OFFICIELS : HAUTE-GARONNE - Salle comble pour l’assemblée générale du SDEHG à Quint-Fonsegrives

HAUTE-GARONNE - Salle comble pour l’assemblée générale du SDEHG à Quint-Fonsegrives

Le Syndicat Départemental d’Énergie de la Haute-Garonne (SDEHG) a tenu son assemblée générale le 14 mars 2019 à Quint-Fonsegrives.

400 personnalités étaient présentes dont les maires du département, les délégués au SDEHG, les représentants des administrations partenaires, les responsables des entreprises de travaux sur les réseaux d’électricité et d’éclairage, Enedis, EDF et Orange.

Monsieur Bernard Soléra, Maire de Quint-Fonsegrives, a ouvert la séance en souhaitant la bienvenue aux participants. Monsieur Pierre Izard, Président du SDEHG, a ensuite assuré la présidence de l’assemblée.

Un budget conséquent de 49 millions d’euros pour les travaux d’investissement

Lors de la séance du 14 mars, l’assemblée a adopté le budget du Syndicat pour 2019. Une enveloppe globale de 49 millions d’euros a été affectée aux différents programmes de travaux : rénovation et développement de l’éclairage public, effacement et renforcement du réseau public d’électricité, raccordements au réseau d’électricité. 28 millions d’euros sont consacrés exclusivement à l’éclairage public.

En 2018, le SDEHG a réalisé 45 millions d’euros de travaux d’investissement dont 24,7 millions d’euros de travaux sur le réseau d’éclairage public des communes du département.

Le volume de travaux réalisés sur le réseau d’éclairage public est en forte augmentation depuis 2015 : celui-ci a connu une hausse de 60% entre 2015 et 2018.

Cette nette progression est le résultat de la politique incitative menée par le SDEHG pour accélérer le rythme des rénovations des installations d’éclairage public vétustes et générer d'importantes économies d'énergie à l'échelle du département.

En effet, une économie d’énergie moyenne de 72 % a été générée sur la globalité des opérations de rénovation de l’éclairage public menées par le Syndicat en 2018.

A la veille des élections municipales, les demandes de travaux des communes sont en forte augmentation. Le SDEHG met en place les mesures nécessaires pour s’adapter aux besoins des communes et satisfaire leurs demandes dans les délais les plus courts possibles.

« J’ai toujours tenu à satisfaire toutes les demandes de travaux, quelle que soit l’orientation politique du maire. La priorité est aujourd’hui donnée à la rénovation de l’éclairage public pour réaliser de fortes économies d’énergie. Je tiens également à rappeler que malgré les affirmations de certaines personnes, les dépenses du SDEHG sont maîtrisées et le budget est consacré à 90% aux travaux sur les réseaux d’éclairage public et d’électricité. Les seules dépenses réalisées pour les élus sont les remboursements des frais de déplacements engagés pour assister aux assemblées générales et aux réunions du bureau ainsi que les déplacements à des réunions où le SDEHG doit être représenté ! », explique le Président Pierre Izard.

Le succès du programme d’installation de radars pédagogiques

Le Syndicat Départemental d’Énergie de la Haute-Garonne a lancé, en 2018, un nouveau service pour les communes de la Haute-Garonne : la mise en place de radars pédagogiques.

Ce programme est un réel succès. A ce jour, 97 communes ont demandé l’aide technique et financière du SDEHG pour l’installation d’un ou de deux radars pédagogiques.

Cet équipement de prévention, implanté en bordure de chaussée, informe les conducteurs de leur vitesse sans les sanctionner et affiche un message d'alerte si la vitesse est supérieure à celle autorisée. Le radar pédagogique est là pour que les automobilistes prennent conscience que parfois, ils sont en infraction, encourent des risques et font prendre un danger pour les usagers du domaine public, piétons, enfants, vélos, motos. C’est un outil simple d’utilisation et efficace pour réduire les accidents.

En plus d’être un outil de prévention, le radar pédagogique permet de réaliser des statistiques sur la circulation : savoir combien de véhicules sont passés, à quelle vitesse et à quel moment. Ces précieuses informations permettront à la commune d’analyser les comportements et les habitudes de conduites pour, par la suite, mettre en place des actions d’amélioration de la sécurité.

Grâce à la participation financière du SDEHG, correspondant à 50 % du coût d’achat et de pose du matériel, la part restant à la charge de la commune est d’environ 1 500 € par radar.

SYNDICAT DÉPARTEMENTAL D'ÉNERGIE DE LA HAUTE GARONNE (14-03-19)     5196 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

SEAQUARIUM
GRAU-DU-ROI - SALON LES NAUTIQUES
TOULOUSE - SALON IMMOBILIER
PORT CAMARGUE
Occitanie Tribune