Ariège - ARIÈGE - Réouverture des sites touristiques de l'Ariège

Ariège - ARIÈGE - Réouverture des sites touristiques de l'Ariège

Ariège - ARIÈGE - Réouverture des sites touristiques de l'Ariège

Par Laurence DE BOERIO, le 01 Avril 2019

C’est la réouverture en Ariège

ALORS QUE 3 SITES ROUVRENT AU PUBLIC, LE PALAIS SE MET À L’HEURE ESPAGNOLE !

 

À partir du week-end du 6 avril, l’ensemble des Sites Touristiques de l’Ariège sera à nouveau ouvert au grand public.

Le Palais des évêques présentera quant à lui une nouvelle exposition sur le thème de la Retirada.

Si pendant l’hiver les grottes de Niaux et du Mas-d’Azil ont acceuilli les visiteurs, c’est au tour des autres Sites Touristiques de l’Ariège d’entamer la saison avec le retour du printemps. Ainsi, le Parc de la Préhistoire, la grotte de Bédeilhac et le gisement archéologique de la Vache viennent compléter l’offre Préhistoire du département. L’ensemble des billets est d’ailleurs réservable, à tarif réduit, en ligne sur le site Internet. Une façon maline de visiter tout en veillant à son budget.

Au Mas-d’Azil : exposition, visite guidée et pré-réservation en ligne Du 1er avril au 3 novembre, le musée de la Préhistoire accueille une nouvelle exposition de photographie de Julien Canet et Gérard Cezera ayant pour thème les animaux d’Ariège, de la Préhistoire à nos jours.

Les médiatrices du musée proposent aussi, sur réservation et pour la  première fois, une visite guidée inédite pour découvrir les tout nouveaux objets préhistoriques qui dormaient dans les réserves.

À ne pas manquer donc la rondelle multi-perforée, le contour découpé à tête de cheval, les reproductions de la collection Piette comme la tête de cheval décharnée et bien d’autres. Autre nouveauté du printemps 2019, les visiteurs ont désormais la possibilité de faire leur pré- réservation pour la visite de la grotte en ligne.

Au Palais des évêques, on se souvient

L’année 2019 marque les 80 ans de la Retirada. En 1939, la Guerre Civile fait des dégâts en Espagne. Chaque conquête d’un territoire républicain par l’armée franquiste entraine l’exode d’une partie de la population. Afin de ne pas oublier cette sombre période de l’histoire pendant laquelle l’Ariège a été terre d’accueil, le Palais des évêques de Saint Lizier accueille cette année une exposition sur le thème « Marcher pour vivre », du 7 avril au 11 novembre.

Proposée par la Conservation départementale de l’Ariège et le Musée des Abattoirs de Toulouse, cette exposition d’art contemporain  se veut un témoignage de l’exil, de la mémoire et de la lutte pour la liberté. Les œuvres sont exposées sous forme d’itinéraires qui invitent le public à la marche. Des artistes régionaux et internationaux ont travaillé sur les thématiques du départ, du déplacement, du déracinement et du ré-enracinement. Ces œuvres à la résonnance politique, s’ancrent dans l’histoire d’un pays, d’un lieu, mais aussi dans une réalité humaine universelle : le changement, la peur, l’identité et la rencontre des cultures.

Durant 7 mois, les visiteurs vont pouvoir découvrir les créations de Gaël Bonnefon, Marc Godinho, Teresa Margolles, Cildo Meireles, Stéphanie Saadé, certains étant eux-mêmes des exilés ou issus de familles ou de peuples exilés.

.. et aussi ...

Pour les 80 ans de la Retirada, le Palais des évêques sera le théâtre de nombreuses animations et expositions. Si l’exposition « Marcher pour vivre » ouvre ce temps de commémoration, une exposition « Les Républicains en Couserans et en Ariège d’hier à aujourd’hui » est prévue dès le 1er juillet , tout comme des spectacles, concerts, conférence et animations pour les plus jeunes. Le programme est disponible sur le site Internet.

INFORMATIONS PRATIQUES

www.sites-touristiques-ariege.fr

05 61 05 10 10

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI