Lozère - LOZERE - Le Gardon de Sainte-Croix, première rivière de Lozère labélisée Rivière en bon état

Lozère - LOZERE - Le  Gardon de Sainte-Croix,	première rivière de Lozère labélisée Rivière en bon état

Lozère - LOZERE - Le Gardon de Sainte-Croix, première rivière de Lozère labélisée Rivière en bon état

Par Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, le 19 Juin 2017

Le Gardon de Sainte-Croix, première rivière de Lozère labélisée « Rivière en bon état » par l’agence de l’eau 

Jacques Layre, président du Syndicat mixte d’aménagement et de gestion équilibrée des Gardons (SMAGE), Sophie Pantel, présidente du conseil départemental de Lozère et Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse inaugurent le label « Rivière en bon état » décerné au Gardon de Sainte-Croix en Lozère (depuis sa source jusqu’à sa confluence avec le Gardon de Saint-Germain pour former le Gardon de Mialet).
Ce label récompense les gestionnaires des rivières qui agissent pour l’atteinte du bon état écologique de leur cours d’eau. En 2016, l’agence de l’eau a labélisé 15 rivières parmi lesquelles le Gardon de Sainte-Croix. C’est le premier Gardon et le premier cours d’eau lozérien à recevoir une telle distinction.

LE GARDON DE SAINTE CROIX, UNE RIVIERE DE QUALITE

Cours d’eau situé en Lozère dans le bassin versant des Gardons, le Gardon de Sainte-Croix traverse le Parc National des Cévennes dans la Vallée française. D’une grande richesse naturelle et patrimoniale, il abrite une faune et une flore aquatique remarquable : loutres, castors, écrevisses à pieds blancs, barbeau méridional…

De gauche à droite : Gérard Crouzat, maire de St-Etienne-Vallée-Française, Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau, Michèle Manoa, département de Lozère, Geneviève Blanc, présidente de la Cle du Sage des Gardons. Au second rang : Dominique Colin, directeur de la délégation Montpellier de l’agence de l’eau et Jacques Layre, président du Smage. 

La qualité de ses eaux est mesurée chaque année au niveau de Sainte-Croix et de Moissac et les analyses montrent un très bon état global des eaux(1) y compris sur l’état biologique (populations de poissons, invertébrés, diatomées et macrophytes).

Ce label récompense les efforts de tous les habitants et acteurs locaux impliqués pour la qualité de ce cours d’eau d’exception, au premier rang desquels le Conseil départemental de la Lozère, le Smage des Gardons, les Communes de la Vallée française et la Communauté de Communes des Cévennes au mont Lozère (démarche NATURA 2000).

«Le Conseil départemental de la Lozère fait partie des acteurs locaux impliqués dans la préservation des cours d'eau grâce au réseau départemental de suivi de la qualité depuis plus de 15 ans et une assistance technique aux exploitants des systèmes d'assainissement collectifs et individuels » se félicite Sophie Pantel, sa présidente.

Cette bonne qualité des eaux permet la pratique de la pêche en 1ère catégorie, les loisirs d’eau vive et la baignade dans un secteur très touristique. Elle est compatible avec les activités agricoles présentes dans la vallée : culture du châtaignier et élevage caprin avec la fabrication du célèbre Pélardon.

Une démarche de gestion équilibrée de la ressource en eau est engagée depuis plus de 15 ans sur le bassin versant des Gardons par le SMAGE des Gardons. Pour son président Jacques Layre : « Nous sommes très heureux d’avoir porté cette démarche de labélisation qui valorise la bonne gestion de la ressource en eau dans un territoire soumis à de fortes tensions liées à son caractère méditerranéen et à des étiages sévères. Aucun déséquilibre entre les besoins en eau et la ressource disponible n’est constaté à ce jour, mais les collectivités travaillent à la réparation des fuites sur les réseaux d’eau potable. Ce label est également le résultat de l’amélioration de l’assainissement et de la diminution des rejets d’eau polluée, travail qui demande à être encore approfondi. Nous sommes bien entendu encouragés à poursuivre ces efforts et à rester vigilants : prélever au plus juste pour les usages, entretenir et moderniser les dispositifs d’assainissement collectifs comme individuels et prévenir les pollutions ponctuelles ».

LE LABEL « RIVIERE EN BON ETAT », UNE RECONNAISSANCE DES PROGRES OBTENUS DANS LA RECONQUETE DE LA QUALITE DES EAUX

Depuis le lancement du label « Rivière en bon état » en 2014, l’agence de l’eau a labélisé plus de 60 rivières ou tronçons situés sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse : 40 en Auvergne-Rhône-Alpes, 14 en Bourgogne-Franche-Comté, 3 en Grand Est, 4 en Occitanie et 3 en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Pour Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse : « Cette opération est une reconnaissance du travail accompli collectivement avec nos partenaires depuis plusieurs années. Le label permet de rendre visibles au plus grand nombre les progrès obtenus dans la reconquête de la qualité des eaux et de montrer que la mobilisation des gestionnaires des rivières et des autres acteurs concernés est efficace et produit des résultats. C’est la première fois que nous le décernons à une rivière de Lozère. Grâce aux panneaux posés sur les ponts départementaux, le grand public saura qu’il profite d’un site exceptionnel. Il faut toutefois poursuivre les efforts. Améliorer et maintenir la qualité de l’eau dans la durée, y compris quand la tension sur la ressource en eau se renforce du fait des bouleversements climatiques, c’est tout l’enjeu des années à venir ».

(1) Toutes les données qualité des réseaux de surveillance de la qualité des eaux sont consultables librement sur le site http://sierm.eaurmc.fr/surveillance/eaux-superficielles

> De nombreux paramètres mesurés

Pour évaluer la qualité des eaux et décerner le label, l’agence de l’eau prend en compte les données de suivi de la qualité des eaux. Tous les ans, des prélèvements sont réalisés sur les cours d’eau afin d’évaluer l’état écologique de la rivière. Des analyses déterminent la diversité biologique de la rivière ainsi que l’absence de pollutions organiques ou chimiques. Pour le Gardon, plus de 30 paramètres physico-chimiques, 25 métaux et plus de 400 micropolluants ont été analysés. S’ajoutent des analyses des populations de poissons mais aussi d’insectes (macro invertébrés), de diatomées (algues unicellulaires) et de végétaux aquatiques (macrophytes). L’agence de l’eau collecte ainsi chaque année 3 millions de données sur les cours d’eau des bassins Rhône-Méditerranée et Corse et établit un classement selon 5 niveaux de qualité (très bon, bon, moyen, médiocre, mauvais).En outre, les rivières éligibles au label ne doivent pas être soumises à des prélèvements d’eau excessifs ou à des déformations physiques importantes (digues, seuils, berges rectifiées ou bétonnées…).

 Voir le règlement du label « Rivière en bon état »

A propos du Syndicat Mixte d’Aménagement et de Gestion équilibrée des Gardons

Le SMAGE des Gardons est un syndicat mixte, crée en 1995, regroupant le Conseil départemental du Gard et des collectivités du bassin versant des Gardons (des Cévennes au Rhône). A ce jour, 123 communes sont adhérentes. Il est compétent sur l’ensemble du bassin versant des Gardons pour la conduite d’études et de travaux dans les domaines :

• de la gestion de la ressource en eau et des cours d’eau,

• de la prévention des inondations,

• de la protection des milieux aquatiques.

Le SMAGE des Gardons est la structure porteuse du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux et du Contrat de rivière qui permettent de définir les axes prioritaires d’intervention sur notre territoire et de mobiliser les financements disponibles.
En dehors des actions dont il est directement le porteur, le SMAGE des Gardons réalise des études et anime la concertation entre les acteurs de l’eau (Etat, collectivités, privés,…) et la réflexion sur la gestion de ce bien vital, au travers notamment de la Commission Locale de l’Eau.

A propos du Département de la Lozère

Le Département de la Lozère intervient au côté des collectivités locales et des syndicats de rivières dans le cadre de ses politiques territoriales et des milieux aquatiques tant en matière d'appui aux travaux d'alimentation en eau potable, d'assainissement et d'entretien des rivières qu'en matière de valorisation de ces dernières et de leurs usages. Il encourage le maintien ou la restauration de rivières de haute qualité pour des usages aussi sensibles que l'alimentation en eau potable, l'abreuvement du cheptel, la pêche, la baignade ainsi que pour leurs fonctions biologiques en termes de biodiversité notamment.

A propos de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse - www.eaurmc.fr - @SauvonsLeau

​​​​​​​ L’agence de l’eau est un établissement public de l’Etat sous tutelle du ministère de l’environnement, dédié à la protection de l’eau et garant de l’intérêt général. Elle perçoit l’impôt sur l’eau payé par tous les usagers : ménages, collectivités, industriels, agriculteurs… Chaque euro collecté est réinvesti auprès des collectivités, industriels, agriculteurs et associations pour mettre aux normes les stations d’épuration, renouveler les réseaux d’eau potable, économiser l’eau, protéger les captages d’eau potable des pollutions par les pesticides et les nitrates, restaurer le fonctionnement naturel des rivières et protéger la biodiversité aquatique. L’agence de l’eau emploie 370 personnes et dispose d’un budget annuel d’environ 500 millions d’euros.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI