ACTUALITÉS : TARN ET GARONNE ( 82 ) RASSEMBLEMENT CONTRE LE PROJET DE CENTRALES D’EOLIENNES INDUSTRIELLES SUR LES COMMUNES DE CORDES-TOLOSANNES ET LABOURGADE (82)

TARN ET GARONNE ( 82 ) RASSEMBLEMENT CONTRE LE PROJET DE CENTRALES D’EOLIENNES INDUSTRIELLES SUR LES COMMUNES DE CORDES-TOLOSANNES ET LABOURGADE (82)

RASSEMBLEMENT CONTRE LE PROJET DE CENTRALES D’EOLIENNES INDUSTRIELLES SUR LES COMMUNES DE CORDES-TOLOSANNES ET LABOURGADE (82)

Samedi 13 avril l’association Vents à contre-courant appelle à une manifestation et à se rassembler à 10h30, sur le parking de l’abbaye cistercienne de Belleperche, pour demander l’arrêt immédiat des projets d’implantation de 8 à 10 éoliennes géantes (180 mètres en bout des pales) sur les communes de Cordes-Tolosannes et Labourgade.

A l’heure où l’on constate une chute de la biodiversité et la raréfaction de nombreuses espèces en particulier d’oiseaux et de chauves-souris, est-il raisonnable d’installer de telles machines particulièrement mortelles pour celles-ci ?

Dans une région qui vit en grande partie du tourisme et de l’agriculture, est-il cohérent  de massacrer les paysages et d’artificialiser encore un peu plus les sols (socles de centaines de m3 de béton, tranchées de raccordement au réseau, pistes d’accès, etc.) ?

Au moment où la lutte contre l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère est une priorité est-il pertinent de développer les éoliennes industrielles qui, du fait de lintermittence de leur production nécessite le relais, lors des périodes sans vent (ici le bord de La Garonne est classée en zone faible), de centrales à gaz émettrices de GES, pour maintenir le niveau de production électrique ?

Loin de concourir à la transition écologique nécessaire ce projet n’a qu’un but : faire le bonheur des actionnaires de Nordex, le promoteur de cette installation ; car si l’éolien industriel profite aux entreprises privées, la majorité des riverains en pâtit (135 foyers impactés dans un rayon de 2 kms, une douzaine de villages dans un rayon de 6 kms)

Premiers soutiens :

Conscient de la réalité du danger pour l’avifaune, la fédération des chasseurs du Tarn et Garonne a voté contre tout projet de centrales industrielles éoliennes dans le département, et son président Thierry Cabanes sera présent lors du rassemblement du 13 avril.

La présence dans le périmètre impacté de plusieurs monuments classés ou en voie de classement a également motivé le soutien de la délégation régionale de la SPPEF (Société pour la protection et l’esthétique de France) qui œuvre pour protéger patrimoine et paysages.

Le collectif Toutes Nos Energies-Occitanie Environnement qui fédère 160 associations de notre région, sera également présent le 13 avril et face à la pression de tels projets dans toute l’Occitanie annoncera l’organisation d’une manifestation régionale à Perpignan le samedi 4 mai.

 

Le collectif Toutes Nos Energies-Occitanie Environnement (03-04-19)     11567 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

SEAQUARIUM
PORT CAMARGUE
Occitanie Tribune