Perpignan - Rétablir les véritables enjeux sur les dépenses de santé

Perpignan - Rétablir les véritables enjeux sur les dépenses de santé

Perpignan - Rétablir les véritables enjeux sur les dépenses de santé

Par Francis DASPE, Secrétaire général de l’AGAUREPS-Prométhée , le 03 Septembre 2020

L’AGAUREPS-Prométhée tient à rétablir la réalité des enjeux portant sur les dépenses de santé.

Les libéraux réduisent souvent les politiques de santé à la seule dimension budgétaire, parlant de la Sécurité sociale pour dénoncer de manière compulsive le « trou de la Sécu ». Il s’agit d’acclimater les esprits à la nécessité de réformes douloureuses visant autant la réduction des dépenses publiques de santé que leur transfert vers le secteur privé.

Cette privatisation rampante profite d’abord aux intérêts privés, comme les assureurs et l’industrie pharmaceutique. Elle est néfaste pour la santé de la population. Elle fragilise les structures de santé et leurs personnels. Elle est coûteuse.

En effet, quand les dépenses publiques de santé diminuent, les dépenses privées de santé augmentent bien davantage. Les dépenses de santé aux Etats-Unis représentent 17% du PIB, contre 11,5% en France. La prise en charge des dépenses de santé par la branche maladie de la Sécurité sociale n’a cessé de reculer en France pour passer sous les 50% en ce qui concerne les soins courants (hors affections de longue durée et hospitalisations). Il devient donc de plus en plus en plus difficile d’accéder aux soins sans disposer d’une complémentaire, d’où l’accroissement des renoncements aux soins.

L’AGAUREPS-Prométhée s’insurge contre cette réalité allant à l’encontre du discours dominant : privatiser la santé est à la fois inégalitaire et inefficace. L’austérité budgétaire dégrade la santé de la population, ce qui finit par coûter plus cher à la collectivité.

A côté d’un trou qui a été creusé, il y a toujours des petits tas : exonérations fiscales, suppressions de cotisations sociales, non versement de dettes par l’Etat etc. Il suffirait alors d’utiliser ces petits tas pour reboucher le trou…

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI