Lattes - la 18e édition du Concours National des vins IGP du Languedoc-Roussillon

Lattes - la 18e édition du Concours National des vins IGP du Languedoc-Roussillon

Lattes - la 18e édition du Concours National des vins IGP du Languedoc-Roussillon

Par La rédaction, le 03 Mars 2021

Les Interprofessions IVSO, InterLoire, InterVins Sud-Est,InterOc, CIVL et CIVR co-organiseront la 18e édition du Concours National des vins IGP du Languedoc-Roussillon

En raison des contraintes sanitaires, la 18e édition du Concours National des vins IGP se tiendra pour la première fois dans quatre lieux différents, situés au cœur de grandes régions de production : le Languedoc-Roussillon, le Sud-Est, le Sud-Ouest et le Val de Loire. Une belle opportunité pour les IGP de rebondir et de renouer avec leur dynamique malgré la crise.

Le Concours pour l’IGP Pays d’Oc, les IGP Sud de France, les IGP du Roussillon et l’IGP Terres du Midi se tiendra le 23 mars dès 9h00 au Domaine de Manse à Lattes

75 IGP EN FRANCE

Créé à l’initiative d’InterIGP, association regroupant le Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc, InterLoire, InterOc, l’Interprofession des Vins du Sud-Ouest et InterVins Sud-Est, le Concours National des vins IGP vise à valoriser les vins issus des 75 indications géographiques protégées (IGP) françaises.

DES JURÉS PROFESSIONNELS ET AVERTIS

Chaque année, le Concours réunit des jurys composés de professionnels (œnologues, maîtres de chai), de prescripteurs (grands acheteurs comme les cavistes, les sommeliers, les importateurs; journalistes) et de consommateurs avertis qui, à l’issue d’une dégustation à l’aveugle, attribuent des médailles d’or, d’argent ou de bronze permettant aux entreprises récompensées de mettre en avant leurs cuvées sur les marchés. 

700 VINS EN COMPÉTITION

Environ 700 références sont habituellement présentées lors de chaque édition du Concours. Le rythme des inscriptions, qui sont ouvertes jusqu’au 5 mars, laisse penser que ce chiffre sera atteint, voire dépassé. « Le Concours n’a pas pu se tenir en 2020. Cette année, il n’était pas question de l’annuler. Le maintenir en innovant s’est imposé avec l’idée de le décentraliser dans quatre régions. Cette édition dans un nouveau format représente une belle opportunité pour les entreprises de rebondir et de ne pas subir la situation. Elle va leur permettre de donner de la visibilité à leurs produits à une période clé de l’année. Je suis convaincu que les entreprises vont se saisir de ce rendez-vous et largement concourir », souligne Christophe Bou, président d’InterIGP

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI