Montpellier - Polytech organise une Summer School multiculturelle et interdisciplinaire

Montpellier - Polytech organise une Summer School multiculturelle et interdisciplinaire

Montpellier - Polytech organise une Summer School multiculturelle et interdisciplinaire

Par Julia Boutléroff, le 14 Avril 2021

FLOW, la Summer School de Polytech Montpellier (Université de Montpellier), organisée en partenariat avec l'Institut Agro-Montpellier Supagro et l’École Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier, est soutenue par l'I-Site Montpellier Université d'Excellence (MUSE). Une cinquantaine d'étudiants étrangers y participeront pour une durée de trois semaines intensives, partagées entre enseignements et activités culturelles. Cette année, elle aura lieu 100 % en distanciel du 25 mai au 11 juin. Un programme ambitieux, qui répond à la volonté d’innovation pédagogique et de rayonnement international de l’école.

Un modèle pédagogique original et innovant

À l’origine, cette école d’été avait plusieurs objectifs : équilibrer les échanges de mobilités étudiantes avec nos partenaires internationaux non-francophones, développer l’offre de formation en anglais de Polytech Montpellier, développer l’attractivité de l’école, favoriser les interactions interculturelles et pluridisciplinaires pour répondre aux défis d’un monde durable… Le succès rencontré confirme l’intérêt d’offrir une offre de formation internationale sur des enjeux sociétaux.

"L'originalité du programme est qu'il s’adresse à des étudiants de niveau Bachelor (équivalent de la Licence) et non à des masters ou des doctorants, comme la plupart des écoles d’été, explique Laetitia Palmade, enseignante et co-organisatrice FLOW. L'objectif est de leur faire découvrir les métiers de l'ingénieur dans un contexte international et interdisciplinaire et, pourquoi pas, créer de nouvelles vocations !"

En effet, les participants seront invités à réfléchir aux grands défis industriels de demain, en suivant l'un des trois parcours scientifiques suivants : "Food, Living Organisms, Water" ; "Sustainable Energy and Materials" ; "Data Information and Processing", représentant chacun 45 heures d'activités scientifiques multimodales et interactives (cours, projet, visites virtuelles, etc.), encadrés par des enseignants-chercheurs et chercheurs, auxquelles s'ajoutent 15 heures d’activités linguistiques et culturelles. L’école proposera également un parcours innovant et interdisciplinaire, axé sur le Développement Durable, en lien avec les 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

Un programme innovant et sur-mesure, intrinsèquement liée aux trois défis majeurs (Nourrir, Protéger, Soigner) de l’I-site MUSE, qui soutient cette opération.

Mixité culturelle et diversité

Cette année, en raison du contexte sanitaire, l’école d’été est organisée en distanciel : "Nous y voyons de réelles opportunités, explique Éric Anglaret, directeur délégué aux relations internationales. Au-delà du public visé prioritairement en présentiel - les étudiants des universités partenaires aux États-Unis et en Asie -, nous accueillerons des étudiants qui n’auraient probablement pas pu faire le déplacement pour des raisons financières ou de calendrier universitaire, issus notamment d'universités partenaires au Brésil, en Équateur, au Kenya, en Géorgie... L'organisation en distanciel sera également l’occasion d’expérimenter de nouvelles méthodes pédagogiques, en mettant l'accent sur l'interactivité, le collaboratif et le pluri-disciplinaire."

La première édition avait attiré 30 étudiants en 2019. Cette année, c’est une cinquantaine d'étudiants qui ont été sélectionnés, de 22 nationalités différentes. Une mixité et une diversité qui font toute la spécificité de cette école d’été, dont le concept fédérateur renforce nos partenariats régionaux, comme avec l’Institut Montpellier SupAgro et l’École Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier, qui participent à son organisation.

C’est aussi un bel exemple de collaboration, comme avec le Centre de Soutien aux Innovations Pédagogiques de MUSE, ou encore CHARM-EU, Université Européenne dont fait partie l’Université de Montpellier, qui soutiennent également ce projet.

Faute d’activités sur le terrain, l’école d’été proposera cette année une série de capsules vidéos, avec par exemple l’étude de la faune d’une rivière ou encore la visite du four solaire d’Odeillo (laboratoire CNRS / Université de Perpignan).

Ainsi, la Summer School Polytech FLOW, dans le contexte de pandémie que l'on connaît, permet de réfléchir sur de nouvelles formes d’internationalisation des formations. Vivre cette expérience interculturelle avec autant de nationalités est un moyen de recréer un environnement interculturel, alliant innovation pédagogique et lien social, qui amène Polytech Montpellier et ses partenaires à repenser les modes de collaborations à international, en ouvrant de véritables perspectives pour le futur. 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI