Pyrénées-Orientales - Carole Delga doit annuler la privatisation du port de Port-La-Nouvelle.

Pyrénées-Orientales - Carole Delga doit annuler la privatisation du port de Port-La-Nouvelle.

Pyrénées-Orientales - Carole Delga doit annuler la privatisation du port de Port-La-Nouvelle.

Par Myriam Martin et Manuel Bompard, co-chef.fes de file de La France Insoumise pour les élections régionales, le 06 Février 2021

Ce 4 février, un recours a été déposé visant à annuler la privatisation du port conclue par la commission permanente de la Région Occitanie le 11 décembre 2020.

Les élus régionaux de La France Insoumise avaient été les seuls à s'opposer au projet démentiel de 350 millions d'euros engagé en 2018 par la Région Occitanie et à voter contre la procédure de privatisation du port décidée en avril 2019.

Lors de la commission permanente du 11 décembre dernier, avec les élus insoumis, certains élus EELV ont également voté contre la conclusion du contrat de privatisation. Cette décision a été votée en catimini et sans possibilité de véritable débat.

Aujourd'hui, c'est un large front politique, associatif et citoyen qui s'engage pour demander l'annulation de cette décision.

Cette demande s'appuie sur les éléments suivants :

  • le droit à l'information des élus et des citoyens a été méconnu.
  • la procédure qui a été mise en œuvre est irrégulière
  • les intérêts de la collectivité et du contribuable ne sont pas respectés car c'est opérateur privé qui disposera de l'essentiel des pouvoirs décisionnels. C'est une privatisation des profits et une socialisation des pertes
  • le plan stratégique est fondé sur un risque industriel qui n'est pas maîtrisé
  • le plan stratégique est fondé sur un modèle de développement contradictoire avec les engagements climatiques pris par la France lors des « Accords de Paris » et avec l'information donnée aux élus et à la presse d'un port « de la transition écologique ».

Il n'est pas acceptable que notre Région s'engage ainsi à financer une opération privée qui vise, au mépris de toute considération pour l'écologie et pour nos économies locales, à créer un « hub » d'importation de céréales canadienne, d'éthanol et de bois d’Amérique latine ou
d'hydrogène depuis Oman.

Cette privatisation doit être annulée et la politique de la Région changer radicalement pour mettre ses actes en conformité avec l'urgence écologique et la nécessaire préservation de nos biens communs.

C'est le sens de la démarche pour une Occitanie populaire que vous pouvez rejoindre sur www.occitaniepopulaire.fr.

Myriam Martin et Manuel Bompard, co-chef.fes de file de La France Insoumise pour les élections régionales (06-02-21)

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI