Occitanie - Pour Myriam Martin et Occitanie Populaire, la culture est un bien (vraiment) essentiel

Occitanie - Pour Myriam Martin et Occitanie Populaire, la culture est un bien (vraiment) essentiel

Occitanie - Pour Myriam Martin et Occitanie Populaire, la culture est un bien (vraiment) essentiel

Par Francis Daspe, le 26 Mai 2021

A l’occasion de sa venue ce dimanche 23 mai dans les Pyrénées-Orientales dans le cadre de la campagne des élections régionales des 20 et 27 juin, Myriam MARTIN, tête de liste régionale pour la liste « Occitanie Populaire », a rencontré le collectif « Occupation Alénya » et leur a apporté son soutien. Ce collectif composé d’intermittents du spectacle, d’acteurs de la culture, de précaires et de privés d’emploi se sont installés dans les murs l'espace Ecoiffier d'Alénya pour revendiquer, entre autres la réouverture des lieux de culture.

La liste « Occitanie Populaire », qui rassemble La France Insoumise (LFI), le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), la Gauche Démocratique et Sociale (GDS), le Parti de Gauche (PG), Ensemble ! et des militants engagés, considère la culture comme un bien véritablement essentiel, à l’opposé des propos pour le moins malheureux tenus par le gouvernement à l’occasion des confinements qui ont mis le secteur de la culture à genoux, aussi bien les artistes, les personnels que les structures. Pour Myriam Martin, les priorités résident dans « l’appropriation populaire des œuvres et des pratiques, la démocratisation tarifaire, la présence de la culture sur l’ensemble du territoire (notamment dans les zones rurales et de montagnes), la promotion de la pluralité artistique afin de valoriser toutes les esthétiques et expressions de l’humanité ». Pour Lucie Chillon, artiste impliquée dans le collectif et également candidate en troisième position sur la liste « Occitanie Populaire », il est nécessaire « d’articuler la création et l’exigence artistique tout en garantissant le statut, l’emploi, les salaires des artiste et des personnels de la culture ». Elle retient avec intérêt l’idée de créer des Maisons d'artistes et autres tiers lieux alternatifs, qui seraient des lieux de création, de diffusion, de logements et d'espaces collectifs.

« Notre ambition est de construire ensemble un modèle adapté pour garantir l’avenir de la culture et de ses emplois », précise Myriam Martin en proposant la mise en place en place d’un fonds d’urgence pour consolider les filières professionnelles pour garantir et stabiliser les emplois culturels, les statuts et les rémunérations. Cela passe par une augmentation significative du budget global de la culture qui devra atteindre le seuil des 100 millions d’euros. « L’objectif est d’intervenir sur la tarification des lieux et des événements culturels pour en favoriser la démocratisation ».

La culture représente un véritable enjeu démocratique pour construire une société plus juste et égalitaire, pour l'émancipation de chacun, pour penser autrement son rapport aux autres et au monde. Elle constitue un véritable levier pour améliorer la qualité de vie des habitants de la région. Il s’agit une composante importante de développement. En cela, la culture est un bien vraiment essentiel pour la liste « Occitanie Populaire ». Autrement dit, pour reprendre le slogan du collectif ornant la façade de l’espace culturel d’Alénya, « no culture, non futur »…

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI