ACTUALITÉS : AVEYRON - Nouveau Festival Pueblo Latino à Arvieu en Aveyron du 4 au 6 juillet 2019

AVEYRON - Nouveau Festival Pueblo Latino à Arvieu en Aveyron du 4 au 6 juillet 2019

Pueblo Latino est un nouveau festival arvieunois ! C’est un savant mélange de l’accueil légendaire du “pueblo” d’Arvieu et des rythmes et couleurs latino.

Pour cette première édition, le festival commence fort en accueillant le groupe de salsa urbaine “La-33” (Colombie), en tournée européenne. Arvieu sera leur seule date dans le sud de la France. Nous accueillons également “El Maestro“ Orlando Poleo y su Chaworo. Orlando a joué auprès des plus grands et est aujourd'hui considéré comme l’un des meilleurs percussionnistes de sa génération

Le festival c’est six concerts sur deux soirées, les 5 et 6 juillet. C’est également des animations au sein du village et des moments conviviaux à partager autour d’un repas typique aveyronnais ou latino au choix sur le “Mercadito”. Des ateliers découverte, tout public, ainsi qu’un bal latino rythmeront la journée de samedi. Vous pourrez par exemple apprendre à danser la salsa, jouer des petites percussions ou encore chanter en espagnol. Trois stages de musique dirigés par Orlando Poleo, Carlos Kutimba et Felix Toca sont proposés aux musiciens.

Le festival pour les enfants

Le festival démarre le jeudi 4 juillet avec le spectacle de fin d’année de l’école d’Arvieu aux couleurs de l’Amérique du Sud.

Pour favoriser les familles, les concerts sont gratuits pour les enfants de - 12 ans et au tarif réduit pour les enfants de - 18 ans.

L’association Pueblo Latino, à Arvieu

A l’origine du projet, c’est une idée abordée au sein du conseil villageois “salle des Tilleuls” à Arvieu, par César Gelvez, colombien, musicien et nouvel habitant. L’idée fait son bout de chemin et quelques semaines plus tard un petit groupe d’une dizaine de villageois, d’âges et d’horizons différents, se déclarent partants pour piloter le projet, d’autres, souhaitent être bénévoles le jour J. Après ça, tout va très vite, l’association est créée et la programmation commence à se dessiner. En parallèle, l’association met en place plusieurs animations dans le village : un atelier musique latine, gratuit, tous les lundis soir, un concert et une initiation salsa le 23 février dernier, des ateliers musique et danse à l’école d’Arvieu et, le 11 mai prochain, un échange avec un atelier musique latine de Genève.

Les artistes présents pendant le festival

Vendredi 5 juillet - à partir de 19h30 - Salle des fêtes, Arvieu

La Mixtura

La Mixtura c'est d'abord l'histoire de deux amis chiliens qui posèrent leurs bagages à Toulouse. Porté par l’effervescence culturelle de la ville rose, le duo s'étoffe rapidement. De ces nouvelles rencontres musicales naît alors le projet "La Mixtura" ; l'originalité de cette formation "non traditionnelle" de six musiciens repose sur la fusion des rythmes populaires d'Amérique latine avec des touches de jazz, de rock ou encore de funk.

De la cumbia à la salsa, en passant par la timba, le cha-cha-cha, l'afoxé (afro-brésilien), l'afro-péruvien, ou la rumba flamenca, c'est tout un éventail de rythmes qui est ici interprété et enrichi par les influences variées que chacun des membres porte avec lui dans ses valises d'immigré. Ce "mélange" singulier et énergique est ainsi le fruit de créations originales tout comme de reprises arrangées. Une odyssée rythmique à travers l’Amérique latine ; accompagnée par une guitare électrique et un synthétiseur qui apportent au groupe une couleur tout à fait inédite.

Son del Puente

Son Del Puente est un orchestre de 7 musiciens réunis autour de la scène Salsa Latino. Fondé en 2011, à Avignon, l’orchestre « Son del puente» réunit jeunes talents actifs sur la scène régionale PACA et musiciens aguerris du genre sur la scène nationale durant la dernière décennie. Tirant profit de la remarquable polyvalence de ses musiciens tous multi-instrumentistes, le groupe parcourt un répertoire allant des racines mêmes de la salsa jusqu’à ses extensions modernes, en passant par divers styles Afro-caribéens comme la cumbia, toujours pour le plus grand plaisir de ses auditeurs et surtout des danseurs !

Orlando Poleo y su Chaworo

On ne présente plus “el maestro” Orlando Poleo, avec 35 ans de carrière musicale derrière lui, il a joué aux côtés des plus grands : Ernesto "Tito" Puentes, Eddie Palmieri, Larry Harlow, Tito Allen, Jose Alberto "el canario" et bien d’autres. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs percussionnistes de sa génération. Il sera en concert avec son groupe “Orlando Poleo y su Chaworo” le vendredi 5 juillet à Arvieu mais proposera également un stage de percussions de trois jours, avis aux musiciens !

Orlando Poleo occupe une place importante dans le paysage musical de par son talent et sa musique qui fluctue entre jazz, sons cubains et rythmes afro-vénézuéliens en conjuguant tradition et modernité. Dès son arrivée à Paris en 1991, il est sollicité pour accompagner des groupes connus de la scène latine : Alfredo Rodriguez, Azuquita, ou Le trompettiste Ernesto "Tito" Puentes. Il est l’invité d’artistes de renommée internationale et tournée en Europe : Eddie Palmieri, Arturo Sandoval, Mongo Santamaria, Julia Migenes, Chocolate Armenteros, Papaito Munoz, Hilario Duran, Kip Hanrahan, Archie Chepp, Chico Freeman, Larry Harlow, Tito Allen, Jose Alberto "el canario", Luigi Texidor, Alfredo De La Fe. Lors de la grande manifestation anniversaire des 50 ans d’Amnesty International à Paris Bercy en 1998, il est présent aux côtés d’artistes renommés comme Tracy Chapman, Youssou N’Dour et Peter Gabriel. Avec son propre orchestre, « Chaworo », il prend part à de nombreux festivals : « Jazz in Marciac », Les francofolies de Spa en Belgique, les Arènes de Nîmes, Le Midem de Cannes en 1999, « Swing in Deauville », Le Paleo festival de Nyon en Suisse. Orlando Poleo a aussi contribué à de nombreux projets comme artiste invité : aux côtés du chanteur français Danny Brillant en tournée, Les maîtres du tambour Bêler. En 2006, il rejoint le nouveau spectacle de Jérôme Savary "à la recherche de Joséphine Baker".

Samedi 6 juillet - à partir de 19h30 - Salle des fêtes, Arvieu

Los Guayabo Brothers

Los Guayabo Brothers (Colombie/France) distillent un véritable cocktail de folklore colombien et musiques modernes, où sur un fond de percussions organiques, naturelles, presque tribales, se mêlent des soupçons psychédéliques. Une section de cuivres épicée relève ce cocktail, en dévoilant le parfum tri-ethnique et festif qui le caractérise: l’Amérique, l’Afrique et l’Europe unies, fusionnées au rythme d’une énorme fête psycho-tropicale.

Cumbia y Cardon

Le groupe Cumbia & Cardon ensorcelle l'auditoire au rythme de la cumbia traditionnelle et du son des carnavals de la côte colombienne. Un mélange explosif de tambours afro-colombiens et de fanfare de rue caribéenne qui invite à la danse et à la transe.

La-33

La-33 est l’un des groupes majeurs de la scène salsa contemporaine, avec des titres comme “La pantera Mambo” ou “Que rico boogaloo”, ils enflamment les pistes de danse. Cet été ils seront en tournée européenne pour présenter un nouvel EP "Si tu Quieres Salsa". Arvieu a le plaisir d’accueillir les douze musiciens sur la scène de Pueblo Latino après Londres, Berlin, Paris ! La-33 est un orchestre de salsa colombien indépendant fondé en 2001, dans la ville de Bogota. Ce groupe, dont les membres proviennent principalement de la capitale colombienne, a intégré les vibrations urbaines à sa musique et a révolutionné la salsa en intégrant des rythmes rock, ska, traditionnels, jazz et reggae. Ce mélange de sons est depuis l’essence même du groupe. Egalement inspiré par la salsa new-yorkaise des années 70, La-33 intègre des sons bruts et sales de la ville et des rythmes caribéens.

De nos jours, La-33 consolide une expression musicale qui rend hommage à la salsa dura et représente la richesse culturelle de la capitale colombienne, dans laquelle convergent des habitants de toutes les régions du pays. (autochtones, afro, métis, etc.), ainsi que des visiteurs du monde entier.

Discographie

2004: La-33
2009: Ten cuidado
2016: Caliente 2016: Vinilo - “Me gusta el porro”

Un nouvel EP qui sort le 17 mai

Il sera composé de 6 titres et s'appelle "Si tu Quieres Salsa".

Dime Por Qué Será : https://youtu.be/6X1KISelBNM

La Nociva : https://youtu.be/jyhbr5zaNMk

Plus d’infos sur Rolling Stones Colombia.

En France, ils ont déjà participé aux festivals...

Les nuits de Fouvière, Rio Loco, Tempo Latino, Les nuits du sud, Jazz sous les pommiers, Le cabaret sauvage…

Les musiciens

Sergio Mejia Rocca, bassiste et directeur musical. Santago Mejia Rocca, Pianiste. Juan David Fernandez, Percussions. Alejandro Perez, Percussions. Diego Sanchez, Percussions. Roland Nieto, Trompetiste. Vladimir Romero, Tromboniste. Jose Miguel Vega, Tromboniste. Adalber Gaviria, Saxophoniste. Guillermo Celis, Voix. David Cantillo Gonzale, Voix, Ray Manuel Fuquen, producteur. Javier Galavis, Ingénieur du son. Edinson Velasquez, Voix

Tourné 2019 de La-33, la presse en parle :

¿Que tal Paris?

“ Attention danger ! Tout droit venus de Bogotà, voici l’une des formations salseras les plus excitantes des ces dernières années. Nourris au latin-jazz, au mambo, au boogaloo et à la salsa dura new-yorkaise des années 70, les douze musiciens de La-33 mettent littéralement le feu aux poudres à chacune de leurs prestations.”

La programmation

Stages de musique

Inédit en Aveyron, nous proposons trois stages intensifs de musique avec “los maestros” de la salsa :

- Stage de congas avec Orlando Poleo, l’un des plus grands percussionnistes latino-américains.

- Un stage avec Carlos Kutimba, le maître des percussions mineures (maracas, claves, quitiplas, etc.), né au Venezuela.

- Stage basse avec Felix Toca, célèbre bassiste cubain.

Ces stages s'adressent aux musiciens pro ou amateurs confirmés qui souhaitent perfectionner les rythmes latino. Il n’y a que 10 places par stage ! Stage du jeudi 4 au samedi 6 de 9h à 17h. Réservation en ligne festival-pueblo-latino.festik.net/les-stages. 255 euros les trois jours de stage avec un tarif préférentiel sur les concerts.

Autour du festival

Ateliers découvertes

Samedi après-midi, des petits ateliers de 1h ou 1h30 de découverte auront lieu au village. Exemple : chanter de la salsa, apprendre à jouer des petites percussions, etc

Mercadito et Plaza de comida

En dehors des concerts et des ateliers, les festivaliers pourront profiter d’un marché d’artisanat nocturne et déguster des spécialités aveyronnaises ou latino.

Bal Latino

Si la météo le permet, une piste de danse sera ouverte aux danseurs toute l’après-midi à côté de la salle des fêtes. Des démonstrations et initiations rythmeront l’après-midi.

Infos pratiques

Tarifs des concerts

Vendredi 5 juillet - 3 concerts et soirée DJ

● Plein tarif : 20,80 €
● Tarif réduit : 15,80 € (-18 ans)
● Gratuit pour les enfants de - 12 ans accompagnés

Samedi 6 juillet - 3 concerts et soirée DJ
● Plein tarif : 25,80 €
● Tarif réduit : 20,80 € (-18 ans)
● Gratuit pour les enfants de - 12 ans accompagnés

Pass deux soirées
● Plein tarif : 36,60 € ● Tarif réduit : 31,60 € (-18 ans)
● Gratuit pour les enfants de - 12 ans accompagnés

Un tarif groupe peut être proposé sur simple demande à l’association à partir de 10 places achetées. Les stagiaires bénéficient également d’un tarif préférentiel.

Billetterie

Réservation en ligne (paiement par chèque ou carte bleue) uniquement via la billetterie Festik : https://festival-pueblo-latino.festik.net/festival

Ils soutiennent le festival

● Mairie d’Arvieu
● Conseil départemental de l’Aveyron
● Agence Laëtis
● Lp Latin Percussion
● ATS Son et lumière
● Al-Latino et Salsatipik... … la liste des partenaires n’est pas exhaustive puisque nous attendons d’autres réponses dans les semaines à venir

 Page Facebook : www.facebook.com/festivalpueblolatino

● Site internet : www.pueblo-latino.fr



17 clichés sont disponibles sur notre page FACEBOOK OCCITANIE TRIBUNE 



 

AVEYRON - Nouveau Festival Pueblo Latino à Arvieu en Aveyron du 4 au 6 juillet 2019

Florence MILLET (09-05-19)     17157 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

PORT CAMARGUE
SEAQUARIUM
Occitanie Tribune