OFFICIELS : TARN - ALBI - Parc Rochegude - Confirmation du Label Jardin Remarquable

TARN - ALBI - Parc Rochegude - Confirmation du Label Jardin Remarquable

la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC), antenne du Ministère de la culture a renouvelé le label «Jardin Remarquable» du Parc Rochegude, qui avait reçu ce label le 30 novembre 2010 .

Ce label national, délivré dans chaque région, concerne les parcs et jardins patrimoniaux: anciens ou récents, publics ou privés.

La Ville d'Albi avait déjà obtenu en 2009 le label «Jardin Remarquable» pour le jardin du Palais de la Berbie qui a été renouvelé en 2015 .

Lors de sa séance du 28 novembre la commission de la DRAC composée de professionnels des jardins et du tourisme a attribué le renouvellement du label au Parc Rochegude .

PARC ROCHEGUDE EN CHIFFRE

- 3,7 hectares

- 900 m 2 de massifs fleurissement

- 900 m² de massifs vivaces

- 2,5 kms de haies de buis

- 77 variétés de rosiers plantés

HISTORIQUE DU PARC ROCHEGUDE

Le Parc Rochegude est un jardin très ancien, c'est vers 1680 que la famille RENAUDIN a acheté « l’enclos » comme on disait à l’époque, et qu’elle a fait construire le bâtiment actuel .

A la fin du XVIIe siècle les premières plantations du parc ont été effectuées.

L’esquisse générale: plantation de la famille Renaudin (avant 1778)

Le jardin apparaît sur l’esquisse du plan Laroche (1778) à peu près dans les mêmes dispositions qu’aujourd’hui sous la mention «Maison (et parc) Renaudin».
C'est lui qui a fait tracer les allées et à donner l’esquisse générale du parc puisque allées et plates-bandes de la partie haute figurent sur le plan.

L’enclos aurait été acheté par le père de l’Amiral de Rochegude aux héritiers du chanoine Renaudin vers 1730.

Plantation d’espèces rares: l’œuvre de Rochegude (1799-1800)

Le 27 octobre 1787, l’Amiral de Rochegude s’installe dans la propriété. Il aménage le jardin arrière et fait planter le parc « genre Le Nôtre ». Il plante les arbres, qu’il choisit avec le plus grand soin.

Vers 1815, Rochegude entreprend d’agrandir et d’embellir son jardin. Il achète à un dénommé Costes la partie que celui-ci possédait et qui séparait la propriété de la route. Il l’aménage en quinconce avec des acacias taillés en parasols et le laisse à la disposition du public.

Féru de botanique, il fait planter des espèces rares et créée une orangeraie, phénomène encore assez rare en ce début du XVIIIe siècle, des myrtes et des arbustes des pays chauds. Le jardin est progressivement embelli, les charmilles coupées et en partie remplacées. L’orangeraie sera supprimée au début du XXe siècle.

Les aménagements ultérieurs

Mort sans descendance en 1834, Rochegude lègue ses biens à la ville d’Albi (testament du 10 août 1826 et codicilles de 1832 et 1833), parmi lesquels son hôtel particulier avec dépendances, le parc et son fond manuscrit personnel. Réservant l’usufruit de ses biens à son arrière petite-nièce, la Comtesse de Saint-Juery. La ville prend possession effective de ces biens en 1886 à la mort de cette dernière.

Le 29 juillet 1884, l’architecte de la ville, Lacroux, propose au maire Gabriel Soulages un plan ainsi qu’une liste de plantes pour la création d’un jardin botanique suivant les clauses du testament de Rochegude.

Au moment de la prise de possession officielle par la ville de l’ensemble du legs, le parc s’arrêtait à la terrasse sur laquelle est aujourd’hui érigé le buste de l’Amiral, le reste était constitué par une exploitation agricole avec jardin potager, terre arable, prairies et verger, le tout parcouru par le ruisseau de Merville .

La municipalité du maire Gabriel Soulages fit supprimer l’exploitation agricole et agrandir le parc, en dessinant un jardin à l’anglaise avec labyrinthe, pièces d’eau, allées mystérieuses, en fort contraste avec l’ordonnance du jardin de la terrasse. Les cultures ont ainsi laissé la place à ce deuxième jardin si différent du premier, qui forment pourtant un ensemble des plus harmonieux, au point que le promeneur passe d’une terrasse à l’autre presque sans s’en apercevoir.

En 1886, les travaux de terrassement et d’aménagement pour la transformation du grand champ en jardin sont réalisés.

AMIRAL HENRY PASCAL DE ROCHEGUDE

L’amiral Henry Pascal de Rochegude est né à Albi le 18 décembre 1741, la même année que le navigateur Jean-François Galaup de Lapérouse.

La carrière de marin de Rochegude débute en 1747 et s’achève en 1800 avec le grade de contre-amiral. Il est élu entre temps député du Tarn, vote le procès de Louis XVI pour l’appel au peuple et se voit nommé inspecteur des ports et arsenaux de la marine.

Après la dissolution de la Convention, il renonce définitivement à la politique, se voue exclusivement à l’étude linguistique, et plus précisément à l’étude de la langue d’Oc.

Il meurt le 16 mars 1834 à l’âge de 93 ans.

A sa demande, il est enterré dans le cimetière des pauvres dans l’anonymat le plus complet, sans aucune mention ni signe de reconnaissance.

ENTRETIEN DU PARC ROCHEGUDE

Le service patrimoine végétal et environnement de la Ville d'Albi assure un entretien quotidien du Parc de Rochegude.

