POLITIQUE : PYRÉNÉES-ORIENTALES - PERPIGNAN - Les mobilités à Perpignan ou le nouvel opus de Mission Impossible

PYRÉNÉES-ORIENTALES - PERPIGNAN - Les mobilités à Perpignan ou le nouvel opus de Mission Impossible

L’Observatoire citoyen de la vie quotidienne (OCVQ) de Perpignan tenait le 11 mars dernier à l’initiative du groupe d’action de La France Insoumise « Vite ! La VIème République » l’un de ses traditionnels cafés / citoyens. Il avait invité Francis Daspe, Insoumis et professeur d’Histoire-Géographie à Perpignan, pour échanger sur le thème des mobilités en ville après que les camarades de l’OCVQ aient difficilement survécu à leur défi de venir au Café de la Bourse en bus... Leur avis sur le réseau ? Fréquence des passages beaucoup trop faible, arrêt du service beaucoup trop tôt, prix beaucoup trop élevé notamment pour ceux qui viennent des villages et qui subissent la double peine : billet Village / Perpignan puis billet intra-Perpignan.

Les discussions générales ont écrémé les sujets des frontières imposées à la ville par la défaillance des aménagements, le manque d’infrastructures mais aussi l’absence de communication sur ces dernières. Saviez-vous qu’il existait des parkings de délestage aux portes de Perpignan ?

L’Observatoire citoyen de la vie quotidienne tient à poursuivre le débat. Il se positionne en faveur d’une totale gratuité des transports publics à Perpignan et d’une relance des aménagements favorables aux modes de déplacement doux. Une vraie relance des aménagements, disons-nous, pas un bricolage où piétons et cyclistes s’entremêlent (et souvent s’entrechoquent) sur le même trottoir.

Mickaël Idrac - Pour l’Observatoire Citoyen de la Vie Quotidienne (18-03-19)
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

SEAQUARIUM
PORT CAMARGUE
Occitanie Tribune