ACTUALITÉS : GERS ( 32 ) - Conseil départemental. Un budget équilibré sur l’autel de l’austérité

GERS ( 32 ) - Conseil départemental. Un budget équilibré sur l’autel de l’austérité

Le PCF 82 communique suite à l'assemblée plénière du conseil départemental qui s'est tenue ces 3 et 4 avril.

Conseil départemental. Un budget équilibré sur l’autel de l’austérité

Depuis deux ans, le gouvernement Macron a multiplié les cadeaux à la finance, par la suppression de l’ISF, le détricotage du code du travail ou encore les exonérations accordées aux grandes entreprises et ce au prix d’une austérité budgétaire insupportable pour les collectivités et les services publics. 

Ainsi éducation, santé et services publics en général sont mis à la diète, voire même bradés aux investisseurs privés dans certains cas. Les collectivités n’échappent pas au rouleau compresseur du gouvernement Macron qui imposeaux territoires une contractualisation de rigueur budgétaire. Le deal proposé par le gouvernement aux collectivités est proprement scandaleux : soit ellesacceptent de se serrer la ceinture, soit elles y seront forcées via des baisses de dotations plus conséquentes. Un chantage insoutenable qu’une majorité de départements a refusé de signer mais le Tarn et Garonne figure parmi les signataires.

Au vue de la précarité qui se généralise dans nos territoires et de l’accroissement des difficultés quotidiennes que vivent les Tarn et garonnais, les communistes s’opposent à de telles politiques. Ils préconisent depuis longtemps plus de pouvoir de décision, de liberté d’actions et de moyens accordés par l’Etat auxcollectivités locales.

Ce sont elles qui sont au plus près des populations et de leurs besoins. Mettons un frein à cette austérité mortifère !

Ainsi, lors de l’assemblée plénière du Conseil départemental, le Président Astrucet sa majorité se sont félicités « d’une gestion rigoureuse », « d’un budget équilibré à 378 Millions d’euros tout en maintenant une fiscalité stable » et d’un « volume d’emprunt maîtrisé ». Mais dans ce contexte de rigueur budgétaire et d’augmentation des dépenses liées aux solidarités, il est regrettable que ce soit une fois encore la population la plus précarisée qui serve de variable d’ajustement. On ne peut pas d’un côté baisser les dépenses et de l’autre faire croire que le département sera mieux armé pour répondre aux besoins réels des habitants. Dire cela, c’est tromper l’opinion !

Nous déplorons les choix du Président Astruc et de sa majorité qui s’inscrivent dans le droit fil des orientations du gouvernement Macron.

La fédération du PCF de Tarn et Garonne s’oppose totalement aux choix politiques d’austérité imposés aux profits d’une poignée et donc au détriment du plus grand nombre.

Les communistes du Tarn et Garonne appellent à se rassembler et se mobiliser en faveur d’autres mesures favorables au pouvoir d’achat, aux services publics et collectifs et aux enjeux environnementaux dans notre département.

Le PCF 82 (04-04-19)     6569 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

PORT CAMARGUE
SEAQUARIUM
Occitanie Tribune