Ce sont 4 agents et 1 apprenti qui assurent l'intégralité des travaux d'entretien, de plantation, de taille des haies, topiaires et arbustes du parc.

Cette équipe est composée :

- d'un agent, responsable du site ayant pour mission d'encadrer le personnel, de planifier et organiser les différentes interventions,

- d'un agent jardinier qui, en plus des travaux horticoles, a en charge la gestion et le suivi du parc animalier (volière).

Ce parc animalier est composé de :

- 4 oies à tête barrée

- 2 cygnes noir

- 2 canards Mandarin

- 2 canards Coralin

- 1 canard cols verts.

Lors d'opérations particulières (élagage plantation) les différentes équipes spécialisées du service interviennent également sur le site :

- émondage des arbres remarquables

- maintenance des réseaux d'arrosage, mise en place de goutte à goutte dans les massifs d'annuelles.

- travaux de plantations : création de fosses de plantations,

- réfection des allées.

Par ailleurs, la Ville d'Albi assure quotidiennement le nettoyage de l'aire de jeux ainsi que la vérification des éléments qui la composent et le nettoyage des toilettes publiques deux fois par jour.

Ces prestations sont assurées par une entreprise d'insertion par le biais d'une convention.

FLEURISSEMENT DU PARC ROCHEGUDE

Deux fois par an, au mois de mai, puis au mois d'octobre, les massifs, corbeilles et longes sont fleuries par les plantes produites aux serres municipales.

Pour le fleurissement d'été, ce sont 11 000 plantes qui sont sélectionnées, positionnées sur un plan puis installées selon les recommandations des techniques horticoles.

L'harmonie des compositions, le choix d'une palette végétale riche et diversifiée sont privilégiés, afin d’offrir au public un fleurissement original, frais, coloré, avec un brin d'exotisme.

En automne, 6 800 bulbes de tulipes, narcisses, ail sont associées aux 16 000 pensées, pavots, giroflées, myosotis, pâquerettes, pour un fleurissement de printemps des plus pétillant.

Parallèlement, des bulbes de narcisses, tulipes, muscaris, cyclamen, ont été naturalisés dans certaines pelouses en lisière de bois.

Une présentation de 38 variétés de sauge, 15 variétés de pivoines et 77 variétés de rosiers anciens complète l'embellissement de ce parc .

Ces plantes ont été installées dans le labyrinthe situé le long du boulevard Carnot.

Chaque plante fait l'objet d'une identification par un étiquetage individuel, permettant ainsi au promeneur la découverte variétale de ces espèces.

Quelques plantes arbustives, particulières, viennent ponctuer la promenade :

- Xanthoxyllum pipéritum (Poirier du Sichuan)

- Firmiana simplex (parasol chinois)

- Hamamèlis intermedia à floraison hivernale jaune

- Neilla affinis à floraison printanière rose

- Stachyurus praecox à floraison hivernale jaune vert pâle

- Cladastris lutea

- Styrax japonica «Purple Dress»

- Idesia polycarpa

Une signalétique individuelle sur la plupart des arbres et arbustes du parc a été mise en place. Ces panneaux installés à 80 cm du sol, permettent ainsi une lecture plus aisée aux personnes à mobilité réduite et indiqueront pour chaque plante: la famille, le nom botanique, le nom français, le nom en Occitan.

ARBRES DU PARC ROCHEGUDE

Le parc de Rochegude présente de nombreux sujets et variétés d'arbres et d'arbustes.

Actuellement, 238 arbres ont été inventoriés, rassemblés en 105 variétés. C'est donc une palette végétale très diversifiée où l'on retrouve des essences locales, spontanées ou des essences plantées issues des différents périples de Rochegude

Chaque année, de nouveaux sujets viennent compléter cette collection botanique présentée au public.

En raison d'un terrain fertile, plusieurs arbres sont de grande taille; ainsi 17 sujets atteignent ou dépassent 30 m de haut.

Les plus grands (environ 35 m) sont les 4 platanes majestueux situés sur l'esplanade en face de l'Hôtel de Rochegude, ainsi que le sapin de Douglas implanté en contre bas dans la coulée verte.

13 arbres ont un diamètre de tronc supérieur à 1 m ; c'est le Séquoia sempervirens qui détient le record avec un diamètre de 142 cm.

Quelques sujets comptent parmi les curiosités botaniques :

- Umbellularia californica : Laurier de Californie

- Magnolia denudata : Magnolia de Yulan

- Firmiana simplex (parasol chinois)

- Staphillea pinnata : faux pistachier

- Maclura pomifera : Oranger des Osages

- Quercus castaneifolia : Chêne à feuille de châtaignier

- Magnolia virginiana « Glauca »

Une expertise sanitaire et de tenue mécanique est réalisée régulièrement, tous les 3 ou 4 ans ,sur les 157 sujets les plus âgés du parc. Ce travail est un outil de gestion du patrimoine arboré de ce parc. Il permet d'identifier, de localiser la nature et le niveau des lésions rencontrées sur les sujets, et surtout d'anticiper et de prévenir par une intervention de taille appropriée (émondage, réduction, abattage), les éventuels dommages que pourrait engendrer la chute d'un arbre, ou d'une partie de celui-ci vis à vis des promeneurs, comme des jeunes plantations ou sujets voisins.

Source Photo : © F.Guibilato – Ville d’Albi

VILLE D'ALBI (10-04-19)     5606 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

SEAQUARIUM
GRAU-DU-ROI - SALON LES NAUTIQUES
PORT CAMARGUE
Occitanie Tribune