Castelnau-le-Lez - Chêne centenaire - Rassemblement le 26 avril devant la mairie

Castelnau-le-Lez - Chêne centenaire - Rassemblement le 26 avril devant la mairie

Castelnau-le-Lez - Chêne centenaire - Rassemblement le 26 avril devant la mairie

Par Carine Barbier, le 26 Avril 2021

CHE - Conférence de presse et Rassemblement LUNDI 26 AVRIL à 17h30 devant la mairie de Castelnau-Le-Lez

Non, Monsieur LAFFORGUE, contrairement à ce que vous affirmez, tout n'a pas été mis en œuvre pour protéger le chêne. Il est temps de passer des paroles aux actes et faire enfin appliquer la loi sur la protection des espèces !

Le chêne centenaire est aujourd’hui en grand danger puisque « toute opération de voirie accompagnée de passages d’engins et d’interventions, de compaction, de vibrations délétères et de produits toxiques pour les racines aura des conséquences majeures et définitives sur cet arbre remarquable » (Avis technique de Mr Valette, expert forestier, expert judiciaire, 30/03/2021).

Depuis le 4 mars, le promoteur Les Nouveaux Constructeurs tente de faire passer des engins de chantier chemin de Salaison. Il a assigné en justice 14 personnes dont le seul tort est de vouloir faire respecter la loi pour protéger ce chêne habité par le Grand Capricorne (insecte protégé par la Convention de Berne). Son seul argument : aller plus vite pour construire les 32 logements. Les camions de 33 tonnes qui passent depuis deux ans par le chemin habituel de desserte du terrain seraient trop petits. La rentabilité économique prime, alors le promoteur souhaite faire passer des engins de taille exceptionnelle sur le système racinaire d’un arbre centenaire, élaguer l’arbre, quitte à entrainer la mort de ce dernier !

Plus incompréhensible est le jugement rendu par le tribunal le 22 avril (Jour de la Terre !) qui donne raison au promoteur. Dans la balance entre droit de l’immobilier et droit de l’environnement, au XXIème siècle, le premier reste toujours supérieur. Celles et ceux qui veulent faire respecter la loi sur l’environnement par des manifestations autorisées, sont lourdement condamné-es : des milliers d’euros à verser à cette entreprise internationale de promotion immobilière, cotée en Bourse, pour quelques camions qui ont dû passer par une autre voie que celle de Salaison.

M. Lafforgue, lui, n’a pas changé d’avis. Bien que ce chêne soit protégé et qu’il ait demandé qu’il soit classé dans le PLUI, il continue de soutenir le promoteur sans hésitation. Le passage de 200 camions, de camions toupie, d’une grue etc sur le système racinaire, l’élagage de l’arbre, tout cela ne mettrait pas en péril cet arbre remarquable ! Rappelons que M. Lafforgue est par ailleurs membre du Comité Arbre de Montpellier.

Ensemble pour Castelnau soutient l’action de l’Association pour la Sauvegarde du Chêne et du Handicap et de nombreux-ses citoyen-nes. Francis Hallé, biologiste renommé, a lui-même de nouveau apporté son soutien ce jeudi 22 avril, chemin de Salaison.

Une Conférence de presse et un Rassemblement auront lieu ce LUNDI 26 AVRIL, devant la Mairie de Castelnau, avec la participation des avocates des 14 personnes condamnées. Une entrevue a été demandée au Maire de Castelnau. Nous demandons, depuis 7 semaines maintenant, que M. LAFFORGUE modifie l’arrêté de circulation de la commune afin que les véhicules soient interdits de circuler dans l’impasse de Salaison en sanctuarisant un périmètre identique à celui du système racinaire, unique manière d’éviter la mort de ce chêne. Il ne nous répond pas, il ne daigne même pas rappeler Mathilde Borne, pour tenter d’apaiser la situation.

Pour les élus d’Ensemble pour Castelnau,
Mathilde Borne, conseillère communautaire,

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI