Occitanie - Protection du milieu marin : quatre associations lauréates de la Fondation Banque Populaire du Sud

Occitanie - Protection du milieu marin : quatre associations lauréates de la Fondation Banque Populaire du Sud

Occitanie - Protection du milieu marin : quatre associations lauréates de la Fondation Banque Populaire du Sud

Par Fondation Banque Populaire du Sud, le 17 Juin 2021

Les associations Ailerons (Montpellier), ECOLOCAL (Narbonne), Docatimages (Port-Vendres) et Travel Doc (Argelès-sur-Mer) sont lauréates de la Fondation Banque Populaire du Sud. Toutes mènent des projets innovants pour sensibiliser le grand public à la richesse naturelle de la Méditerranée et à la nécessité d’agir pour la préserver.

La Fondation d’entreprise Banque Populaire du Sud a octroyé 73 500 euros en juin 2021 à 32 projets associatifs ou portés par des jeunes. Ailerons (Montpellier), ECOLOCAL (Narbonne), Docatimages (Port-Vendres) et Travel Doc (Argelès-sur-Mer) reçoivent des dotations respectives de 4000, 4000, 2000 et 4000 euros.

AILERONS veut observer le «  Diable de Mer  » au large de la Corse
L’association AILERONS porte depuis 2009 le programme national de sciences participatives « Diable de mer » qui vise à améliorer la connaissance et la protection de l’espèce du même nom, menacée en Méditerranée. À ce titre, elle recense notamment les observations de l’espèce auprès d’un réseau dédié et a constitué la plus grosse base de données à ce jour pour cette espèce en Méditerranée française. Depuis 2019, AILERONS mène des expéditions scientifiques avec un double-objectif : aller chercher l’espèce dans des zones où celle-ci n’a pas encore été observée et étudier ses déplacements et son utilisation du milieu marin via la pose de balises satellites. La dotation de la Fondation BP Sud va l’aider à organiser une troisième expédition durant l’été 2021 au large des côtes ouest de la Corse, et à équiper davantage de Diables de mer avec ces balises. Ces expéditions sont conçues pour avoir un minimum d’impact sur l’environnement : majorité des déplacements à la voile, démarche « zéro déchet » à bord, tous les produits utilisés à bord d’origine naturelle.

«  L’Audyssée des déchets  » pour débattre des enjeux de la préservation de l’eau
Œuvrant en faveur d’une transition juste et écologique, l’association ECOLOCAL a décidé de sensibiliser les Audois sur les origines des déchets, en partie plastiques, qui polluent le littoral du département et la Méditerranée. Les bénévoles d’ECOLOCAL et l’équipe de tournage vont mener l’enquête le long du cours de l’Aude, depuis son embouchure à Fleury d’Aude jusqu’à sa source située dans le massif du Carlit, à bord d’un canoë, parfois en vélo voire en voiture en fonction de la typographie du terrain. ECOLOCAL en tirera un web documentaire baptisé «  L’Audyssée des déchets  » dont la réalisation s’appuiera sur les échanges avec les habitants des territoires traversés et sur leur expertise. ECOLOCAL organisera des ateliers et quatre « Agoras » filmées rassemblant des citoyens, des élus, des responsables associatifs, des scientifiques, des agents territoriaux dans un débat ouvert et participatif sur les enjeux de la protection du littoral, de la mer et du fleuve pour les riverains. Le documentaire sera accessible sur le web et diffusé via le circuit Ciném’Aude ; il donnera lieu à des soirées ciné-débat dans les communes du littoral et ailleurs en Occitanie. La dotation de la Fondation Banque Populaire du Sud permettra de développer la médiation éducative et participative du projet auprès de tous les publics, notamment les scolaires, et de favoriser leur venue aux ateliers et aux agoras. Tournage, ateliers et agoras prévus de juin 2021 à mai 2022.

« La femme et la mer » met en lumière le regard protecteur des femmes sur les océans
En 2019, Docatimages a créé un spectacle de lectures musicales soulignant l’engagement des femmes dans la préservation des océans. « La femme et la mer » a été programmé à deux reprises avant l’épidémie de Covid. L’association relance sa diffusion avec l’apport d’une metteuse en scène et l’accompagnement d’un saxophoniste. Liliane Colenson, Marie-France Courtin et Isabelle Pons-Lochard font entendre les voix de navigatrices pionnières, de scientifiques lanceuses d’alerte et de romancières. En arrière-plan, une projection d’images fixes et animées illustre le propos. Une représentation aura lieu le 30 juillet au Théâtre Vauban de Port-Vendres dans le cadre de la Fête catalane. Docatimages s’emploie à prolonger la diffusion dans d’autres lieux significatifs d’Occitanie à partir de septembre 2021.

Un plateau télé se déplace en voilier pour une web série sur la Méditerranée
La Fondation Banque Populaire du Sud soutient enfin le projet de média associatif Grain de Sel TV de Travel Doc consacré à la préservation du patrimoine naturel et culturel de la Méditerranée. Durant l’été 2021, les professionnels de l’audiovisuel membres de l’association organiseront une série de plateaux télévisés itinérants en voilier sur la côte occitane afin de réaliser 11 émissions web s’intéressant chacune à une thématique clé du territoire. Une animatrice accueillera des acteurs locaux engagés tels que des scientifiques, des représentants d’associations, des agents de parcs naturels, des artisans et des artistes investis pour la protection et l’avenir de la mer Méditerranée. Six escales sont prévues : Marseillan, Gruissan, Leucate, Saint Cyprien, Argelès et Port Vendres. Ces émissions grand public à but pédagogique seront diffusées à large échelle sur le web mensuellement à partir de novembre 2021.

 

À propos de la Fondation Banque Populaire du Sud
La Banque Populaire du Sud a lancé sa fondation d’entreprise en 2013 afin de renforcer son engagement sociétal et affirmer l’esprit coopératif qui anime ses sociétaires et ses collaborateurs. Elle intervient en faveur des associations locales et des jeunes dans les domaines suivants : l’insertion par l’emploi et la promotion de l’entrepreneuriat, l’innovation sociale et environnementale, le patrimoine culturel local et l’initiative jeunes. Elle intervient sur les sept départements de la Banque Populaire du Sud : l’Ariège, les Pyrénées-Orientales, l’Aude, l’Hérault, le Gard, la Lozère et le Sud de l’Ardèche et organise deux appels à projets par an. Les dates sont publiées sur son site Internet. Pour mener sa mission, la Fondation bénéficie d’un budget de 180 000 euros par an. Elle est présidée par Françoise Guetron-Gouazé, vice-présidente du conseil d’administration et présidente du comité sociétariat de la Banque Populaire du Sud.

 

 

Occitanie - Protection du milieu marin : quatre associations lauréates de la Fondation Banque Populaire du Sud

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI