Hérault - Gel : Le député Philippe Huppé a interrogé le Ministre de l'Agriculture

Hérault - Gel : Le député Philippe Huppé a interrogé le Ministre de l'Agriculture

Hérault - Gel : Le député Philippe Huppé a interrogé le Ministre de l'Agriculture

Par Philippe Huppé Député de l’Hérault, le 14 Avril 2021

Gel dans le vignoble héraultais : Le député Philippe Huppé a interrogé le Ministre de l’Agriculture lors des Questions au Gouvernement

Après avoir constaté sur le terrain les dégâts causés par l’épisode de gel dans l’ensemble de sa circonscription, le député Philippe Huppé était présent à l’Assemblée nationale pour interpeller le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation lors de la traditionnelle séance de Questions au Gouvernement.

De Faugères à Hérépian, en passant par Cabrières, Saint-Jean-de-Minervois, Saint-Chinian, Combaillaux, Fontès et Cessenon-sur-Orb, le député héraultais s’est déplacé dans toute sa circonscription ces derniers jours pour constater l’étendue des dégâts causés par l’épisode de gel qui s’est abattu dans la nuit du 7 au 8 avril.

Après avoir organisé lundi une réunion à la chambre d’agriculture avec son Président Jérome Despey et les représentants des Jeunes Agriculteurs, de la MSA, des vignerons coopérateurs et indépendants et de la FDSEA, Philippe Huppé a décidé de faire un aller-retour à l’Assemblée nationale afin d’interpeller le Ministre de l’Agriculture lors des QAG.

Si cette Question a été l’occasion de rappeler les constats dans l’Hérault de ce que le Ministre de l’Agriculture a qualifié de « plus grosse catastrophe agronomique du siècle », Philippe Huppé a souhaité rapidement formuler des propositions. L’ensemble de la profession partage la nécessité d’exonérations massives de taxes foncières et cotisations sociales, ce que le député a relayé. Mais, au-delà, il s’agit pour Philippe Huppé de sortir des solutions « classiques » pour répondre à l’ampleur de cette crise. Nous devons aujourd’hui redonner de
l’espoir à ces hommes et ces femmes qui sont aujourd’hui durement affectés et pourraient ne pas se relever de cette crise.

Le député héraultais a formulé la proposition qu’il a immédiatement porté en tant que co-Président de l’Association Nationale des Élus de la Vigne et du vin (ANEV) : celle de la mise en place d’un fonds de solidarité catastrophe naturelle à destination des viticulteurs mais aussi de l’ensemble des agriculteurs impactés, sur le modèle du fonds de solidarité COVID.

Le député Philippe Huppé se félicite de la réponse du Ministre de l’Agriculture qui s’est engagé, à la demande du Premier ministre, à mettre en place un fonds exceptionnel. Au-delà, ainsi que Julien Denormandie l’a indiqué, il s’agira de repenser le système assurantiel qui devra impliquer la solidarité nationale ainsi que le porte l’ANEV dans le cadre de l’organisation d’un grenelle de la viticulture.

À la suite de sa question, le ministre de l’Agriculture a également annoncé qu’il se rendrait dans l’Hérault avec le Premier ministre Jean Castex.

Dès demain, le député héraultais retournera dans sa circonscription pour continuer à rencontrer les viticulteurs dans le Minervois notamment.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI