Perpignan - Cirques : la campagne de la Fondation Brigitte Bardot arrive à Perpignan !

Perpignan - Cirques : la campagne de la Fondation Brigitte Bardot arrive à Perpignan !

Perpignan - Cirques : la campagne de la Fondation Brigitte Bardot arrive à Perpignan !

La Fondation Brigitte Bardot lance cet été une nouvelle campagne contre la captivité des animaux dans les cirques :

« Offrez-lui la liberté ! N'encouragez plus les cirques avec animaux »,
c’est l’appel de la Fondation Brigitte Bardot (FBB) via 1 600 panneaux affichés partout en France, du 22 juillet au 28 août 2019 ; et dès le 29 juillet à Perpignan. Un camion aux couleurs de la campagne est également affrété sur Saint-Tropez et sa région.

Alors que 25 Etats de l’Union européenne ont déjà pris des dispositions pour interdire la détention des animaux sauvages dans les cirques, la France reste en retard sur la question, les travaux engagés par François de Rugy seront-ils poursuivis par Elisabeth Borne ? C’est l’inquiétude des organisations partenaires qui, comme la FBB, ont participé aux travaux et apporté leur contribution.

La Fondation Brigitte Bardot rappelle la position de la Fédération des Vétérinaires d’Europe (FVE) qui recommande l’interdiction de l’exploitation des animaux sauvages « compte tenu de l’impossibilité absolue [pour les cirques itinérants] de répondre de façon adéquate à leurs besoins physiologiques, mentaux et sociaux ».

Outre sa campagne d’affichage nationale, la Fondation Brigitte Bardot met à disposition du public des outils permettant d’agir auprès des écoles pour ne plus participer aux sorties « cirques », auprès des salariés afin qu’ils interviennent auprès de leur CE pour ne plus encourager la promotion des cirques avec animaux ; la FBB appelle également ses sympathisants à signer une pétition européenne pour l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques qui approche le million de signatures : https://www.fondationbrigittebardot.fr/cirque-sans-animaux/

Par ailleurs la FBB finance la création de structures susceptibles d’accueillir des animaux sauvages réformés des cirques (comme le 1er sanctuaire européen pour éléphants), elle a ainsi recueillis divers félins et même financé le transfert en Afrique du Sud d’un hippopotame saisi au cirque Zavatta.

« Le public porte désormais un autre regard sur l’animal, faire exécuter des numéros contre-nature à des animaux privés de liberté, cassés psychologiquement par un dressage et des conditions de captivité inadaptés à leurs besoins, tout cela n’amuse plus grand monde mais révolte une bonne partie de l’opinion publique et au sein même de certains cirques. La France ne pourra pas être indéfiniment en retard sur une évolution sociétale qui ne fera plus marche arrière, il faut encourager les circassiens à évoluer, nous attendons de la ministre de l’Ecologie qu’elle aille au bout des travaux initiés par François de Rugy et qu’elle maintienne les 20 annonces qui devaient être faites à la rentrée sur la situation des animaux sauvages captifs en France ».

service Communication - Fondation Brigitte Bardot (29-07-19)

 

Témoin d'un évènement ... une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI


 

Retrouvez toute l'actualité l'actualité de la région Occitanie Occitanie-Tribune.