Occitanie - Pour une vraie loi climat à la hauteur de l'urgence climatique et sociale

Occitanie - Pour une vraie loi climat à la hauteur de l'urgence climatique et sociale

Occitanie - Pour une vraie loi climat à la hauteur de l'urgence climatique et sociale

Par Confédération paysanne Occitanie, le 26 Mars 2021

Ce dimanche 28 mars, en réponse à l’appel des 150 de la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) déjà rejoint par 428 organisations, la Confédération paysanne marchera partout en Occitanie pour exiger des député·es de rehausser l’ambition du Projet de loi Climat et Résilience.

Ce projet de loi, qui sera discuté en séance plénière à l’Assemblée nationale à partir du 29 mars, est le dernier texte du quinquennat consacré à l’environnement. En l’état, il est très loin de l’ambition requise pour répondre à l’urgence écologique et atteindre les objectifs que la France s’est fixée. De nombreuses organisations, mais aussi le Haut Conseil pour le Climat, le Conseil national de la transition écologique et le Conseil économique, social et environnemental l’ont affirmé à de nombreuses reprises.

Le gouvernement, après s’être renié sur de nombreux sujets et avoir été reconnu coupable d’inaction climatique, a mis de côté ou considérablement amoindri les propositions de la Convention citoyenne pour le climat que cette loi était censée reprendre. Que ce soit sur le transport, le logement, la production, ou la consommation, les mesures sont insuffisantes. Sur l’agriculture et l’alimentation, même constat : trop faible pour lutter contre l’artificialisation des sols, promotion des fausses solutions comme le marché carbone et la compensation, mesure extrêmement pauvre pour réduire la déforestation importée… Les député·es, qui débattront du projet de loi en séance doivent à présent prendre leurs responsabilités, en renforçant les articles du projet de loi à la fois dans le sens d’une plus grande ambition écologique et d’une meilleure prise en compte des aspects de justice sociale.

La Confédération paysanne Occitanie se joint à la mobilisation et rappelle que l’agriculture paysanne, par ses pratiques, représente un levier majeur pour atténuer les émissions de gaz à effet de serre du secteur agricole : stockage du carbone dans les prairies, fermes à taille humaine et peu gourmandes en énergie, usage limité d’intrants, autonomie des paysan·nes, alimentation de qualité. Une PAC favorable à l’emploi est aussi un levier activable par le gouvernement en ce moment même avec la réforme en cours : mise en place d’une aide forfaitaire aux petites fermes, plafonnement, revalorisation du paiement redistributif...

Plusieurs rassemblements sont prévus dans notre région :

  • Samedi 27 mars : Alès à 14h (Gard), Rodez à 10h (Aveyron), Montauban à 10h (Tarn)
  • Dimanche 28 mars : Nîmes à 14h30 (Gard), Cahors à 14h30 (Lot)

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI