Hérault - La lagune de la Grande Maïre reste fermée au public pour le moment !

Hérault - La lagune de la Grande Maïre reste fermée au public pour le moment !

Hérault - La lagune de la Grande Maïre reste fermée au public pour le moment !

Par Agglo Béziers Méditerranée, le 02 Juillet 2020

La gestion des espaces naturels du littoral : une vigilance commune

Sur le littoral biterrois, les espaces naturels font partie du réseau Natura 2000 (réseau européen de protection des habitats et des espèces) et sont aussi propriétés du Conservatoire du Littoral.

A ce titre, les Agglos Hérault Méditerranée et Béziers Méditerranée, ainsi que les communes de Valras-plage, Sérignan et Portiragnes, le Conservatoire du Littoral et les services de l’État, travaillent ensemble à gérer les sites des Orpellières et de la Grande Maïre. Accompagnés par des experts et acteurs locaux investis, ils ont défini un plan d’actions au plus près des besoins de préservation des milieux naturels tout en prenant en considération les usagers et activités humaines.

Sur les Orpellières et la Grande Maïre, le résultat est un compromis favorable à tous et en constante amélioration.

Des mesures renforcées avec la fin du confinement

Dans le contexte de fin de confinement et de la réouverture des plages, les compétences de chacun ont été réunies afin d’identifier les interventions les plus pertinentes pour préserver les espèces d’oiseaux présentes sur la plage. En effet, celles-ci ont profité du confinement pour s’installer sur les plages en plus grand nombre et dans des zones d’habitude fréquentées par les usagers.

Dans un premier temps, un périmètre interdit au public a été identifié sur la plage de la Maïre et le site des Orpellières est resté fermé au public. Objectif : permettre aux oiseaux de pouvoir mener à bien leur cycle de reproduction. A la Grande Maïre, le périmètre a été renforcé et une signalétique informative posée afin de bloquer physiquement le passage.

Et il fallait agir vite ! Aux Orpellières, le site a été matériellement fermé par des barrières aux accès depuis la route et depuis la plage. Des agents des Agglos, des communes et des bénévoles sont présents régulièrement sur la plage de la Maïre pour expliquer les mesures mises en place et s’assurer de leur respect par les usagers. Les nids identifiés ont été matérialisés afin d’éviter les piétinements.

Les polices municipales et la gendarmerie ont assuré des rondes régulières afin de faire respecter les arrêtés municipaux.

Phase 2 : nouvelle mobilisation générale !

Les Agglos et communes sont en contact quotidien pour faire le point, identifier les améliorations à apporter, suivre les espèces d’oiseaux présentes. Il est apparu que certaines personnes n’ont pas compris l’enjeu, n’ont pas voulu adapter leurs pratiques, partager la plage avec la nature… Compte-tenu des dernières annonces nationales, la plage des Orpellières a été rouverte au public. A nouveau, les Agglos et les communes se mobilisent : installation de panneaux afin d’informer le public de la présence d’oiseaux sur la plage et marquage des nids.

Dans le détail :

- la lagune de la Grande Maïre, très accessible et donc très sensible, reste fermée au public pour le moment, avec une délimitation physique d'une zone interdite, le reste de la plage étant ouvert ;

- Concernant les Orpellières, étant largement plus vastes avec une fréquentation plus diffuse sur les zones sensibles, il a été choisi de délimiter uniquement le périmètre des nids repérés. L'ensemble des Orpellières est donc ouvert au public avec les mesures de précautions pré-citées. Prenez garde... Les nids ont été mis en défens par du bois flotté et de la rubalise, il est donc plus que recommandé de s’en tenir éloigné pour la survie de ces espèces protégées !

Aidez-nous à protéger les nichées !

• Respecter le balisage de protection mis en place

• Éviter de vous approcher de la lagune - merci de marcher plutôt le long du fil d'eau

• Respecter l’interdiction des chiens sur la plage

Sanctions encourues : poursuites judiciaires et contraventions de 4ème classe (750€)

Bien que certains comportements ont un impact défavorable sur la biodiversité, les gestionnaires observent tout de même que, petit à petit, les habitudes changent, le public comprend de mieux en mieux qu’il est nécessaire de partager ces espaces naturels avec les espèces de faune et flore, justement pour que lesdits espaces restent... naturels. Le travail mené conjointement entre tous les partenaires et mis en œuvre par les Agglos permet de diffuser les informations relatives aux enjeux environnementaux et de toujours garder le souci d’identifier les actions les plus pertinentes pour la préservation de ces espaces naturels.

Alors gardons les bonnes habitudes, on prend soin de nos joyaux naturels et de leurs espèces ! Dernier rappel : d'autres espèces sont à protéger, merci de ne pas cheminer dans les dunes, et d'emprunter les accès par les passages aménagés !

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI