Occitanie - Covid long : des échanges pour améliorer la prise en charge

Occitanie - Covid long : des échanges pour améliorer la prise en charge

Occitanie - Covid long : des échanges pour améliorer la prise en charge

Par ARS Occitanie, le 02 Juillet 2021

Covid long : des échanges pour améliorer la prise en charge

Pour les patients concernés et leurs proches, les situations de Covid long suscitent inquiétudes et interrogations. Pour leurs soignants, de nombreuses questions restent posées face à des pathologies encore mal connues. L’ARS Occitanie a pris l’initiative d’ouvrir un espace de dialogue entre soignants et soignés et de soutenir l’expérimentation de solutions innovantes dans ce domaine.

Les témoignages de patients atteints de formes de Covid long et de professionnels de santé sont au cœur d’une première rencontre organisée en visioconférence cet après-midi par l’ARS Occitanie.

Comment améliorer la prise en charge de ces patients qui conservent des symptômes au-delà de quatre semaines après leur infection, qu’ils aient été hospitalisés ou non ? C’est l’axe central des réflexions partagées par tous les acteurs.

Au plan national, la Haute Autorité de Santé (HAS), puis le Ministère des Solidarités et de la Santé ont diffusé au mois de mars dernier de nombreuses recommandations afin d’organiser les parcours de soins « post-Covid » pour accompagner au mieux les personnes concernées.

L’ARS Occitanie souhaite poursuivre cette mobilisation et favoriser des regards croisés entre patients et professionnels, considérant que l’implication des patients souffrant de symptômes prolongés du Covid-19 participe au succès de leur prise en charge.
L’objectif est d’abord de permettre un échange régulier entre soignés et soignants face aux nombreuses questions posées par ces symptômes qui durent. Cet espace associe désormais représentants d’usagers et patients, professionnels de santé publics et privés, référents Covid dans les champs du soin et de la recherche, et partenaires institutionnels.

Au-delà de l’expression des attentes des patients, les échanges visent à identifier des actions prioritaires à mettre en œuvre pour améliorer rapidement la prise en charge de ces personnes malades dans leurs lieux de vie. Il s’agit d’évaluer les ressources mobilisables par exemple dans des centres de références spécialisés ou en matière de rééducation, d’accompagnement psychologique et d’éducation thérapeutique.

Pour favoriser l’expérimentation d’initiatives adaptées à ces besoins, l’ARS Occitanie a mobilisé 2M€ sur le Fond d’intervention régionale. Cette dotation budgétaire permettra d’accompagner financièrement des projets qui contribueront à l’amélioration de la prise en charge de ces patients dans notre région.

Photo d'illustration

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI