Hérault - Mardi 23 Juin : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Hérault - Mardi 23 Juin : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Hérault - Mardi 23 Juin : Le point sur la situation COVID19 par l'ARS

Par ARS, le 23 Juin 2020

Ce bulletin récapitulatif n°77, vous apporte des précisions sur les tests de dépistage (en moyenne 1,1% de tests positifs actuellement et 12 résultats positifs en moyenne signalés par jour depuis mardi dernier). Il recense également les principaux indicateurs d’activité hospitalière :

97 personnes encore hospitalisées (dont 14 en réanimation) et toujours 508 décès constatés en établissements de santé.

Vous y trouverez enfin les premiers indicateurs d’une étude de l’IRDES (Institut de recherche et documentation en économie de la santé) qui met en avant l’inégal impact de la crise sanitaire et de la période de confinement sur la santé mentale de la population.

Quel a été l’impact de la crise et du confinement ?

L'Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes), vient de publier le premier volet d’une enquête sur les effets de la crise sanitaire et du confinement en ce qui concerne la santé mentale. L’objectif était à la fois d’identifier les facteurs associés à une situation psychologique fragilisée et de repérer des populations vulnérables nécessitant un soutien.

Un tiers des répondants à cette enquête ont exprimé avoir ressenti des difficultés psychologiques, pouvant s’apparenter à des situations de détresse dans certains cas. Concrètement, des inquiétudes plus fortes que d’habitude, se sont traduites en particulier par une aggravation des problèmes de tension ou stress, de sommeil ou de concentration et du sentiment d’être malheureux ou déprimé.

Des répondants ont aussi exprimé plus de difficultés que d’habitude à se sentir utiles, satisfaits de leurs activités quotidiennes, capables de surmonter les difficultés ou heureux tout simplement. Si le fait d’être exposé au virus en constitue un facteur de risque, les conditions et conséquences du confinement semblent jouer le rôle le plus marqué. Certains segments de la population particulièrement à risque ont été identifiés, notamment les femmes, les personnes vivant avec une maladie chronique, celles bénéficiant d’un faible soutien social, celles confinées dans des logements sur-occupés et celles dont la situation financière s’est dégradée.

Ces résultats encouragent le développement d’actions ciblées à destination de ces populations plus vulnérables, qui figurent aussi parmi les publics prioritaires des actions menés dans le cadre du Projet régional de santé en Occitanie

 Prochain bulletin d’information coronavirus en Occitanie : diffusion Vendredi 26 Juin.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI