Hérault - Retrouvez le courrier de Marie Piqué envoyé au Premier Ministre

Hérault - Retrouvez le courrier de Marie Piqué envoyé au Premier Ministre

Hérault - Retrouvez le courrier de Marie Piqué envoyé au Premier Ministre

Par Marie Piqué, le 15 Septembre 2020

Voici le courrier envoyé ce jour par la vice-présidente de Région Marie Piqué au Premier Ministre sur le sujet de la gratuité des masques.

Objet : Des masques gratuits, 100% sécurité sociale

Monsieur le 1er Ministre,

Je viens par la présente attirer votre attention sur une demande qui relève d’un caractère relativement urgent. Puisque les masques sont devenus indispensables dans la lutte contre la COVID, je propose qu’ils soient pris en charge à 100% par la Sécurité sociale. Cela
permettrait entre autres de protéger la santé ainsi que le pouvoir d’achat de nos concitoyens.

Depuis plusieurs semaines le port du masque dans l’espace public s’étend à toute la France. Déjà obligatoire dans les transports, sur les lieux de travail et dans les établissements scolaires, le masque est maintenant pleinement dans notre quotidien. Geste sanitaire nécessaire face à la circulation de la COVID, il n’en reste pas moins un coup supplémentaire dans la vie de chacun. En continuant de refuser un remboursement par la sécurité sociale, c’est un effort supplémentaire qui est demandé aux familles avec une incidence certaine sur le pouvoir d’achat des foyers. Les citoyens ne doivent pas payer la crise.

A titre d’exemples, pour une famille de 4 personnes, le coût moyen pour l’achat de masques jetables revient à 216 euros par mois, et 96 euros par mois pour des masques en tissus. Au-delà du coût du masque, c'est tout le pouvoir d'achat de la population qu'il faut protéger.
La crise sociale s'annonce profonde. Déjà 3 millions de personnes ont recours à l'aide l'alimentaire et le nombre de plans sociaux a été multipliés par 3 par rapport à 2019 et 7 millions de personnes sont aujourd'hui sans emploi stable.

La prise en charge mensuelle des masques pour chaque assuré social, via la carte vitale, durant la période de circulation du virus, financé par une cotisation exceptionnelle sur les dividendes, permettrait ainsi d’alléger considérablement les difficultés rencontrées par de
nombreuses familles.

Je me permets donc de vous demander d’examiner cette requête avec beaucoup de bienveillance.

Veuillez croire, Monsieur le 1er Ministre, à l’expression de nos sentiments les plus sincères.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI