Occitanie - Gel - La Région a adopté une première aide exceptionnelle de 5 M€ 

Occitanie - Gel - La Région a adopté une première aide exceptionnelle de 5 M€ 

Occitanie - Gel - La Région a adopté une première aide exceptionnelle de 5 M€ 

Par Région Occitanie, le 16 Avril 2021

En soutien à nos viticulteurs et arboriculteurs, la Région a adopté une première aide exceptionnelle de 5 M€ »

Réunis en commission permanente ce vendredi 16 avril, les élus régionaux ont adopté à l'unanimité, sur proposition de la présidente de Région Carole Delga, une première aide exceptionnelle de 5 M€ pour soutenir les exploitations touchées par l'épisode de gel. Elle permettra d'une part d'intervenir en complément des aides d'Etat pour les calamités agricoles et, d'autre part, de contribuer au fonds de solidarité national pour la viticulture. Les jeunes agriculteurs seront également soutenus.

A l'issue de la commission permanente, la présidente de Région s'est rendue à Mudaison et à Pinet, dans l'Hérault, pour rencontrer des exploitants viticoles et arboricoles touchés par les gelées et échanger avec eux sur les dispositifs d'aide qui vont être mise en place.

« Les premières estimations confirment ce que nous craignions. Aucun département n'est épargné. Dans l'Hérault d'après les premières estimations, 70% des vignes ont été touchées sur 50 à 80% des parcelles. C'est un nouveau coup dur pour nos agriculteurs, en particulier pour nos arboriculteurs et viticulteurs. Beaucoup étaient déjà fragilisés par la fermeture de certains marchés à l'export, puis par la crise sanitaire. Mais la Région ne les laissera pas tomber. Réunis ce matin en commission permanente, les élus régionaux ont voté pour la création d'une aide exceptionnelle de 5 M€, qui pourra être abondée d'autant par nos partenaires locaux. Nous mobiliserons également la grande distribution, avec qui nous avons déjà un partenariat de qualité, pour que les produits locaux soient valorisés dans les rayons. C'est un débouché indispensable pour nos producteurs », a déclaré Carole Delga lors de sa visite.

Dans le cadre des procédures de calamités agricoles, la Région participera en complémentarité de l'Etat pour la prise en charge des pertes de récoltes et de fonds. La Région soutiendra l'ensemble des dossiers déposés afin d'apporter rapidement une aide directe aux producteurs. Ce dispositif s'appliquera majoritairement pour le secteur de l'arboriculture.

Pour un fonds de solidarité commun et un guichet unique pour les viticulteurs

A travers cette aide exceptionnelle la Région attribuera également, en fonction des modalités de mise en œuvre du fonds de solidarité créé par l'Etat, des aides aux viticulteurs ne pouvant bénéficier d'aides de calamités agricoles.

Pour soutenir les jeunes agriculteurs et les viticulteurs récemment installés, la Région maintient le versement des aides à la plantation prévues en 2021, même si les jeunes plants ont été gelés.

 « Il faudra que l'Etat prenne en compte l'ampleur de cet évènement dans les mesures d'urgence qui seront mise en place. J'ai d'ailleurs proposé au gouvernement la création d'un fonds commun destiné à la filière viticole qui permettrait de décupler la force des interventions de l'Etat, de la Région, des Départements et des Intercommunalités. Ce fonds commun national, décliné dans les régions viticoles, doit permettre de créer un guichet unique pour les producteurs, facilitant ainsi l'obtention d'une aide d'urgence. Nous devons jouer collectif pour faciliter les démarches des viticulteurs et être le plus efficace possible dans le traitement et le versement des aides », a également indiqué Carole Delga.

« Cet évènement climatique aux conséquences dramatiques doit également amener à une refonte du système assurantiel. Les assurances devront se mobiliser et avoir un geste de solidarité avec les producteurs, notamment sur les franchises.  Notre région est de plus en plus fréquemment touchée par des intempéries liées au changement climatique. Nos agriculteurs doivent donc être plus et mieux protégés face à ces risques récurrents qui pèsent sur leur activité. Cela nécessite aussi d'agir sur le long terme, pour adapter les exploitations. Plus de la moitié du budget de la Région est aujourd'hui consacré à la transition écologique et nous avons doublé nos aides à l'accompagnement des agriculteurs dans leurs démarches d'adaptation au changement climatique. »

Après le Gers et l'Hérault, Carole Delga se rendra lundi prochain, dans le Lot et en Tarn-et-Garonne, pour apporter son soutien viticulteurs et aux arboriculteurs particulièrement touchés sur ces territoires.

Les élus régionaux sont eux-aussi allés à la rencontre des viticulteurs et des arboriculteurs qui ont subis des pertes, comme par exemple dans le Gard, l'Aude, ou encore dans les Pyrénées-Orientales. Lors de ces rencontres, les élus ont pu constater l'ampleur des dégâts, échanger avec les producteurs et leur présenter l'aide exceptionnelle qui a été adoptée aujourd'hui.

Plan régional de relance viticole : une solution collective pour les vins régionaux

Adopté en juillet 2020, après une importante concertation avec les professionnels, ce plan de relancé collectif et inédit est financé par la Région à hauteur de 7 M€ pour un effet levier de 14 M€. Pour 1 € investi par les professionnels, la Région s'est en effet engagée à verser la même somme.

Dans le cadre d'un appel à projets lancé pour identifier et soutenir les opérations de commercialisation et de promotion des vignobles d'Occitanie, plus de 200 dossiers ont été reçus et analysés par le comité de coordination (Région, interprofessions, Chambre régionale d'agriculture, IRQUALIM te fédération des métiers).

Par ailleurs, la Région soutient à hauteur de 21M€, le développement et la compétitivité des exploitations viticoles à travers ses Pass et Contrat. Dans l'Hérault plusieurs projets sont d'ores et déjà accompagnés, notamment :

  • Le Château Coupe-Roses a bénéficié d'un Contrat Relance Viti de plus de 9 950€ pour réaliser des actions de communication pour dynamiser ses ventes à l'export ;
  • L'entreprise Domaines Pierre Chavin implantée à Béziers, spécialisée dans la commercialisation de vins hauts de gamme, a reçu une aide de 35 000€ via un Contrat Relance Viti pour financer des actions de communication pour dynamiser ses ventes ;
  • La cave coopérative de Roquebrun a bénéficié d'un Pass Rebond Agroviti de 46 000€ pour la mise en place de la démarche « Haute Valeur Environnementale » et la création d'un site internet marchand.

Dans l'Hérault, l'entreprise arboricole Cofruid'Oc a reçu une aide de 200 000€ dans le cadre d'un Pass Rebond pour la modernisation d'une de ses lignes de conditionnement de pommes.

A travers son aide à la protection des vergers, la Région a déjà soutenu 66 exploitations à hauteur de plus de 910 000€.

Crédit photo :  Laurent Boutonnet - Région Occitanie

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI