Lozère - LOZÈRE - LOZERE : 250 ANS PLUS TARD... LA BETE DU GEVAUDAN N’A PAS ENCORE DIT SON DERNIER MOT !

Lozère - LOZÈRE - LOZERE : 250 ANS PLUS TARD... LA BETE DU GEVAUDAN N’A PAS ENCORE DIT SON DERNIER MOT !

Lozère - LOZÈRE - LOZERE : 250 ANS PLUS TARD... LA BETE DU GEVAUDAN N’A PAS ENCORE DIT SON DERNIER MOT !

Par OCCITANIE TRIBUNE - Florence DENESTEBE, le 09 Juin 2017

LOZERE : 250 ANS PLUS TARD...
LA BETE DU GEVAUDAN N’A PAS ENCORE DIT SON DERNIER MOT !

19 juin 1767 : armé de son fusil de chasse, Jean Chastel attend, sans bruit, que la Bête se montre. Là-voilà qui approche. Il se concentre... et tire, mettant fin à trois années d’atroces attaques, qui auraient fait, selon les sources, entre 88 et 124 victimes.

Bien qu’aucune nouvelle victime ne fût recensée après cette journée du 19 juin, la vraie nature de la Bête reste mystérieuse... S’agissait-il vraiment du loup tué par Jean Chastel ? Ou d’un animal exotique, dressé pour tuer ? Ou encore d’un tueur en série ? Chercheurs du monde entier et habitants du Gévaudan ont chacun leur théorie. Déchainant les passions, la Bête a fait l’objet de plus de 300 ouvrages, présentant des théories plausibles... ou totalement loufoques. Mais une chose est certaine : si la Bête n’est plus de ce monde, son ombre plane encore sur les territoires où elle commit autrefois des ravages. En témoignent les histoires, transmises de génération en génération jusqu’à nos jours, et les nombreuses statues de la Bête qui ornent villes et villages du Gévaudan.

Dans ce contexte, les 250 ans de la mort de la Bête ne risquent pas de passer inaperçus ! De nombreux événements et commémorations sont ainsi prévus en Lozère, pour célébrer la fin des années sombres, et le « héros » Jean Chastel. Et dire que ce même homme ne reçut en son temps, de la part du diocèse de Mende, que 72 livres pour toute récompense ! Entre festivités, balades sur les pas de la Bête et statue atypique, 2017 s’annonce bien plus généreuse envers Jean Chastel...

Premier arrêt pour tous les inconditionnels de la Bête : Saint-Chély-D’apcher. Le samedi 24 juin, une statue d’un nouveau genre, conçue par le céramiste Loul Combres, sera dévoilée au public. Cette Bête-là ne se contentera pas de montrer les crocs, elle brûlera de l’intérieur pendant toute une journée... Une façon bien originale de finir de cuire la sculpture de 6 mètres de haut, et de personnifier l’enfer que représenta la Bête pour les villageois de la région. Et pour expier angoisses et peurs bien d’aujourd’hui, c’est sur un livre, couvert de phrases soigneusement choisies, que la Bête du Gévaudan sera juchée et attendra les passants... Mais attention, le mardi 25 juillet et le mercredi 23 août, à l’occasion de balades théâtralisées, la Bête pourrait bien se retrouver tapie dans l’ombre, au détour d’une ruelle !

Autre passage incontournable pour les amateurs d’histoire(s) et de frissons : Le Malzieu-Ville. A l’abri des hauts remparts se déroulera, le vendredi 18 août, la Journée de la Bête du Gévaudan. Au programme notamment : des animations sur le thème du loup, en partenariat avec l’ALEPE 48 (Association Lozérienne pour l'Etude et la Protection de l'Environnement), une épreuve de dictée, sous la houlette de Léon Bourrier (poète lozérien, notamment auteur de « La Bête du Gévaudan en vers et pour tous »), et une conférence sur la Bête du Gévaudan.

Un marché de producteurs viendra conclure la journée, et célébrer le retour du calme et de la joie en Gévaudan... ou plutôt en Lozère, département créé en 1790 sur les terres de l’ancienne province.

Et pour ceux qui ne seraient à ce stade toujours pas rassasiés de la Bête, direction le Parc des Loups du Gévaudan, à Saint-Léger-de-Peyre. Sur un territoire de 20 hectares, au beau milieu du Gévaudan, plus de 100 loups de 5 sous-espèces différentes vivent en semi-liberté, sous les yeux ébahis des visiteurs. Autre option : le Scénovision de Saint-Alban-sur-Limagnole, où Auguste, le facteur du village, évoque la légende de la Bête au cours d’un spectacle son et lumière tout à fait unique.

En cette année « anniversaire », la Bête du Gévaudan semble donc, plus que jamais, avoir de beaux jours devant elle... EN LOZÈRE naturellement ! 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI