Toulouse - +170% pour la Tech toulousaine en 2020

Toulouse - +170% pour la Tech toulousaine en 2020

Toulouse - +170% pour la Tech toulousaine en 2020

Par agnès ROUVIERE, le 01 Mars 2021

25 levées de fonds pour 164 M€ aux compteurs de la tech toulousaine en 2020 !

Le montant total levé par les startups toulousaines en 2020 représente 164 M€ et 25 opérations, en croissance de 170 % par rapport à 2019. Le ticket moyen des levées de fonds est de 6,3M€, impacté à la hausse notamment par la levée Kineis (100M€). La valeur médiane se situe quant à elle à 1,4M€, en croissance de 33% par rapport à 2019.

La performance est notable, compte tenu de l’environnement largement dégradé par la crise sanitaire à partir de mars 2020. 

 

    

Pour mémoire, en 2020 en France, 5,4 milliards d’euros ont été levés pour 620 opérations, avec un montant moyen par opération de 8,7 millions d’euros (source : EY 2020). La French Tech Toulouse représente donc 3% du montant global, ratio bien supérieur à la part de la population toulousaine rapportée à la population française (2%).

    

25 levées de fonds pour 164 M€ aux compteurs de la tech toulousaine en 2020 !

Le montant total levé par les startups toulousaines en 2020 représente 164 M€ et 25 opérations, en croissance de 170 % par rapport à 2019. Le ticket moyen des levées de fonds est de 6,3M€, impacté à la hausse notamment par la levée Kineis (100M€). La valeur médiane se situe quant à elle à 1,4M€, en croissance de 33% par rapport à 2019.

La performance est notable, compte tenu de l’environnement largement dégradé par la crise sanitaire à partir de mars 2020. 

Pour mémoire, en 2020 en France, 5,4 milliards d’euros ont été levés pour 620 opérations, avec un montant moyen par opération de 8,7 millions d’euros (source : EY 2020). La French Tech Toulouse représente donc 3% du montant global, ratio bien supérieur à la part de la population toulousaine rapportée à la population française (2%).

Malgré une situation sanitaire créatrice d’incertitudes chez les investisseurs, les startups toulousaines restent donc performantes et agiles. Ce sentiment est partagé par les membres du comité éditorial, composé des acteurs financiers de l’écosystème tech toulousain. L’effet des prêts garantis par l'État (PGE), permettant de pérenniser les investissements stratégiques en R&D, ont sans doute aussi eu pour effet de rassurer les investisseurs.

Les secteurs Spacetech (111M€ au global), Agritech (14M€) et Industrie (5,1M€) sont prépondérants en 2020, ce qui nous différencie du podium national (Software & SaaS, Ecommerce, Medtech). Trois levées supérieures à 10M€ sont à noter (Kineis, Naïo et Exotrail).

Si le spatial représente les 2/3 des montants levés sur 2020, les secteurs hors spatial et aéronautique représentent 88% en nombre des levées de fonds, signe que la diversification est en marche. En nombre de levées, les secteurs favoris sont les Proptech pour 4 opérations, les Medtech et l’industrie, avec trois opérations chacune.

En termes de technologies financées, on peut constater une légère dominance IOT et data :

 Le top 10 des levées de fonds :

1 - Kineis : 100M€, spacetech, construit des constellations de nano-satellites pour l'internet des objets. “Kinéis a pour ambition de devenir un acteur majeur du NewSpace et de permettre, d’ici à 2030, à plusieurs millions d’objets d’être connectés où qu’ils se situent sur la surface du globe. Professionnels et grand public auront accès à un service de localisation et de connectivité satellitaire mondial, très simple d’emploi et très abordable.”

2- Naïo Technologies : 14M€, agritech, conçoit des robots désherbeurs agricoles comme alternative aux pesticides, comme le désherbage thermique au propane. Le but : améliorer la qualité de vie des agriculteurs et la rentabilité des exploitations.

3- Exotrail : 11M€, spacetech, développe une solution de propulsion miniaturisée pour les petits satellites. Leur système est économe en carburant et en énergie grâce à l'utilisation de la technologie à effet Hall. Leur vision est que les petits satellites équipés d'une propulsion vont déclencher une nouvelle révolution de services en orbite nouveaux et abordables.

4- Cell Easy : 7M€, biotech, est une entreprise de biotechnologie qui travaille sur la réduction des coûts de production des cellules souches. Son objectif est de rendre financièrement accessibles les thérapies cellulaires.

5- Alsatis : 4,6M€, telecom, l’entreprise développe et renouvelle ses compétences pour offrir des solutions internet performantes à l’usage des particuliers comme des professionnels. Leur objectif : rendre accessible l’internet Haut Débit à tous, partout en France, et même au-delà.

6- Getfluence : 2,5M€, martech, est une plateforme de mise en relation entre annonceurs et sites influents, dans le cadre de campagnes d'articles sponsorisés. Cette levée de fonds servira à accélérer le déploiement de sa place de marché dédiée au brand content, ou contenus sponsorisés.

7- Norimat : 2,5M€, industrie, conçoit sur mesure et produit de pièces haute performance par frittage SPS. Cette levée de fonds servira à accroître leur croissance et étendre leur offre à de nouveaux secteurs comme le médical et l’automobile.

8- Buybox : 2,4M€, fintech, fournit des solutions clés en main permettant de booster l’acquisition clients tout en plaçant la marque et la fidélisation au centre de la stratégie. BuyBox a conçu et développé une technologie de e-carte cadeau omnicanal en SaaS permettant aux enseignes de déployer sous leur propre marque et très facilement leur service de carte cadeau dématérialisée.

9- Kaliz : 2,3M€, martech, est un service de gestion locative entièrement digital, pour les propriétaires et les locataires.  Ils ont édité une solution de gestion locative sans engagement de durée. Cette levée de fonds leur permettra de continuer leur développement en France.

10- Pangée : 2,2M€, fintech, est spécialisée dans le développement de solutions de location longue durée en ligne et en magasin. Cette levée de fonds permettra d’investir dans l'accroissement de leur équipe de développeurs.

Le 4ème trimestre 2020 termine l’année en demi-teinte :

Ce dernier trimestre 2020 est dynamique avec au total 4 levées de fonds pour un montant total levé de 12,2M.  Il est néanmoins bien moins élevé que le T4 2019 qui, pour rappel, avait connu un volume total d’investissement de 25,2M€.

« Les chiffres du TTi sur 2020 sont très encourageants, avec une croissance de 170% et ce malgré la crise sanitaire. Ils confirment la qualité et le dynamisme des projets technologiques sur notre territoire ! L’accélération de la transformation de l’économie nous rappelle tous les jours l’importance des nouvelles technologies, qui participent largement à l’emploi local. La performance 2020 est très encourageante et démontre le potentiel de ces activités » nous rappelle Sandrine Jullien-Rouquié, Présidente de la French Tech Toulouse.

En savoir plus sur le TOULOUSE TECH index :

Le Toulouse Tech index (TTi), est un indice trimestriel qui recense les levées de fonds des startups de la tech toulousaine.  Il a pour but d’apporter une vision plus précise des financements opérés au sein de la tech toulousaine et est co-construit par la French Tech Toulouse et son comité éditorial, avec une méthode pérenne et des données vérifiées.

Le Toulouse Tech Index agrège les levées de fonds des entreprises innovantes basées en Haute-Garonne. Seule la part primaire est prise en compte.

A propos de La French Tech Toulouse :

Labellisée Capitale French Tech en 2019, l’association La French Tech Toulouse a pour mission la détection, l'aiguillage et l'accélération de startups innovantes à haut potentiel du territoire toulousain. L’association est dirigée par huit entrepreneurs de la tech toulousaine. Elle déploie sur le territoire les programmes nationaux French Tech, fait rayonner le label French Tech, elle anime et fédère l'écosystème tech toulousain (entreprises innovantes, catalyseurs, financeurs, etc..). Elle est financée par le Préfecture de la Région Occitanie, la Région Occitanie, Toulouse Métropole, et les adhésions de ses membres.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI