ACTUALITÉS : HÉRAULT - SÈTE - Sea, art and sound, Sète en fête pour l’art urbain du 3 au 9 juin 2019

 

HÉRAULT - SÈTE - Sea, art and sound, Sète en fête pour l’art urbain du 3 au 9 juin 2019

Pour la douzième année, la ville de Sète célèbre l’art urbain à travers le festival K-LIVE du 3 au 9 juin 2019. K-LIVE est un concept original, pluridisciplinaire, qui crée un pont entre art urbain, arts plastiques et concerts de musiques actuelles. Centré sur le Théâtre de la Mer, le festival s’étend dans d’autres espaces culturels, touristiques et urbains.

Un festival qui vogue entre art urbain et musiques actuelles

Depuis 2008, le K-LIVE investit chaque année l’Île Singulière, ses rues, ses murs, ses friches et son fameux Théâtre de la Mer. L’art urbain constitue le cœur de K-LIVE, Sète en est son écrin.
Port de premier plan et station balnéaire réputée, la ville est également ouverte sur le monde grâce à son rayonnement culturel. Georges Brassens, Paul Valéry, Jean Vilar, Hervé Di Rosa, Robert Combas sont ses ambassadeurs les plus célèbres. Avec ses musées - le Centre Régional d’Art Contemporain, le Musée International des Arts Modestes,  son  Musée  Paul
image_32475428831554887093442.jpg
Valéry, l’Espace Georges Brassens, son  théâtre - scène nationale - ses festivals, ses nombreuses galeries et ateliers d’artistes, c’est toute une ville qui est baignée dans un bouillon de culture.

Figurant parmi les pionniers à valoriser des œuvres jusque-là jugées mineures ou vandales, le K-LIVE est un acteur majeur du mouvement Street-Art en France. Depuis plus d’une décennie, l’environnement méditerranéen et culturel de Sète a permis au festival d’y développer un patrimoine urbain prestigieux.

Le K-LIVE se veut un lieu de libre pensée, un espace hors du temps pour les artistes comme pour les passants.

« Sète, cité ouverte sur le monde, a toujours été source d'une grande émulation artistique. Dès lors, donner une place à l'art urbain dans notre ville m'apparaissait s'inscrire dans la continuation de cette riche histoire. » explique François Commeinhes, Maire de Sète et Président de Sète Agglopôle Méditerrannée

Le festival se termine chaque année en beauté en jetant son ancre sur la mythique scène du Théâtre de la Mer, avec plus de 20.000 spectateurs en dix ans lors des soirées concerts au Théâtre de la Mer. Cette année encore, K-LIVE ne dérogera pas à sa tradition, avec des concerts aux notes hip-hop et électro programmés les 7 et 8 juin de 20h à 00h30, dans le cadre magique du Théâtre de la Mer, avec Hamza le premier soir suivis de Todiefor et Cassius le second. Cet amphithéâtre à ciel ouvert, avec la mer en arrière scène, constitue l’un des balcons de la Méditerranée et offre au festival un final les yeux vers le large et la tête dans les nuages.

Entre le ciel et la terre : la vie dans la rue

« Lorsque j’ai vu les photos du mur à Sète que j’allais peindre dans le cadre du festival K-LIVE 2017, cela m’a fait penser à la proue d’un bateau, un phare ou une horloge solaire. J’ai également réalisé qu’il était très visible, comme une scène. J’ai donc eu la conviction qu’il me fallait jouer avec le cycle du soleil. Il fait référence au cycle du soleil, son lever et son coucher. Le soleil disparaît, mais cela est nécessaire pour amorcer un nouveau cycle. Cela rappelle aussi, plus généralement, le cycle de la vie et ses hauts et ses bas. » explique SatOne

 

Durant une semaine tous les ans, le K-LIVE anime la ville de Sète. Les passants peuvent ainsi côtoyer des artistes qui travaillent à la bombe, au rouleau, au pochoir, parfois à la spatule ou à la craie, des graffeuses, peintres, colleuses ou sculpteurs dont les interventions démontrent une variété vertigineuse d’influences. De par leurs empreintes dans des lieux en friche ou sur les murs de la ville, ces artistes enrichissent le Musée à Ciel Ouvert - MaCO - de Sète, une balade artistique et pittoresque jalonnée d’œuvres murales. Ainsi, tous les ans, environ 20.000 visiteurs et tous les habitants de la ville profitent de la quarantaine d'œuvres du MaCO qui se visitent librement ou sous la forme de visites guidées.

De plus, le festival propose des ateliers pour les enfants, une table ronde et des expositions, et fait ainsi de l’art urbain un sujet de découverte et d’échange, un moment ponctué de surprises et d’apprentissage.

« Nous avons toujours pensé qu'il y avait du sens à ce qu'un événement, mettant à l'honneur l'art urbain, mouvement artistique majeur de notre siècle, existe à Sète car la ville a toujours entretenu une histoire forte avec l'art. Et Sète, qui dès 2008 a été l'une des premières villes en France à revendiquer un musée à ciel ouvert, s'est imposé à nous comme une évidence ! » soutient Crystel Labasor, co-créatrice du festival K-LIVE

Et ce sont plus de 100 artistes phares du mouvement Street-Art qui, depuis la création du festival, se sont appropriés les murs de la ville en répondant à l’invitation de K-LIVE, parmi lesquels C215, Philippe Baudelocque, Romain Froquet, Alëxone, Maye, L’Atlas, Poch, M.Chat, Epsylon Point, Jan Kalab, Clet, Bault, Stew, Chanoir, Jonnystyle, Pablito Zago, Claire Streetart, Spogo, Julian Seth Malland, Kashink, Monsieur Qui, Goddog, Pedro & Kazy, les Monkey Bird, Satone, Codex Urbanus, Mademoiselle Maurice, Erelle, Quentin DMR, Levalet.

Pour cette année, ont été dévoilés les invités de cette douzième édition du festival : le montpelliérain Dr Ponce et son univers décalé et coloré ; Laho, artiste lyonnaise aux créations énigmatiques ; l’italien Andrea Ravo Mattoni, qui sort la peinture classique des musées en reproduisant de grands chefs d’œuvre du passé dans la rue ; l'artiste espagnole Nuria Mora ; l’univers délicat de Maye, originaire de Sète ; et enfin le galicien Isaac Cordal et ses personnages miniatures et mystérieux.

Avec cette nouvelle édition, le K-LIVE continue de renouveler le patrimoine artistique de Sète, cette île singulière et inspirante...

Informations pratiques

  • Festival K-LIVE, du 3 au 9 juin 2019, ville de Sète 34200.

Accès libre et gratuit

  • Concerts au Théâtre de la Mer, Prom. Maréchal Leclerc, 34200 Sète, vendredi 7 et samedi 8 juin.

Prix des billets : à partir de 22€ le 07.06 ; à partir de 18€ le 08.06

 

OCCITANIE TRIBUNE (12-04-19)     12895 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

Occitanie Tribune
Occitanie Tribune