Hérault - Décès du gendarme Mélanie Lemée, du groupement de gendarmerie du Lot-et-Garonne

Hérault - Décès du gendarme Mélanie Lemée, du groupement de gendarmerie du Lot-et-Garonne

Hérault - Décès du gendarme Mélanie Lemée, du groupement de gendarmerie du Lot-et-Garonne

Par Préfécture de l'Hérault, le 06 Juillet 2020

Christophe Castaner, ministre l'Intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur, ont appris avec une profonde émotion le décès du gendarme Mélanie Lemée, 25 ans, du groupement de gendarmerie départementale du Lot-et-Garonne, percutée par un véhicule sur un dispositif d'interception.

Ils présentent leurs sincères condoléances à sa famille, à ses proches, ainsi qu'à l'ensemble de ses camarades de la Gendarmerie et de la grande famille du judo.

Samedi 4 juillet vers 20h50, un véhicule refuse de s'arrêter à un contrôle de la Gendarmerie nationale sur la commune de Colayrac (47). L'information est immédiatement partagée entre les services de police et de gendarmerie. Le conducteur se dirigeant vers Agen fait alors demi-tour devant un barrage tenu par la Police nationale. Un dispositif d'interception est mis en place par les gendarmes à Port Sainte-Marie (47). Lorsqu'il arrive sur le contrôle, le conducteur refuse à nouveau de s'arrêter, fait un écart pour éviter la herse déployée et quitte la chaussée. Il heurte violemment le gendarme Mélanie Lemée. Très grièvement blessée, elle décède malgré l'intervention des secours.

Une enquête permettra de déterminer les circonstances exactes de ce drame. Le conducteur a été interpellé.

Christophe Castaner et Laurent Nunez expriment leur soutien à l'ensemble des forces de sécurité intérieure, mobilisées jour et nuit, pour assurer la sécurité de nos concitoyens. Ils saluent leur courage et leur engagement quotidiens. Les circonstances tragiques de ce décès rappellent, une nouvelle fois, les dangers et les risques auxquels sont exposés les gendarmes et les policiers dans l'exécution de leurs missions.

Dimanche 5 juillet, la Gendarmerie nationale a perdu l'une des siennes, l'un de ses militaires engagés au service de la population.

Les honneurs militaires lui seront rendus, et la Nation lui témoignera sa reconnaissance.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI