Toulouse - Christine Dechaumont, nouvelle présidente de la Chambre des Notaires de la cour d'appel de Toulouse

Toulouse - Christine Dechaumont, nouvelle présidente de la Chambre des Notaires de la cour d'appel de Toulouse

Toulouse - Christine Dechaumont, nouvelle présidente de la Chambre des Notaires de la cour d'appel de Toulouse

Par Laurence Got Villier , le 15 Octobre 2020

Christine Dechaumont, nouvelle présidente de la Chambre des Notaires de la cour d’appel de Toulouse

Pour la première fois de son histoire, l’Assemblée Générale de la Chambre des Notaires qui s’est réunie le mardi 13 Octobre a choisi une femme comme présidente.

Il s’agit de Me Christine Dechaumont. Elle succède sur ce poste à Me Philippe Pailhès. Christine Dechaumont est originaire de Toulouse où elle a fait ses études notariales. Elle est notaire associée à Albi où elle vit avec sa famille depuis 2002. A 52 ans, Christine Dechaumont a eu un parcours professionnel original dans le milieu du notariat puisqu’elle a exercé pendant
plusieurs années à Bordeaux une activité de recherche, de doctrine et de formation à destination des notaires au sein du CRIDON Sud-Ouest en tant que consultante en fiscalité professionnelle.

Aujourd’hui installée en tant que notaire dans la cité épiscopale, elle se définie elle-même comme exerçant « dans un office traditionnel, généraliste, dans la médiane de la profession ».

Elle a choisi ce métier essentiellement pour son aspect techniquement varié, pour le contact humain avec la clientèle, pour le travail en équipe et pour l’aspect très particulier de l’authenticité dont est délégataire le notaire. « Dans une société assez dure, je crois que nos
offices sont encore un espace de paroles et de confiance. Et il n’en reste pas beaucoup. Nous vivons au quotidien les préoccupations parfois très intimes de nos concitoyens et cet aspect humain, psychologique est une composante essentielle de notre métier. Nous sommes
aujourd’hui confrontés aux évolutions sociétales de notre époque (les séparations plus nombreuses, les personnes recomposées, les personnes seules, le mariage pour tous, la prise en charge de nos ainés ...), c’est évidemment très intéressant et source d’interrogation et de réflexion, d’être en quelque sorte aux premières loges de l’évolution de notre société ».

Christine Dechaumont a profité de son échange avec la presse pour rappeler que la chambre des Notaires de la cour d’appel de Toulouse rassemble 570 notaires répartis en 238 études (source Chambre au 31 juillet 20) dans les départements de la Haute-Garonne, du Tarn, du Tarn-et-Garonne et de l’Ariège. Elle a rappelé que les études de la cour d’appel emploient environ 2 000 personnes « nos collaborateurs sont essentiels pour notre activité, nous en parlons trop peu souvent, ils n’ont pas toujours la reconnaissance qu’ils méritent de la part de la clientèle et pourtant ils sont indispensables ».

La nouvelle présidente a également tenu à mettre en avant la féminisation du notariat : « 65% des notaires de la cour d’appel de Toulouse sont des femmes, un chiffre qu’il est important de donner même s’il y a encore quelques progrès à faire dans la répartition au sein des études puisque sur 570 notaires seulement 152 femmes sont des notaires associées. »

Pendant le mandat qui lui est accordé, Christine Dechaumont souhaite valoriser, promouvoir et expliquer les atouts incontestables de l’authenticité ; elle souhaite également développer, comme l’a fait Philippe Pailhès, la visibilité de la cour d’appel en déclinant le plus possible les actions au plus proche des territoires (Journées notariales, Notadon ...). Mais elle a surtout la volonté de concentrer l’action de la Chambre sur les jeunes : des étudiants jusqu’aux jeunes notaires. « Je veux être proche des jeunes notaires et leur donner envie de devenir de véritables ambassadeurs de notre profession. Nous devons susciter des vocations en revendiquant nos valeurs. Le métier de notaire est résolument moderne et utile, j’espère que mon mandat aidera à le faire savoir ! ».

Chiffres Clés

  • 381 Notaires en Haute-Garonne (139 études) dont 169 notaires à Toulouse (48 études)
  • 36 Notaires en Ariège (17 études)
  • 91 Notaires dans le Tarn (37 études)
  • 62 Notaires en Tarn-et-Garonne (32 études)

Nombre d’études créées depuis l’entrée en application de la Loi Croissance du 6 août 2015 :

  • 82 études dont 55 primo créateurs.

En 2020 : 1 étude créée en Ariège, 13 en Haute-Garonne (dont 7 à Toulouse) et 1 en Tarn et Garonne

Pyramide des âges

  • Age moyen des notaires de la cour d’appel : 48 ans
  • Age moyen des créateurs : 39 ans
  • Age moyen des primo créateurs : 37 ans

Représentation des femmes

  • Nombre total de femmes notaires : 292 sur 570 (soit 65%) mais seulement 152 ont leur propre étude.
  • Parmi les créateurs 58% sont des femmes
  • Et parmi les primo créateurs 67% sont des femmes

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI