Hérault - Saint Thibéry - L'aménagement du futur lotissement de la Basaltine : les riverains grincent des dents

Hérault - Saint Thibéry - L'aménagement du futur lotissement de la Basaltine : les riverains grincent des dents

Hérault - Saint Thibéry - L'aménagement du futur lotissement de la Basaltine : les riverains grincent des dents

Par Roland Berry , le 20 Juin 2020

Le chantier d’aménagement du futur lotissement de la Basaltine, situé rue de l’ancienne carrière à SAINT-THIBERY 34630 génère des nuisances qui dépassent largement le seuil de tolérance acceptable.

Ce chantier doit durer au minimum trois mois (délai minimum donné par le responsable du chantier, car ils ne savent pas ce qu’ils vont trouver dessous)

Quelques faits significatifs :

• Les nuisances sonores : La nature des engins, tractopelle mais surtout la concasseuse génère des niveaux sonores très élevés. (Relevé depuis chez moi à 114 décibels).

La concasseuse se trouve à quelques mètres des habitations, en contrebas, et le bruit qui monte est insupportable. Impossible de rester à l’extérieur de nos habitations pour profiter de la terrasse pour manger dehors, ni même de nos installations (Salon de jardin, piscine etc…)

Même à l’intérieur c’est insupportable à titre privé et à titre professionnelle. J’exerce mon activité professionnelle ainsi que mon épouse à notre domicile pour environ 50% du temps de travail, qui est composé essentiellement de Phoning (Prise de rdv, suivi de dossiers clients, fournisseurs etc…) et même dans notre bureau ces nuisances sonores sont importantes.

• La pollution et les nuisances poussière de ciment : Les émanations de ciment, qui s'infiltre dans nos habitations, et nos poumons. La poussière de béton est constituée de matières extrêmement dangereuses pour la santé de toutes et de tous (personnes âgées, enfants, passants, riverains)

De loin la plus gênante des nuisances, nuage de poussière de ciment, dépôt sur tout l’extérieur de la maison (jardin, terrasse, mobilier de jardin, piscine, BBQ/plancha etc…) et infiltration à l’intérieur des maisons.

« C'est devenu un vrai cauchemar. La poussière s'infiltre partout dans nos maisons : on a les yeux qui piquent, on respire mal et on la gorge qui est irritée *» *Habitants

du lotissement Obligation de tout nettoyer à grande eau tous les jours (perte de temps et perte financière « prix de l’eau, produits d’entretien etc…) Nous avons donc déposé plainte ce matin à la gendarmerie de Pézenas auprès du procureur de la république

L’objectif premier de cette plainte serait de déplacer le chantier de concassage en hiver, ce qui était prévu au départ, ou nous vivons beaucoup plus à l’intérieur des habitations et ou on peut hiverner nos mobiliers de jardin et nos piscines.

Si le chantier doit continuer (malheureusement !!!) il faut absolument que des mesures de protection soit prises et respecter *

  • • Protection du bruit par le déplacement de la concasseuse au fond de la parcelle et derrière le hangar existant
  • • Protection de la poussière par l’arrosage systématique de la zone de travaux
  • • Arrêt des travaux en fonction de la direction du vent (lorsque le vent est en direction des habitations)
  • • Mise en place de balisage et information chantier (aucune information et les camions déboulent à l’entrée du lotissement mettant en danger les riverains)

Nous demandons à l’entreprise MIALANES et à la Mairie de Saint THIBERY garant de la tranquillité publique, que des mesures soient prises pour que ces nuisances cessent, pour notre tranquillité à tous !! Nous ne pouvons pas accepter qu’on nous impose de vivre confiné, une nouvelle fois, pour des raisons purement financières et de rentabilité.

C’est INVIVABLE !!!

« On estime généralement qu’un son est jugé bruyant à partir de 70 décibels, pénible à partir de 85 décibels, difficilement supportable à partir de 100 décibels et qu’on atteint le seuil de douleur dès 120 décibels »

Par un décret en date du 31 août 2006, des dispositions réglementaires concernant l'atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l'homme par le bruit ont été introduites dans le code de la santé publique. Article

R1334-31 : « aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l'homme, dans un lieu public ou privé (...) ».

Selon l’article L2212-2 du code général des collectivités territoriales, il est de la responsabilité de la Mairie de « réprimer les atteintes à la tranquillité publique (…) qui troublent le repos des habitants et tous actes de nature à compromettre la tranquillité publique ». Ces chantiers de construction immobilière ne font qu’enrichir les promoteurs au dépend du bien-être des citoyens. Le bruit constitue une atteinte à la qualité de vie et a des impacts sur la santé : perturbation du sommeil, stress, nervosité, état dépressif, troubles cardio-vasculaires, phénomènes psychologiques... L’organisme ne s’habitue jamais au bruit. 

Hérault - Saint Thibéry - L'aménagement du futur lotissement de la Basaltine : les riverains grincent des dents

Hérault - Saint Thibéry - L'aménagement du futur lotissement de la Basaltine : les riverains grincent des dents

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI