Occitanie - Autoroutes à 110Km/H - Le président rejette la proposition de la convention pour le climat

Occitanie - Autoroutes à 110Km/H - Le président rejette la proposition de la convention pour le climat

Occitanie - Autoroutes à 110Km/H - Le président rejette la proposition de la convention pour le climat

AUTOROUTES À 110 KM/H : LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE REJETTE LA PROPOSITION DE LA CONVENTION POUR LE CLIMAT, UNE GRANDE VICTOIRE POUR L'ASSOCIATION « 40 MILLIONS D'AUTOMOBILISTES » ET LES USAGERS.

Aujourd'hui, lundi 29 juin 2020, le président de la République Emmanuel MACRON recevait au Palais de l'Élysée les 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat, qu'il avait chargée de proposer des solutions « radicales » pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de -40 % d'ici 2040. Un rapport contenant 149 propositions lui a donc été remis le 19 juin dernier ; Emmanuel MACRON s'était engagé à y « apporter une première réponse » aujourd'hui.

Ainsi, toutes les propositions émises par la CCC feront l'objet d'un projet de loi d'ici la fin de l'été. Toutes, sauf 3, parmi lesquelles l'abaissement de 130 à 110 km/h de la vitesse maximale sur les autoroutes.

L'association « 40 millions d'automobilistes » qui, la première, s'était mobilisée contre la mesure, emporte une victoire décisive dans le dossier des 110 km/h sur autoroute, mais poursuit sa mobilisation contre les mesures anti-automobilistes validées par le président de la République.

« Notre association a été la première à mobiliser les média, les élus et l'opinion publique contre la proposition de la Convention dite « citoyenne » : notre pétition www.nonaux110surautoroute.com - relayée notamment par Jean-Pierre PERNAUT dans son journal télévisé de 13h - a recueilli plus de 700 000 signatures ; certains élus, parmi lesquels Damien PICHEREAU (député LREM de la Sarthe), ont dès le début rejoint les positions de « 40 millions d'automobilistes »... Grâce à ce travail de titan, nous sommes parvenus à faire entendre l'opinion majoritaire des Français, et il a été reconnu qu'elle prévalait sur les revendications idéologiques d'une poignée d'écologistes extrémistes » se réjouit Pierre CHASSERAY, délégué général de « 40 millions d'automobilistes ».

Pour autant, l'association ne se repose pas sur ses lauriers et appelle les automobilistes à poursuivre la mobilisation : « d'autres propositions formulées par la CCC et ouvertement hostiles à l'usage de la voiture individuelle feront l'objet dans les prochains mois d'une proposition de loi : l'interdiction des centres-villes pour les véhicules dits les plus polluants, le renforcement très net du malus écologique ou encore la réforme du système d'indemnité kilométrique de l'impôt sur le revenu. Ces mesures serait un coup de frein terrible pour l'accès à la mobilité de très nombreux Français, et nous ne pouvons l'accepter » réagit Daniel QUÉRO, président de l'association.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI