Marseillan - MARSEILLAN ( 34 ) Un modèle de Rénovation touristique dans le respect de l'histoire !


Marseillan - MARSEILLAN ( 34 ) Un modèle de Rénovation touristique dans le respect de l'histoire !

Un événement touristique régional de tout premier plan se déroulait en cette matinée du Samedi 8 JUIN 2019 à Marseillan. 

Nombre de responsables régionaux se pressaient pour assister a la Cérémonie officielle d'inauguration du nouveau port de Marseillan



290 clichés de Michel DESNOS sont disponibles sur notre page FACEBOOK OCCITANIE TRIBUNE 
 


Durant trois ans, s’est en effet déroulé le chantier de rénovation visant à valoriser le Port de Marseillan. Ce nouvel aménagement fait la part belle à la piétonisation, aux modes de transports doux et à l’embardée culturelle. Le tout sans trahir l’âme du Port si chère aux Marseillanais.

Au bout de la cité Marseillanaise se dévoile le nouveau visage du Port. Le lieu, chargé d’histoire, reste un endroit authentique situé à l’extrémité ouest de la lagune de Thau.

Faire des quais un lieu de promenade agréable et incontournable était l’un des objectifs principaux de ce réaménagement.Se balader sur le Port se fait désormais en toute sécurité.

L’accès est devenu intégralement piétonnier pour être en adéquation avec ce mode de vie doux et agréable qui colle si bien au site.

La particularité architecturale et technique du nouveau Port est une fontaine d’eau salée située à son extrémité et qui forme un miroir scintillant. Elle a aussi pour fonction d’aérer l’eau du Port.

Le Port est aussi devenu un carrefour culturel qui expose des oeuvres. On y trouve « Vague S11 », du sculpteur, Mehdi Melhaoui et « L’Autre mer » immense tableau installé sur le Château du Port en 2017 par Jean Denant, artiste plasticien sétois.

L’inauguration de ces nouveaux aménagements se poursuivra  ce soir samedi 8  avec Concert de Jazz sur l’eau avec « Marla and the cool chicken»  et Dimanche 9 juin 2019, lors du week-end de la Pentecôte avec un programme festif et varié.

DIMANCHE 9 JUIN 2019

11h>15h : « Cap Retro », rassemblement de voitures anciennes et bateaux « Riva » 15h>18h : Animations gratuites - Initiations aux sports nautiques (paddle, canoë, aviron…), balades en bateaux - Jeux en bois - Jeu de piste « Enquête du Port » proposé par l’Office de Tourisme 17h30 : Concours des écaillers en présence du champion de France 2018 18h30 : Inauguration de l’oeuvre « Vague S11 » de Mehdi Melhaoui 19h00 : Remise des prix du concours d’écaillers et dégustations 22h30 : Feu d’artifice

TOUT AU LONG DU WEEK-END

Portes ouvertes à la Maison Noilly Prat pour des visites guidées gratuites Exposition « Rodin » à la Maison Noilly Prat –Entrée libre Exposition de photos anciennes du Port par l’association « Marseillan d’Hier et d’Aujourd’hui » - Quai de la Résistance – Entrée libre Exposition « Conchyliculture en méditerranée » par le Syndicat Conchylicole aux Caves Richemer – Quai de la Résistance - Entrée libre

L’HISTOIRE DU PORT

Un lieu authentique situé à l’extrémité de la lagune de Thau, un peu le bout du monde, où la vie coule tranquille…

Le port de Marseillan a été, de par sa superficie, le second port de l’Hérault après Sète pour les vins et spiritueux. Sur ses quais, certaines demeures ont encore fière allure, témoignant de la bourgeoisie existante à cette époque-là. Mais l’esprit républicain reste également bien présent ; en plein coeur du village se trouve la première statue de la Marianne jamais érigée en France, souvenir de la résistance des Marseillanais contre le coup d’Etat, en 1851, de Louis-Napoléon Bonaparte, alias Napoléon III.

Fin de la lutte des classes, c’est à la Royauté que Marseillan doit sa naissance et son essor. Ses premiers quais émergèrent au XVIIIème siècle alors que se construisait le Canal du Midi ; quand Paul Riquet en imagina le tracé, le port de Marseillan n’était pas le centre du village, il n’y avait là qu’une poignée de maisons. En bout d’étang, peu profond, sujet à l’envasement, il fallait périodiquement le draguer et le curer. Aujourd’hui, il subsiste de cette époque la cave coopérative, les chais Noilly Prat et de belles et hautes portes de maisons viticoles.

De temps immémoriaux, la petite baie dans laquelle sera construit, plus tard, le port de Marseillan, permettait aux barques et aux bateaux d’éviter les « sautes d’humeur » de l’étang de Thau et d’accoster sur ses rives. C’est un véritable « havre de sécurité » ! Dans cette baie, dominée par un petit mamelon arasé depuis des siècles, abordèrent les Phocéens en 535 av. J.C, lorsqu’ils établirent un comptoir, le futur Marseillan.

Des travaux rudimentaires sont effectués aux époques grecques et romaines, pour assécher et combler les marécages environnants, pour « butter » les terres riveraines qui permettront aux bateaux d’accoster plus facilement et de s’abriter avec plus de sécurité. Cet embryon de port devient aussi un relai pour les bateaux qui circulent sur « le chapelet d’étangs qui s’étire de Narbonne au Rhône ». Au cours des premiers siècles de l’ère chrétienne, quelques améliorations sont apportées. Le port, avec ses rives en terre battue, se dessine ; Marseillan a son église, son château et son port.

Le port de Marseillan était utilisé non seulement par ses habitants, mais aussi par ceux de Florensac, Pomerols, Bessan, Pinet ; de fait, il devient de plus en plus important. En 1699, débute la construction du nouveau port « en dur » car, si le port a été creusé et parfois dragué, les berges sont toujours en terre battue.

Là où le Canal du Midi termine sa course

Par chance, l’endroit fut retenu pour être le débouché au canal du Midi. Avec l’ouverture du canal, du jour au lendemain, Marseillan ne fut plus au bout du monde mais à un carrefour commercial de première importance. Il fallut alors réaménager le port pour qu’il réponde aux besoins commerciaux.

Vins et spiritueux ont fait la fortune de ce port de pêcheurs qu’est Marseillan

Le port connaît un essor formidable au XIXème siècle grâce à la viticulture et aux spiritueux. Ici furent inventés et fabriqués le Quinquina, l’apéritif Mignon et le Noilly Prat. Par ailleurs, la région produit une grande quantité de vin qu’il faut acheminer et exporter. Marseillan entreprend de grands travaux portuaires afin de faire face à la demande. Des laisses (zone de plage à découvert) sont comblées et font gagner d’immenses étendues de terre sur l’étang. Les portions sont attribuées à des négociants qui construisent de grands chais et des entrepôts.

Puis, avec les crises successives de la viticulture du Midi et l’engouement pour d’autres boissons à l’heure de l’apéritif, fabriques et négoces de Marseillan ont périclité pour s’éteindre presque totalement dans les années 50-60. A cette époque, les petits pêcheurs le réinvestissent.

Un second souffle avec le tourisme

Marseillan aurait pu retourner à son sommeil d’antan, mais le tourisme est passé par là. La plaisance et la croisière fluviale ont donné à Marseillan un second souffle dans les années 70. Sa situation exceptionnelle payait une seconde fois. Son plan d’eau magnifique a attiré la prestigieuse école de voile des Glénans.

Ecole de voile « Les Glénans » installée sur le Canal du midi

Un agrandissement engendre deux autres bassins dévolus aux bateaux de loisirs et aux pénichettes. La pierre basaltique noire, tirée du volcan d’Agde, ajoute un cachet particulier aux quais d’une région où les pierres jaunes de calcaire dominent. Petite particularité : à voir à l’entrée du port, la capitainerie à clocheton dont on dit qu’elle serait la plus petite au monde construite en dur.

Aujourd’hui, le port de Marseillan a gardé tout son charme d’antan. Il propose aux visiteurs des quais bordés d’agréables petits restaurants qui offrent aux gourmets la promesse de délicieux plats à savourer. L’été, des animations et concerts y sont proposés.

LA RÉHABILITATION DU PORT DE MARSEILLAN

2016-2019

Ce fut l’un des grands chantiers engagé par la Municipalité sur le mandat 2014-2020 : la rénovation et la piétonisation des quais du Port de Marseillan-ville.

C’est à automne 2016 qu’ont débuté les travaux de rénovation visant à valoriser le Port de Marseillan-ville. Le chantier a duré trois ans avec des pauses durant les saisons estivales.

LE PROJET DANS SA GLOBALITE

La rénovation des quais

Une restauration patrimoniale des quais a été faite dans le respect de l’histoire et de la sensibilité écologique de la lagune et de ses abords.

L’ensemble des quais a été surélevé de 10 à 36 cm selon les endroits, et nivelé. Les pierres basaltiques de couronnement ont été retirées le temps du chantier. Elles ont été ensuite nettoyées, sciées et reposées selon l’altimétrie du Port, à l’issue de la réparation des quais.

En parallèle de ces aménagements, les services proposés aux plaisanciers ont été modernisés avec la reprise des réseaux (eau et électricité) et la mise en place des nouvelles bornes.

Le choix des matériaux

Le choix du revêtement du sol s’est porté sur un béton bouchardé de couleur claire pour un effet pierre naturelle. Autre avantage, il est antidérapant. Le principe a été prolongé sur la totalité des quais, lui apportant clarté et propreté.

Si les terrasses des restaurateurs et des boutiques sont indispensables à la convivialité du Port, il était nécessaire de définir des règles pour qu’elles puissent s’inscrire harmonieusement dans ce nouveau paysage, ceci dans une démarche globale de cohérence et de valorisation patrimoniale, commerciale et touristique. Avec la surélévation des quais, les sursols des terrasses ne sont plus nécessaires.

L’esplanade Dans le but de créer un espace plus attractif, lumineux et durable au service des habitants et des visiteurs, une grande esplanade a été conçue.

Ce lieu incontournable du Port offre une nouvelle perceptive au regard des passants. Cette impression d’espace est due en grande partie à la suppression du parking et des deux îlots adjacents.

Cette réhabilitation qui a fait l’objet d’une étude urbanistique précise, n’a pas manquée cependant de conserver le caractère traditionnel de ce haut lieu de la vie de Marseillan. L’accessibilité d’un seul tenant, sans trottoir, permettra de garantir une approche des lieux facilitée et sécurisée en particulier pour les personnes à mobilité réduite et les parents avec leurs poussettes.

Cet endroit devient un espace public où toutes les fonctions s’expriment.

La fontaine : le miroir d’eau

La particularité technique architecturale et décorative du nouveau Port est une fontaine d’eau salée située à l’extrémité du Port formant un miroir d’eau.

La fontaine fonctionne avec l’eau du Port, qui est pompée dans le 1er ouvrage, transporté le long du quai de la Résistance puis elle s’écoule dans le second ouvrage avec une ouverture en partie supérieure afin de créer un écoulement par débordement. Elle a aussi pour fonction d’ « aérer » l’eau du Port et de préserver ainsi le milieu naturel de la lagune.

Le mobilier urbain, l’éclairage et les espaces verts

L’éclairage nocturne a été totalement repensé pour mettre en valeur le Port.

Les candélabres ont été choisis pour apporter une touche esthétique dans l’esprit des nouveaux aménagements du Port. Un parcours lumineux embellit les points emblématiques du site : miroir d’eau, oeuvre d’art et la place Noilly Prat.

Sur l’esplanade il a été créé des espaces paysagers durables, à partager, à investir et évolutifs.

Le nouveau mobilier urbain, très harmonieux, s’intègre parfaitement sur la nouvelle esplanade. Il est composé d’un ensemble paysager, il fait la part belle à la végétalisation adaptée au climat méditerranéen et bénéficie d’une mise en lumière qui valorise l’ensemble.

Place aux déplacements doux et aux piétons

Faire de ces quais un lieu de promenade agréable et incontournable était l’un des objectifs principaux de ce réaménagement. L’accès au Port est devenu intégralement piétonnier avec l’installation de bornes rétractables afin de permettre un accès limité aux riverains et aux professionnels pour leurs livraisons.

La circulation automobile a été modifiée avec la mise en place d’un sens unique de circulation : rue Noilly en arrivant de la promenade de la Belle Scribote, rue du Pradet en arrivant du centre-ville en passant par l’actuelle gare routière.

PLANNING DES TRAVAUX

1ère tranche : de septembre 2016 à avril 2017, concernait la rive droite (côté capitainerie), du phare jusqu’à la place Noilly Prat.

2ème tranche : de septembre 2017 à avril 2018, concernait la rive gauche, du phare jusqu’au premier restaurant.

3ème tranche : de septembre 2018 à mai 2019, concernait la place Noilly, les quais restant et l’esplanade.

COUT ET FINANCEMENT

Coût global : 5 608 687 € TTC

Subventions :

- Sète agglopôle méditerranée : 1 343 664 € HT

- Conseil Régional : 980 000 € HT

- Conseil Départemental : 1 000 000 € HT

LE PORT DE MARSEILLAN DEVIENT UNE GALERIE D’ART À CIEL OUVERT

« De nos jours, l’art contemporain ne s’expose plus uniquement dans les galeries modernes ou des lieux consacrés. Je pense qu’il faut encourager toute initiative visant à promouvoir la culture dans son ensemble. La confrontation de la création contemporaine au patrimoine est un acte d’ouverture que je trouve essentiel. Certes, d’aucuns pourraient être choqués d’un mariage entre le patrimoine ancien et l’art contemporain. Ces différentes oeuvres, éphémères ou pérennes se veulent le reflet de notre étang et au-delà, de la mer Méditerranée. »  Yves Michel  Maire de Marseillan

MEHDI MELHAOUI, SCULPTEUR DE « LA VAGUE »

C’est lors d’une résidence en avril 2013 que Mehdi Melhaoui, installé dans l’un des chais à proximité du Port, a créé la sculpture « la vague ».

Mehdi a eu la chance d’être bercé par plusieurs cultures, sa mère est allemande, son père franco marocain. Il multiplie les matériaux, les supports et propose des objets, des installations marqués par l’usure et la patine. Il recycle les émotions de la vie et les matières premières du quotidien pour créer des installations bizarrement touchantes et tactiles.

Cette vague, en acier de corten, paradoxalement lourde et aérienne, représente une énorme masse en un équilibre harmonieux, un mouvement arrêté qui risque à tout instant de continuer sa course et l’achever dans le Port.

Durant quelques semaines, Medhi a sculpté cette oeuvre qui a enfin su trouver sa place devant la Maison Noilly Prat, face au Port. Cette résidence cordonnée par le Living Room, espace de création contemporaine de l’artiste marseillanais Cédric Torne, a été soutenue par la D.R.A.C et la Région Languedoc Roussillon.

Jean Denant créateur de « L'autre mer »

C’est à l’initiative du propriétaire du Château du Port, Alain Liedts* et de son épouse, que Jean Denant a pu exprimer tout son art en installant en 2017, « L’Autre Mer ». Cet artiste plasticien, Sétois fait partie des jeunes artistes émergents. Comprenez ceux qui commencent à compter dans le monde de l'art. On lui doit notamment ces mappemondes géantes sculptées directement sur les murs par des milliers d'impacts de marteau qui font apparaître les cinq continents ou encore « la Traversée » installée à Sète sur la Corniche, face à la mer et qui représente une découpe du trait de côte méditerranéen taillée dans une plaque d'inox poli, sur le mur d'un ancien blockhaus.

Cette création s’inspire directement de notre patrimoine environnemental. Elle est Installée sur cette bâtisse prestigieuse construite en 1870, témoin de notre histoire et perle patrimoniale de notre Port, face à la lagune de Thau, elle renvoie son image jusqu’à Sète mais représente surtout l’étang et ceux qui y travaillent.

LES ENTREPRISES QUI ONT OEUVRE SUR LE CHANTIER

Maitre d’ouvrage : Ville de Marseillan

Maîtrise d’oeuvre : Safège - Cabinet Constant - PMC CREATION

Maitre d’oeuvre : SUEZ Consulting (Safège) :

La société d’ingénierie pluridisciplinaire, Suez Consulting est une société spécialisée dans l’aménagement durable des villes et des ports. Elle était en charge de la maîtrise d’oeuvre de l’opération, de la conception des travaux de requalification des espaces publics et du renforcement des quais ainsi que du suivi des travaux.

SUEZ Eau France, délégataire du Syndicat du Bas-Languedoc a réalisé ici, deux nouveaux branchements de distribution d’eau potable.

Cabinet Merlin : OPC (Ordonnancement, coordination et Pilotage) et AMO (Assistance à Maitrise d’Ouvrage), spécialisée dans l’eau, les déchets, l’énergie et l’aménagement urbain. Il assure le bon suivi du planning de la coordination des entreprises sur le chantier et oriente le maître d’ouvrages sur les choix des techniques.

LM coordination : Prévention des risques depuis la phase de conception des projets jusqu’à la réception de l’ouvrage. LM Coordination est en charge de la bonne gestion du chantier tant pour les ouvriers qui y travaillent que pour les riverains qui s’y promènent. Sa fonction est de coordonner : santé, protection et sécurité.

SOLATRAG : a été en charge de la réalisation des travaux de Génie Civil, par la construction des deux ouvrages constituant la fontaine. Fontaine qui fonctionne avec l’eau du Port, qui est pompée dans un premier ouvrage, transportée le long du quai de la résistance puis s’écoule dans un second ouvrage avec une ouverture en partie supérieure afin de créer un écoulement par débordement.

Elle a également coordonné les travaux de réfection de surface, notamment la pose des diverses pierres (couronnements, bordures, pavés, bollards, … ).

Société ALLEZ : Entreprise créée en 1932 et spécialisée dans la construction de réseaux électriques, d’équipements tertiaires et d’infracom. La société Allez a effectué l’installation de tout le système de mise en sécurité du Port avec les bornes électriques d’entrée et de sortie du site.

GTM Sud-Ouest TP GC: GTM Sud-Ouest TP GC est une filiale de VINCI Construction France, n°1 français du BTP. Sur ce chantier, GTM a réaménagé et conforté 600 ml de quais, puis réalisé une dalle en porte-à-faux de 85 ml de long fondée sur 29 pieux béton remplaçant l’ancien ponton en bois. GTM a également déposé soigneusement les pierres de couronnement, effectué les terrassements généraux, et mis en oeuvre les 270 pièces en béton préfabriqué à côté du port.

COLAS : Leader mondial dans le domaine de la construction l’entreprise Colas a effectué l’intégralité du terrassement des quais et de l’esplanade du nouveau Port.

Bouygues Energies Services / Sogetralec : Les deux entreprises héraultaises ont travaillé conjointement dans le but de créer un espace plus attractif, lumineux et durable au service des habitants et visiteurs du Port, les équipes de Bouygues Energies et Services ont réalisé les travaux suivants :

- Installation de bornes escamotables pour sécuriser et piétonniser le Port

- Pose de candélabres LED conçus sur mesure pour s’intégrer dans l’environnement portuaire et éclairer au plus juste

- Mise en place de bornes portuaires connectées pour permettre aux bateaux de se ravitailler en eau et en énergie

- Construction d’un réseau d’éclairage multi services pour sonoriser et mettre en valeur l’espace grâce à la Citybox

- Un parcours lumière nocturne séduisant, novateur et vivant pour embellir les points emblématiques du site : miroir d’eau, oeuvre d’art et la place Noilly Prat.

RCR Déco Sud : L’Agence RCR DECO SUD est implanté depuis 2015 à Castelnau le Lez.

Présent principalement sur tout l’axe méditerranéen, elle a réalisé tout le béton bouchardé sur la piétonisation des quais du port.

Sud Fontaine : est une société spécialisée dans la création et la réalisation de fontaines urbaines. Après avoir réalisé les fontaines de l’avenue de la Méditerranée, elle a relevé le défi de créer le miroir d’eau salée, qui est une construction unique en son genre.

Groupe Ragni : Le groupe Ragni est une société familiale niçoise spécialisée dans l’éclairage public. Elle a ainsi fourni les candélabres pour le nouveau Port.

Société SARIVIERE : SARIVIERE est une société familiale de Montpellier spécialisée dans la création d’espaces verts. Elle a réalisé l’ensemble des espaces verts et plantations du site.

Urban-NT : Les bancs, les corbeilles et les bornes ont été installés par cette entreprise Montpelliéraine, acteur majeur dans la fabrication et l’installation de mobiliers urbains.

Marseillan - MARSEILLAN ( 34 )  Un modèle de Rénovation touristique dans le respect de l'histoire  !
OCCITANIE TRIBUNE - Photos Michel DESNOS - Vidéo HERAULT-DIRECT (08-06-19)

 

Témoin d'un évènement ... une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI


 

Retrouvez toute l'actualité l'actualité de la région Occitanie Occitanie-Tribune.