Haute-Garonne - LANTA ( 31 ) Inauguration des radars pédagogiques installés par le SDEHG à Lanta

Haute-Garonne - LANTA ( 31 ) Inauguration des radars pédagogiques installés par le SDEHG à Lanta

Haute-Garonne - LANTA ( 31 ) Inauguration des radars pédagogiques installés par le SDEHG à Lanta

Le Syndicat Départemental d’Énergie de la Haute-Garonne (SDEHG), présidé par Pierre Izard, est un établissement public regroupant 585 communes de la Haute-Garonne. Le SDEHG est un acteur incontournable en matière de transition énergétique : il accompagne les communes vers un éclairage public économe et responsable, il gère notamment le service public de l’électricité, a développé un réseau de 100 bornes de recharge pour véhicules électriques en Haute-Garonne et met en place des radars pédagogiques.

La commune de Lanta et le Syndicat Départemental d’Énergie de la Haute-Garonne (SDEHG) ont inauguré, samedi 27 avril, les deux radars pédagogiques solaires installés par le SDEHG à Lanta, à Saint-Anatoly plus précisément.

Marc Mengaud, Maire de Lanta et François Aumonier, représentant le Président du SDEHG Pierre Izard, ont présenté ce nouvel équipement public qui permettra de sensibiliser les conducteurs face aux dangers de la route, sans les verbaliser. Les participants se sont ensuite rendus au pied d’un des radars pédagogiques pour comprendre son fonctionnement.

Le radar pédagogique, un outil de prévention, simple d’utilisation et efficace pour réduire les accidents

Le SDEHG propose un nouveau service pour les communes de la Haute-Garonne : la mise en place de radars pédagogiques. Il s’agit d’un programme départemental d’installation de 190 radars pédagogiques dont le financement est pris en charge à 50% par le SDEHG.
Cet équipement de prévention, implanté en bordure de chaussée, informe les conducteurs de leur vitesse sans les sanctionner et affiche un message d'alerte si la vitesse est supérieure à celle autorisée. Le radar pédagogique est là pour que les automobilistes prennent conscience qu’ils sont parfois en infraction, qu’ils prennent donc des risques et font courir un danger aux usagers du domaine public, piétons, enfants, vélos, motos.

« Il est nécessaire de rappeler que le radar pédagogique n'a pas vocation à sanctionner l'usager qui ne respecterait pas la limitation. C’est un outil de prévention, simple d’utilisation et efficace pour réduire les accidents », explique François Aumonier, représentant du SDEHG.
A ce jour, 97 communes ont demandé l’aide technique et financière du SDEHG pour l’installation d’un ou de deux radars pédagogiques. Grâce à la participation financière du SDEHG, correspondant à 50 % du coût d’achat et de pose du matériel, la part restant à la charge de la commune est d’environ 1 500 € par radar.

Le radar pédagogique permet également de réaliser des statistiques sur la circulation

En plus d’être un outil de prévention, le radar pédagogique permet de réaliser des statistiques sur la circulation : savoir combien de véhicules sont passés, à quelle vitesse et à quel moment.
Ces précieuses informations permettront à la commune d’analyser les comportements et les habitudes de conduites pour, par la suite, mettre en place des actions d’amélioration de la sécurité. Les statistiques générées par les radars pédagogiques installés à Saint-Anatoly ont été présentées aux habitants présents à l’inauguration. Il s’avère que la circulation est assez importante, en moyenne 400 véhicules par jour, notamment aux heures de pointe en semaine, entre 7h00 et 8h00 ainsi qu’en fin de journée de 17h00 à 19h00.

Photo 

[De gauche à droite : Marc Mengaud (Maire de Lanta), François Aumonier (Membre du bureau du SDEHG représentant le Président Pierre Izard), Patrick Caseilles (Directeur du SDEHG), les représentants de la Citel (entreprise chargée de la pose des radars) et d’Élan Cité (fournisseur des radars pédagogiques), le public

Pierre Izard - Président du SDEHG (29-04-19)

 

Témoin d'un évènement ... une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI


 

Retrouvez toute l'actualité l'actualité de la région Occitanie Occitanie-Tribune.