Béziers - Thierry Antoine signe le manifeste de la FLAC ! Gauche et corrida...

Béziers - Thierry Antoine signe le manifeste de la FLAC ! Gauche et corrida...

Béziers - Thierry Antoine signe le manifeste de la FLAC ! Gauche et corrida...

Le 21 février 2020, Thierry Antoine, Tête de liste "Béziers en commun EELV et Magali Crozier, Colistière de la liste "Béziers en commun EELV/La France Insoumise", signent le manifeste de la FLAC (basée à Agde) dénonçant la cruauté de la corrida. A ce propos, à la veille des élections municipales, il nous semblait intéressant de nous pencher sur un paradoxe idéologique au sujet de la gauche française et de la corrida. La FLAC détient un article de presse du journal espagnol ABC datant du 11 juillet 1937. On peut y lire : "En cas de victoire, les Républicains supprimeraient les corridas dans toute l'Espagne". Nous connaisons la suite : victoire de Franco, grand aficionado... Ce spectacle barbare aurait de beaux jours devant lui... Le 9 janvier dernier, "Charlie Hebdo" mettait en lumière, entre autres, ce fameux paradoxe. Il faut savoir qu'en Espagne, le Parti socialiste espagnol et son allié Podemos, tous deux au pouvoir, réfléchissent, à travers la création d'une "direction pour la protection animale", à supprimer les subventions accordées aux corridas. Pire, Podemos, très ancré à gauche, demande purement leur abolition. Il est tout de même très étonnant que dans les régions taurines en France, particulièrement en Occitanie, au contraire, la gauche soit si bienveillante avec cette pratique cruelle ? Nous pensons en particulier à plusieurs conseillers municipaux bien connus de l'opposition à la mairie de Béziers. Ils se reconnaîtront... On peut les voir se rendre régulièrement aux arènes pendant la Feria. Alors pourquoi ce décalage flagrant en France par rapport à l'Espagne, berceau de la tauromachie ? Ce qui n'était pas le cas avec Michel Rocard ou Robert Badinter, parmi d'autres, qui s'étaient érigés publiquement contre la corrida. Ainsi que de grandes figures humanistes comme Victor Hugo et Emile Zola. Dernière précision : en Espagne, le plus farouche défenseur de la corrida n'est autre que le Parti d'extrême droite, VOX... Conclusion, la question reste posée : Pourquoi ? Nous ne désespérons pas d'obtenir un jour une réponse de la part de femmes et d'hommes politiques de gauche d'Occitanie, appréciant la corrida, sur cette contradiction idéologique... Thierry Hély. Président de la FLAC. www.flac-anticorrida.org

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI