Occitanie - La Fédération Sud des AOC interpelle le Président de la République

Occitanie - La Fédération Sud des AOC interpelle le Président de la République

Occitanie - La Fédération Sud des AOC interpelle le Président de la République

Par La Fédération Sud des AOC, le 16 Juillet 2020

« La viticulture boit la tasse » : la Fédération Sud des AOC interpelle le Président de la République et demande au Premier Ministre des mesures de soutien à la filière viticole

La Fédération Sud AOC, qui regroupe les syndicats de 20 appellations d’origine contrôlée du Languedoc et du Roussillon, tire la sonnette d’alarme. Après avoir interpelé le Président de la République, elle s’adresse au Premier Ministre Jean Castex, élu des Pyrénées-Orientales, pour demander le déblocage de mesures fortes visant à soutenir, avant le début des vendanges, les 500 000 emplois directs et indirects générés en France par la filière viticole.

Une filière impactée par la crise du Covid-19

Fermeture des cafés-hôtels-restaurants, mise à l’arrêt de l’œnotourisme, ralentissement des exportations… La gestion de la pandémie du Covid-19 a privé la viticulture française de ses principaux débouchés, faisant chuter de 25 % les sorties de chai en mars, avril et mai. Et, contrairement à la plupart des secteurs touchés par la crise, la filière, qui emploie beaucoup de main d’œuvre, n’a pu recourir que de façon très marginale aux dispositifs de chômage partiel compte tenu de l’impossibilité d’interrompre le travail à la vigne, surtout au printemps. Résultat : la viticulture AOC, déjà touchée par les taxes Trump, boit la tasse.

La nécessité de soulager les trésoreries les plus fragilisées pour préserver l’emploi

Aussi, la fédération régionale de la CNAOC soutient la demande faite au niveau national visant la mise en place de trois mesures fortes :

  • l’exonération des cotisations sociales patronales dès que le seuil de 60 % de pertes est dépassé. (contre 80 % aujourd’hui)
  • l’adaptation des cotisations sociales permettant d’ajuster le calcul sur le résultat de l’année en cours et non sur celui des années précédentes.
  • l’allègement de la fiscalité des stocks afin d’éviter que les stocks de vins qui n’auront pas été vendus en 2020 ne viennent alourdir les bilans des exploitations viticoles et donc mécaniquement augmenter la fiscalité.

Un calendrier qui s’accélère avec des vendanges exceptionnellement précoces

La mise en œuvre de ces trois mesures permettra de soulager la trésorerie des entreprises les plus fragilisées et donc de préserver l’emploi. Elle constituera également le coup de pouce nécessaire pour préparer les vendanges, période où le besoin en main d’œuvre est au plus haut, alors que leur démarrage, qui n’a jamais été aussi précoce avec une vingtaine de jours d’avance, est prévu dans les vignobles du Languedoc et du Roussillon d’ici la fin juillet.

« L’aide massive liée au chômage partiel, représentant plusieurs dizaines de milliards d’euros, a permis de soutenir les secteurs de l’industrie, du commerce et des services. En raison de ses spécificités, l’agriculture n’a pas été concernée : les exploitants, dont les viticulteurs, ont continué de verser les salaires alors que leurs recettes s’effondraient. Notre filière, qui rapporte 9 milliards d’euros d’excédents commerciaux à la France, a touché 1 % de ce qu’a reçu l’aéronautique qui, pourtant, génère dans notre pays deux fois moins d’emplois. C’est pourquoi nous demandons un plan de soutien à la hauteur de la situation. Notre filière, qui crée de l’emploi non délocalisable, qui permet de préserver les espaces agricoles dans des régions à l’urbanisation galopante, qui grâce à l’œnotourisme accompagne nos territoires dans une diversification de l’offre touristique, est essentielle. Elle mérite d’être soutenue. »

Jean-Philippe Mari, vigneron en Roussillon et président de la Fédération Sud des AOC.

La Fédération Sud des AOC

Fondée en 1970, la Fédération Sud des AOC réunit les syndicats de 21 appellations d’origine contrôlée (AOC) du Languedoc et du Roussillon regroupant environ 2 000 entreprises. Elle est l’une des 17 fédérations régionales de la Confédération nationale des producteurs de vins et eaux-de-vie de vin à appellations d’origine contrôlée (CNAOC) dont elle assure la représentation en région, relayant ses positions et défendant les intérêts des AOC auprès des différentes instances publiques ou professionnelles.

Les 20 appellations regroupées au sein de la Fédération Sud des AOC :

  • AOC Cabardès (11)
  • AOC Clairette du Languedoc (34)
  • AOC Corbières (11)
  • AOC Corbières Boutenac (11)
  • AOC Collioure (66)
  • AOC Côtes du Roussillon (66)
  • AOC Côtes du Roussillon Villages (66)
  • AOC Faugères (34)
  • AOC Fitou (11)
  • AOC La Clape (11)
  • AOC Languedoc (11, 34, 66)
  • AOC Limoux (11)
  • AOC Malepère (11)
  • AOC Maury (66)
  • AOC Minervois (11, 34)
  • AOC Minervois La Livinière (34)
  • AOC Picpoul de Pinet (34)
  • AOC Pic Saint-Loup (34)
  • AOC Saint-Chinian (34)
  • AOC Terrasses du Larzac (34)

Occitanie - La Fédération Sud des AOC interpelle le Président de la République

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI