination mobiles dans les campings. J'ai proposé durant ma campagne un projet clair, précis sur la santé, avec notamment le recrutement de 200 médecins et infirmiers salariés afin de lutter contre les déserts médicaux. Nous votons aujourd'hui la préfiguration d'un Groupement d'intérêt public, qui sera mis en place début 2022.

 

C'est la même méthode qui prévaut aussi concernant, la partie de notre projet, consacré à la sécurité du quotidien. Dès le mois de septembre, la Région accompagnera les communes et les intercommunalités dans leurs actions de prévention des violences et de tranquillité publique. Je souhaite aussi que nous intervenions dans la formation continue des agents de police municipale et intercommunale. Pour un meilleur suivi de l'avancée de ce Plan régional de protection des personnes vis-à-vis des violences, j'ai souhaité la création d'une délégation spécifique. Thierry Mathieu est ainsi nommé conseiller régional délégué à la Sécurité. Il coordonnera un grand plan d'investissement dans les infrastructures de prise en charge et d'éloignement des conjoints violents.

 

L'autre grande priorité, c'est la relance. D'abord, répondre à l'urgence, et là aussi mon engagement de campagne sera tenu avec la mise en place dès la rentrée du fonds anti-faillite de 100 millions d'euros. Car nous devons tout faire pour que la crise sanitaire ne soit pas aggravée par une crise économique et sociale sans précédent. Il en va également de la vie de nos concitoyens. De l'avenir de leurs enfants. »

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI