Occitanie - Les candidats à l'élection présidentielle savent-ils gérer leur porte monnaie, leur patrimoine ?

Occitanie - Les candidats à l'élection présidentielle savent-ils gérer leur porte monnaie, leur patrimoine ?

Par OCCITANIE TRIBUNE - Enquête YMOMONI , le 28 Mars 2017

Ls candidats à l'élection presidentielle savent ils bien gérer leur porte monnaie, leur patrimoine ?

YOMONI est l’une des plus importantes startups françaises dans le secteur de la finance (FinTech).

C’est la première société digitale de gestion d’épargne à partir d’un service simple et efficace qui propose une offre de gestion totalement nouvelle, dédiée à l’épargne des particuliers, avec des frais de gestion limités au maximum et aucun frais caché.

La Start-Up est dirigée par Mourtaza Asad-Syed (fondateur), Laurent Girard (fondateur) et Sébastien d’Ornano (Président exécutif) propoose cette analyse du patrimoine et de smodes de gestion de chacun des candidats. 


Sources des données : La Haute Autorité pour la Transparence de la vie publique / INSEE

Sources des photographies : http://fr.wikipedia.org

*taux de détention : nombre de personnes qui détiennent ce placement par rapport au nombre total

La Start-Up YOMONI est dirigée par Mourtaza Asad-Syed (fondateur), Laurent

Girard (fondateur) et Sébastien d’Ornano (Président exécutif).









*













Glossaire: 

Épargne (en % du revenu)

Ce chiffre correspond au montant épargné chaque mois en pourcentage du salaire actuel de Président de la République. A partir du patrimoine net total déclaré, nous avons estimé quel a été l’effort d’épargne de chaque personnalité depuis le début de leur entrée dans la vie active estimée à l’âge de 20 ans. Nous avons pris une hypothèse d'accumulation linéaire avec une rendement historique de 3% et un capital de départ nul. Nous conseillons un taux d'au moins 10%, et si possible de 20% durant les périodes où les charges familiales sont moindres.

Liquidités (en mois de salaire)

Les liquidités estimées pour chaque personnalité sont égales au montant total déclaré sur tous les comptes courants divisé par le salaire mensuel de Président de la République. Nous considérons qu’il est raisonnable de détenir en moyenne au moins un salaire et demi sur son compte, pour parer aux dépenses imprévues et éviter les découverts coûteux.

Précaution (en mois de salaire)

Pour chaque candidat à l’élection présidentielle, le montant de précaution est calculé comme la somme des placements monétaires (livrets, etc.) qui est divisée par le salaire. Nous considérons qu’il est prudent de posséder 3 à 6 mois de dépenses dans des placements sûrs et de court-terme pour se prémunir en cas de coups durs.

Rentabilité des placements (% par an)

Une rentabilité moyenne de l’épargne financière de chaque candidat a été calculée à partir de la répartition de ses placements et de leur rentabilité estimée. A chaque produit (Livret A, PEL, etc.) ou placement (Actions, etc.) nous avons estimé les rendements attendus sur le long-terme à partir des rendements actuels et des tendances historiques. Les actifs qui rapportent le moins sont les actifs de court-terme tels que les livrets, à l'opposé des actifs de long-terme comme les titres (actions, etc.) dont les performances moyennes sont plus élevées.

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI