Frontignan - Deux Frontignanais parmis les 5 Héraultais décorés pour leur investissement associatif et sportif

Frontignan - Deux Frontignanais parmis les 5 Héraultais décorés pour leur investissement associatif et sportif

Frontignan - Deux Frontignanais parmis les 5 Héraultais décorés pour leur investissement associatif et sportif

Par ville de Frontignan, le 18 Juin 2021

Deux Frontignanais parmis les 5 Héraultais décorés pour leur investissement associatif et sportif.

Samedi 12 juin, à 11h, salle Bouvier-Donat, la Fédération Française des Médaillés de la Jeunesse, des Sports et de l'Engagement Associatif (FFMJSEA) a décoré une demie douzaine de personnes pour leur invesitssement.

La journée a débuté dès 9h30 par l’AG du comité départemental de l’Hérault de la Fédération. Puis à 11h,  les médailles ont été remises par la  FFMJSEA et les diplômes par Georges Forner, conseiller municipal délégué aux jumelages, aux récipiendaires.  Aux côtés de Jesika Olivet (Poussan), Annie Rey (Teyran) et Merle Blondeau (Balaruc les bains), médaillé.e.s de bronze et Alfonse D’acunto (Mèze), médaillé d’or, deux frontignanais ont été décorés :

Sandrine Munoz, médaille de bronze et Alain Viola, médaille d’argent.

Tous deux recoivent leur distinction pour leur investissement au service du sport et des autres.

 

Ànoter que le comité va effectuer une demande de médaille ministérielle pour Marianne Beltrando, la célèbre multichampionne  de BMX frontignanaise, pour une remise de médaille en Janvier prochain ou lors de l’AG suivante.

La fédération

La Fédération Française des Médaillés de la Jeunesse, des Sports et de l'Engagement Associatif est placée sous le haut patronage du président de la République et du ministre de la Jeunesse, des sports et de la vie associative.

Association loi 1901 elle est reconnue d’utilité publique le 9 juillet 1958.

Le principe fondamental exige que tout membre d'une association a le droit d'en faire la demande.

Pour les clubs, le mémoire est déposé en mairie.

Le citoyen peut s'adresser à une personnalité élue de son choix. L'ensemble de ces mémoires est recueilli et analysé par les directions départementales de la jeunesse et des sports.

En fonction du quota départemental, une liste est dressée puis soumise au préfet pour les trois niveaux, bronze (six années d’ancienneté), argent (dix années d’ancienneté), et or (quinze années d’ancienneté). Le préfet transmet les mémoires, or et argent, au ministre. L'attribution du niveau bronze reste l'une de ses prérogatives.

La médaille

Le 4 mai 1929, par décret du président de la République Gaston Doumergue, était créée la Médaille d'Honneur de l'Education Physique.

À cette époque, suite aux Jeux Olympiques initiés en 1896 par Pierre de Coubertin, le sport prenait de plus en plus d'importance. ce fait fut pris en compte par Gaston Roux, alors attaché de cabinet de Henri Paté, sous-secrétaire d'Etat chargé de l'Education Physique, qui proposa la création d'une médaille destinée à récompenser le dévouement à la cause sportive.

Le 4 mai, le décret était signé par le président Doumergue et contresigné par Pierre Parraud, ministre de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI