Occitanie - Les vacances, un rempart contre l'isolement de nos aînés Les vacances avec les Petits Frères des Pauvres

Occitanie - Les vacances, un rempart contre l'isolement de nos aînés Les vacances avec les Petits Frères des Pauvres

Occitanie - Les vacances, un rempart contre l'isolement de nos aînés Les vacances avec les Petits Frères des Pauvres

Par www.petitsfreresdespauvres.fr, le 14 Juin 2021

« Tout le monde rêve d’un bain de mer ou d’un bol d’air pur à la campagne ! »

Alors que la période du coronavirus et du confinement a particulièrement marqué nos aînés, les Petits Frères des Pauvres mettent tout en oeuvre en œuvre pour offrir aux personnes accompagnées qui souhaitent partir, une parenthèse bienvenue de détente et de convivialité, dans le strict respect des consignes sanitaires.

Dans ce contexte et au cœur de nos actions, s’expriment des personnes accompagnées, qui ont pu vivre leur isolement de manière encore plus prégnante en période de confinement et qui peuvent, plus qu’à l’habitude, avoir envie de sortir de chez elles, de re-voir du monde, de vacances, d’évasion. Une envie d’« évasion » au sens propre (s’échapper d’un lieu où l’on était enfermé) comme au sens figuré (se distraire) qui peut trouver des réponses très diverses dans l’action vacances proposée par les équipes de bénévoles des Petits Frères des Pauvres.

Comme le rappelle Géraldine Viala, adjointe de direction régionale en charge de la politique action vacances: « C’est un été pas comme les autres dans le contexte sanitaire Covid-19 . « Gestes barrières » et « distanciation sociale » sont les maîtres mots de l’été. Cette année les séjours seront globalement plus courts et le nombre de participants adapté. Les équipes de la région développent l’organisation de séjours en proximité, dont certains à la maison de Saint- Cernin mais aussi avec les acteurs du tourisme social et selon nos partenariats (ANCV (l’Agence Nationale des Chèques Vacances), ...) et elles vont renforcer les sorties à la journée.»

L’adaptation est encore une fois, au cœur de cet été 2021, s’adapter aux souhaits des personnes accompagnées et s’ouvrir à de nouvelles possibilités : chez soi, ailleurs une journée ou en séjour plusieurs jours. Les Petits Frères des Pauvres feront tout pour offrir cette parenthèse de vacances pour les personnes âgées isolées et précaires.

SÉJOURS 2020 DANS LA MAISON DES PETITS FRÈRES DES PAUVRES DE SAINT-CERNIN

On s’y sent bien, les gens sont gentils, on sort et on en a besoin», Claudette

Dès le 11 juin 2020 et l’autorisation retrouvée de se déplacer, Les Petits Frères des Pauvres se sont mobilisés pour rendre l’été plus agréable aux aînés isolés. Malgré le contexte sanitaire, 600 personnes âgées ont ainsi pu bénéficier d’une action vacances et s’échapper de leur quotidien confiné.

En Occitanie, la maison des Petits Frères des Pauvres de Saint- Cernin accueille des personnes âgées isolées aux revenus modestes pour vivre des vacances avec des animations ludiques, comme un atelier d’art floral ou encore un atelier de médiation animale.

Des fleurs et des gâteaux

Les 6 et 7 juillet 2020, 6 personnes accompagnées de l’équipe de Montauban et 3 bénévoles se sont retrouvés autour du thème des fleurs.
Un atelier floral a notamment permis aux aînés de découvrir une activité manuelle « simple, ludique et agréable », accessible à tous pour un résultat réellement valorisant pour les personnes. « Tout le monde a participé, commentent Marie et Chantal, bénévoles. Tous les bouquets étaient magnifiques. Ils sont repartis enchantés, avec leur création florale. Ça leur a fait un beau souvenir à rapporter chez eux ». Des propos approuvés par Claudette, personne accompagnée : « pour moi, les vacances ça se passe à la maison, sauf quand je pars avec les Petits Frères. Ça m’occupe, ça permet de connaître plusieurs personnes. Ici, on a été très bien accueillis. Il y avait des fleurs et des gâteaux. Les Petits Frères sont très généreux. C’était très bien ».

Le petit groupe a pu profiter des lieux en toute tranquillité, entre les repas et l’accueil du responsable de maison, Philippe, très appréciés, en toute convivialité, les temps de repos, de conversations ou de jeux. « C’était un bol d’air après le confinement, ajoutent les bénévoles. Il fallait se retrouver physiquement, sortir de la maison... Un thème sur les fleurs, c’était le plus beau cadeau de déconfinement ». Tout le monde est reparti le sourire aux lèvres et des fleurs dans les yeux.

Illustration - La loi « Grand Âge et autonomie » permettrait de faire face au vieillissement de la population de d'avoir des conditions de vie satisfaisantes jusqu'au bout. © Pierre Toury / Petits Frères des Pauvres

 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI