Aude - AUDE - Retour sur les journées Innov’Action du 12 et 15 juin 2017

Aude - AUDE - Retour sur les journées Innov’Action du 12 et 15 juin 2017

Par Florence MILLET, le 21 Juin 2017

La Chambre d’agriculture de l’Aude organisait les lundi 12 et jeudi 15 juin, deux journées Innov’Action pour découvrir les défis agro-écologiques auxquels l’INRA Pech Rouge répond, et pour comprendre les innovations viticoles entreprises par les Vignerons Cap Leucate. Ces rencontres ont rassemblé chacune près de 20 acteurs locaux. 

Innov’Action : 2 fermes audoises sources d’innovation

Le lundi 12 juin dernier, Hernan OJEDA, directeur de l’INRA PECH ROUGE à Gruissan a sensibilisé les visiteurs aux défis agro-écologiques du domaine de Pech Rouge à travers le recyclage des eaux de STEP pour irriguer des vignes et les essais en matière d’innovations génétiques avec les cépages résistants aux maladies.

En tant que plateforme d’expérimentation vitivinicole, le vignoble de Pech Rouge est en constante évolution pour adapter les cépages et les modes de conduite aux nécessités de la recherche. L’objectif ciblé est de fournir, avec une traçabilité totale, des raisins et des vins en qualité et quantité suffisantes pour les programmes menés dans les halles de technologies œnologiques.

Le vignoble de Pech Rouge est notamment engagé dans le réseau Fermes Dephy Ecophyto et comprend une partie du vignoble en bio. L’INRA de Pech Rouge est impliqué dans de nombreux contrats de recherches viticoles et œnologiques tels que « IRRI-ALTEAU » et l’innovation variétale.

« L’Unité Expérimentale de Pech Rouge est la seule structure d’expérimentation et de transfert INRA à vocation recherche intégrée viticulture-œnologie. Cette plateforme permet une approche transversale, de la parcelle de vigne au produit conditionné. L’expérimentation vitivinicole concerne la validation, le référencement en lien avec la profession agricole, et le pré-développement des résultats de recherche. En amont les acquisitions de connaissances font l’objet de travaux avec diverses équipes de recherche. » explique Hernan Ojeda.

Après Gruissan, c’est à Leucate, le jeudi 15 juin, que Joël CASTANY, Président de la cave coopérative des Vignerons du Cap Leucate a présenté la technique de mise en œuvre de la confusion sexuelle à l’échelle d’un territoire viticole en instaurant une dynamique collective. Comme il l’a expliqué aux participants, cette méthode de biocontrôle des ravageurs de la vigne se substitue à l’utilisation d’insecticides. Elle permet ainsi de respecter l’environnement et de diminuer les risques pour la santé liés à l’application de ces produits. 

« Nos viticulteurs sont engagés dans une démarche d’assurance en matière viticole et œnologique « Respect Hommes & Nature », qui s’inscrit dans un strict cahier des charges Bons Usages de la Vigne à la Cave (BUVICA). L’environnement reste une priorité dans la politique de la cave, avec notamment 3 axesmajeurs : l’entretien des espaces, l’innovation, et la culture de la vigne. » précise Joël Castany.

La cave de Leucate est l’une ayant engagé le plus de contrats CTE (contrats territoriaux d’exploitation) dans les années 1990 ; et de MAE (mesures agro environnementales) au début des années 2000 sur la restauration des murets en pierre sur le plateau de Leucate.

***

Avec plus d’un millier de collaborateurs accompagnant au quotidien les agriculteurs, les Chambres d’agriculture d’Occitanie sont de véritables catalyseurs qui favorisent l’émergence de projets innovants. Elles contribuent ainsi, sur le terrain et de façon très concrète, à relever les trois défis majeurs de l’agriculture : produire en étant compétitif, préserver les écosystèmes et entreprendre pour participer au développement de tous les territoires. Sur le terrain, les Chambres d’agriculture contribuent au développement des exploitations agricoles conciliant performance économique, sociale et environnementale au travers de nombreuses actions :

  • -  détecter l’innovation dans les fermes,

  • -  animer des groupes d’agriculteurs,

  • -  apporter des conseils et expertises aux exploitants,

  • -  tester des solutions innovantes dans les stations expérimentales,

  • -  proposer des formations pour les conseillers et les agriculteurs,

  • -  participer aux différents réseaux mixtes technologiques. 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI