Port Leucate - PORT LEUCATE ( 11 )  Installation de la bouée BoB dans le cadre du projet CONNEXSTERE  Pourquoi une bouée de 4 tonnes au large de Leucate ? 

Port Leucate - PORT LEUCATE ( 11 )   Installation de la bouée BoB dans le cadre du projet CONNEXSTERE   Pourquoi une bouée de 4 tonnes au large de Leucate ? 

Port Leucate - PORT LEUCATE ( 11 )  Installation de la bouée BoB dans le cadre du projet CONNEXSTERE  Pourquoi une bouée de 4 tonnes au large de Leucate ? 

Dimanche 02 juin 2019, au large de Leucate en Occitanie, la société Ecocean a installé sa nouvelle bouée d’observation de la biodiversité portant le petit nom de « BoB ».



 5  clichés Crédit photos ©Rémy DUBAS ECOCEAN

sont disponibles sur notre page FACEBOOK OCCITANIE TRIBUNE 
 


 

Cette bouée, capteur passif de biodiversité unique en son genre, constitue une opportunité formidable pour étudier les espèces susceptibles de se développer aux abords et sur les structures métalliques du projet éolien flottant des « Eoliennes Flottantes du Golfe du Lion » (EFGL), mené par ENGIE, EDPR et la Banque des territoires au large de Leucate et du Barcarès. Les poissons côtiers, les poissons pélagiques, les invertébrés (crabes, oursins, crevettes ou mollusques), ainsi que la faune et la flore fixées seront étudiés pendant deux ans. En effet, la biodiversité de cet environnement très au large, en plein coeur du Parc Naturel Marin du Golfe du Lion, est trop peu connue et nécessite encore d’acquérir des connaissances : c’est la raison même de cet outil conçu et imaginé par Ecocean. 

Sur la base d’un cahier des charges basé sur ses expériences en écologie marine et en éco-conception, Ecocean a fait dessiner et construire la bouée BoB par les partenaires du projet flottant EFGL : les experts franco-américains de la société Principle Power Inc. (PPI) et la société Eiffage Métal basée à Fos-sur-Mer, puis l’a fait installer à l’emplacement même du projet par la société JIFMAR. 

Les usagers de la mer, et en premier lieu les pêcheurs professionnels, ont été consultés pour réduire au minimum l'emprise de cette installation sur le plan d'eau. BoB a ainsi pu être mouillée sur le site prévu des éoliennes, à proximité de la bouée « LIDAR », déjà installée par EFGL pour mesurer la vitesse des vents (500 m plus au sud). 

Plusieurs habitats de formes variées, appelés BIOHUT®, ont été installés sur cette bouée. Ils sont constitués d’acier, remplis de substrats (coquilles d’huîtres, bois…) et sont entièrement recyclables. Ils ont été placés à différentes profondeurs afin de favoriser l’installation et le développement d’espèces marines d’intérêt. L’université de Perpignan, via son Centre de Recherche sur les Ecosystèmes Marins (CREM), ainsi que la Chaire Chorus de l’Université de Grenoble vont réaliser des suivis visuels et acoustiques réguliers de ce capteur. France Energies Marines y a également positionné des plaques en PVC dans le but de suivre et de comparer la colonisation marine de la zone avec les autres parcs éoliens français (projet ABIOP+). 

Cette bouée s’intègre dans un projet plus global de connectivité entre les jeunes stades de poissons et d’invertébrés depuis le large jusque dans les lagunes, en passant par des zones de récifs artificiels et les marinas côtières. Cette étude, qui concerne des projets portés par plusieurs maîtres d’ouvrage, permettra de mieux comprendre les processus et la connectivité biologique entre les différents écosystèmes artificiels côtiers. 

Ecocean a pu réaliser ce projet innovant dans des conditions industrielles réelles grâce à une contribution financière d’EFGL et au support technique de PPI et d’Eiffage Métal, qui ont tous contribué au succès de cette initiative. L’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse fournit en outre un soutien financier à Ecocean pour les suivis scientifiques qui sont mis en oeuvre dans l’évaluation de 

la connectivité. Les services de l’Etat ont délivré les autorisations administratives nécessaires à la mise en place d’un tel objet en mer. 

La suite : rendez-vous dans un an pour les premiers résultats ! 

L’ambition d’Ecocean et des industriels qui les ont accompagnés dans ce projet est de pouvoir proposer, lors des futurs appels d’offres pour des projets éoliens en mer en France ou à l’international, cette option originale qui permettra de renforcer les connaissances scientifiques des zones des futurs projets et d’apporter une plus-value environnementale innovante et favorable à la biodiversité marine. Ce projet permettra aussi de proposer des améliorations en matière d’écoconception de futures infrastructures en mer, et notamment un flotteur du projet éolien flottant EFGL. 

D’ailleurs, début juillet, Ecocean partira à Taiwan dans le cadre d’une mission organisée par Business France et le Pôle Mer Méditerranée pour rencontrer les futurs maîtres d’ouvrage des 14 projets éoliens en mer prévus dans ce pays ! 

Caractéristiques de la bouée en bref : Hauteur totale : 

15 m au total dont partie émergée : 3m + 3m mat avec croix de St André et partie immergée de 9m 

Diamètre : 

1,4 mètre 

Matériaux 

100% Métal 

Poids : 

3.8 tonnes 

Profondeur d’immersion des Biohuts : 

-4 m à -8 m 

Poids du corps-mort : 

5 t 

Longueur de la ligne d’ancrage : 

134 m 

Poids de la ligne d’ancrage : 

1,9 tonnes 

Manilles bouée-ligne d’ancrage : 

Manille Gunnebo de capacité 6,5 tonnes SWL =40 tonnes 

OCCITANIE TRIBUNE (13-06-19)

 

Témoin d'un évènement ... une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

Hérault - POUSSAN ( 34 ) INSOLITE : Une course de voiture qui dérape

Portiragnes - HÉRAULT - PORTIRAGNES - Fête occitane TOTAL FESTUM le 22 juin 2019

A LIRE AUSSI


 

Retrouvez toute l'actualité l'actualité de la région Occitanie Occitanie-Tribune.