Gard - Terre de Camargue : orientations budgétaires au Conseil communautaire

Gard - Terre de Camargue : orientations budgétaires au Conseil communautaire

Gard - Terre de Camargue : orientations budgétaires au Conseil communautaire

Par Communauté de Communes TERRE DE CAMARGUE, le 05 Février 2021

Réuni jeudi 4 février, le Conseil communautaire de Terre de Camargue a débattu des orientations budgétaires pour 2021. Si la vigilance est de mise dans le contexte de la crise sanitaire, les élus sont fermement attachés à engager les investissements nécessaires au maintien d’un haut niveau de services et à la protection de la population.

La crise sanitaire, économique et sociale, dont il est difficile à ce jour de voir l’issue, impacte forcément les finances de la Communauté de communes : baisse des recettes, effort consenti pour soutenir l’activité économique et l’emploi sur le territoire… Dans ce contexte d’incertitude, « l’adaptation sera le maître mot avec cependant la volonté de mener bon train les investissements nécessaires et de maintenir un haut niveau de service et de protection au bénéfice des populations du territoire », a souligné le docteur Robert Crauste, Président de Terre de Camargue.

35,2 M€ de dépenses

Tous budgets confondus, le rapport d’orientations budgétaires prévoit 35,2 millions d’euros de dépenses en 2021 dont 10 millions d’euros en investissement : 5 M€ sur la réhabilitation des réseaux d’eau et d’assainissement, 0,8 M€ pour l’installation d’une pelouse synthétique sur le terrain d’honneur du complexe sportif d’Aigues-Mortes, 0,7 M€ de travaux sur le réseau d’eaux pluviales, 0,6 M€ pour la gestion des déchets, 0,3 M€ pour la piscine Aqua Camargue, 0,2 M€ d’études pour la construction d’une nouvelle médiathèque au Grau du Roi… Le besoin de financement s’accroît également pour la compétence GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations), nécessitant la mise en place d’une taxe d’un montant total de 857 000 €.

GEMAPI : protéger les personnes et les biens

« S’il est une certitude, c'est celle de la protection des personnes et des biens en Terre de Camargue. Je veux parler de la prévention des inondations et de la submersion marine. Les fleuves Vidourle, Vistre, Rhony, Rhône ainsi que notre littoral font la richesse du territoire, ils sont aussi des menaces que l’on doit prévenir et maîtriser. C’est avec la compétence GEMAPI, transférée ou déléguée au SYMADREM, à l’EPTB du Vidourle et à l’EPTB du Vistre-Vistrenque, que revient la responsabilité de mener à bien cette mission à forte teneur environnementale », a rappelé Robert Crauste.

Une dette très raisonnable

Pour financer ces dépenses, le rapport d’orientations budgétaires prévoit un montant total de recettes de 30,3 millions d’euros (tous budgets confondus). La baisse des recettes fiscales versées par les entreprises est évaluée à près de 180 000 €, et par prudence il est envisagé une baisse de 100 000 € des recettes perçues par les usagers des services (piscine, cantines…). « Le recours à l’emprunt est limité à 0,6 M€, ce qui est très raisonnable, a souligné Claude Bernard, Vice-président aux Finances, nous devons cependant rester vigilants quant à l’équilibre budgétaire des sections fonctionnement des budgets principal, assainissement collectif et ports de plaisance. »

Cap sur un projet de territoire

En conclusion du débat d’orientations budgétaires, le Président Robert Crauste a insisté sur l’impératif, en ce début de mandat, de se projeter pour préparer l’avenir à travers l’élaboration d’un projet de territoire : « Nous devons définir les grands axes de nos orientations dans le cadre des compétences obligatoires et optionnelles. Ceci dans un état d’esprit collectif, communautaire et consensuel. » Un séminaire des élus sera organisé fin mars pour travailler sur ce projet de territoire qui pourra s’articuler autour de 4 axes d’orientation : maintenir et compléter un haut niveau de service et de protection pour les populations ; inscrire le territoire dans une démarche environnementale vertueuse et valorisante ; stimuler la vitalité économique propice à l’emploi ; animer les échanges, les collaborations et les mutualisations entre les trois communes de Terre de Camargue.

Parmi les autres questions adoptées par le Conseil communautaire :

  • Convention avec l’Agence d’urbanisation et de développement des Régions nîmoises et alésiennes pour bénéficier d’une expertise technique sur les projets urbains
  • Convention avec le SMEPE pour la création d’un groupement de commande et la réalisation d’une étude pour un schéma territorial de gestion des biodéchets 
  • Convention avec  l’association Mission Locale Jeunes de Petite Camargue pour assurer un accompagnement de proximité aux jeunes du territoire
  • Demande d’aide technique et financière auprès du Département du Gard dans le cadre des travaux issus des schémas directeurs eaux usées et eau potable.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI