Agde - AGDE - Gilles D'ETTORE blanchi des soupçons de malversations dans les marchés publics agathois.

Agde - AGDE - Gilles D'ETTORE blanchi des soupçons de malversations dans les marchés publics agathois.

Agde - AGDE - Gilles D'ETTORE blanchi des soupçons de malversations dans les marchés publics agathois.

Des soupçons d'irrégularités dans la gestion des marchés publics de la Ville d'Agde alimentaient le débat politique local depuis un peu plus d'un an
En effet , le 12 juin 2018 des enquêteurs de la section financière du SRPJ de Montpellier avaient perquisitionné les locaux de la mairie d’Agde.

Durant toute une journée, ils avaient recherché des éléments de preuve et  étaient partis les bras chargés de  documents sur les attributions de marchés publics de la mairie.

Les chantiers routiers, du Palais des congrès et du casino étaient semble-t-il l'objet de cette perquisition. 
Les travaux qui se déroulent depuis près de deux ans à l’entrée du Cap d'Agde représentent en effet l’un des plus ambitieux chantiers d'aménagement d'Occitanie. 

Un cœur de station dans lequel la Ville aura investi prés de 40 millions d'Euros intégrant un Casino, un nouveau palais des congrès auxquels viendront prochainement  se greffer un hôtel et un ensemble immobilier de plus de 300 appartements  ainsi qu'un ensemble commercial de plus de 3 000 m2 de surface.

L'occasion était trop belle pour l'opposition et la majorité de se déchirer sur le sujet, chacun évoquant le coût  ou le bien fonde de ces implantations  de commerces et d'appartements a un moment ou le marché immobilier local est essoufflé et où les commerces font grise mine. 

Après un an d'enquête la justice vient de classer l'affaire sans suite. Gilles D'ETTORE est blanchi de ces soupçons d'irrégularité de marchés publics tout comme la Ville d'Agde qu'il administre.

 Toujours été serein face aux accusations  depuis le démarrage de cette affaire Gilles D’Ettore " se réjouit aujourd’hui que la justice ait pu faire son œuvre  et démontrer que rien n'était irrégulier dans ce dossier.".

Ce dernier estime avoir été sali par une campagne de délation qui aurait amené les enquêteurs à effectuer ses vérifications.

Un nouveau souffle pour Gilles D’ETTORE qui peux désormais attaquer une campagne électorale revigoré par cette opportune levée de doute.

OCCITANIE TRIBUNE (19-06-19)

 

Témoin d'un évènement ... une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

Perpignan - PERPIGNAN ( 66 ) Une rentrée très compromise au lycée Maillol

Cahors - CAHORS ( 46 ) -  Rencontre Centre Ville en Mouvement : La force de notre région vient de ses territoires

A LIRE AUSSI


 

Retrouvez toute l'actualité l'actualité de la région Occitanie Occitanie-Tribune.