ACTUALITÉS : BEZIERS ( 34 ) Le Territoire d’Industrie Béziers-Sète sur la rampe de lancement

18-03-19 : BEZIERS ( 34 ) Le Territoire d’Industrie Béziers-Sète sur la rampe de lancement

Frédéric Lacas, président de la Communauté d'agglomération Béziers Méditerranée, et Luc Mas, directeur général de Cameron France, lanceront le 18 Mars prochain  le dispositif «Territoire d’Industrie Béziers-Sète»

Cette première rencontre regroupe les intercommunalités, les chambres consulaires, les organisations patronales et industrielles, l’enseignement supérieur et les entreprises du territoire d’industrie « Béziers Sète » autour du binôme composé par un élu du territoire et un acteur industriel : Frederic Lacas (Président CABM) et Luc Mas (Directeur Général de la société Cameron France).

Les «  Territoires d’Industrie » sont des pôles régionaux que le gouvernement a identifié comme étant prioritaires dans la mise en place de sa stratégie de reconquête industrielle. 


Le territoire « Béziers-Sète » figure parmi la liste dévoilée le 22 novembre dernier :

- le pôle « Béziers » est reconnu pour le dynamisme de son secteur de mécanique de précision, de maintenance industrielle, de ses éco-industries, de son secteur énergies renouvelables et logistique/transport.

- le pôle « Sète » est identifié comme bassin d’activités lié aux activités maritimes et d'assemblage pour l'industrie (site d'assemblage de la Cameron).

Les territoires d’industrie bénéficieront d’un engagement spécifique de l’État, qui mobilisera un « panier de services » constitué de 17 mesures pour répondre aux 4 besoins identifiés : recruter, innover, attirer et simplifier. Chacun des 124 sites fera l’objet dans les prochains mois d’un contrat de « projet territorial industriel » qui formalisera les engagements des parties prenantes et orientera plus de 1,3 M€ de crédits. Le pilotage des projets sera assuré par les Régions.

Lors du Conseil National de l’Industrie du 22 novembre 2018, le Premier Ministre Edouard Philippe a présenté un nouveau dispositif d’accompagnement au service des territoires à forte dimension industrielle.

Le territoire d’industrie « Béziers – Sète » a été sélectionné pour participer à ce projet. Il regroupe 4 intercommunalités : la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée, la communauté de communes de la Domitienne, la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée et Sète Agglopôle Méditerranée.

 

« C’est une chance pour nous de rejoindre cette aventure. Notre agglomération dispose de la compétence « Industrie ». À ce titre, elle est la seule à pouvoir s’occuper de tous les dossiers en lien avec les industries des communes du territoire. l’Etat nous fait confiance en positionnant l’Agglo comme territoire d’industrie. C’est la preuve que nos efforts pour le développement économique et l’attractivité du bassin Biterrois portent leurs fruits, notre bassin de vie sort peu à peu de la crise. Mais il ne faut pas relâcher nos efforts. Continuons de favoriser le retour à l’emploi, l’implantation et l’accompagnement d’entreprises. Notre travail est reconnu, gardons ce cap pour à présent permettre à une nouvelle forme d’industrie, en lien avec le numérique, rayonne sur notre territoire. »

Frédéric LacasPrésident de l’Agglomération Béziers Méditerranée.

Ce nouveau dispositif ne concernant que les EPCI comme celui de l’Agglomération Béziers Méditerranée, chacune des entités va devoir se rapprocher les unes des autres pour avancer ensemble et trouver des façons de s’entendre pour se répartir les différents dossiers. 1 360 millions d’euros seront prioritairement fléchés vers les projets des territoires d’industrie.

À l’échelle nationale, 124 territoires ont été identifiés comme « territoires d’industrie », répartis dans toute la France, dont la grande majorité se situe en dehors des métropoles. Ce sont des intercommunalités situées dans les campagnes, les espaces périrubains, les villes petites et moyennes présentant une forte identité et un savoir-faire industriels et où l’ensemble des acteurs, notamment les entreprises et les collectivités locales, sont mobilisés pour le développement de l’industrie. Leur superficie correspond à peu près à celle d’un bassin d’emploi et de consommation. La liste n’est ni figée, ni fermée. Elle pourra évoluer en fonction des enjeux territoriaux.

L’Occitanie compte 9 territoires d’industrie :

  • Aurillac – Figeac – Rodez
  • Bassin d’Alès
  • Béziers – Sète
  • Castelnaudary Castres
  • Interdépartemental Gers Tarn et Garonne
  • Narbonne
  • PETR Comminges et Nestes
  • PETR d’Ariège

Ces territoires vont signer, dans les prochains mois, un contrat de projet territorial industriel pour formaliser les engagements des parties prenantes.

Le nouveau dispositif repose sur un principe de gestion décentralisée. Le pilotage et l’animation associeront les élus locaux, maires, présidents d’EPCI, les industriels, les conseils régionaux et l’Etat. En tant que principal acteur du développement territorial économique, la Région occupera un rôle central. Les présidents de région seront ainsi les pilotes du dispositif et assureront, au niveau régional, le pilotage contractuel d’ensemble en lien avec l’État en région et les opérateurs. Le gouvernement souhaite que les régions passent les premiers contrats d’ici mars 2019.

Le nouveau dispositif repose également sur un principe de concentration des moyens, à la fois financiers, administratifs, techniques et humains.

Ces territoires bénéficieront ainsi d’un accompagnement personnalisé sous forme de « panier de services » composé de 17 mesures dont ils pourront se saisir pour développer ou renforcer leurs projets de territoire, afin de répondre aux 4 thématiques prioritaires : recruter, innover, attirer et simplifier.

Recruter : expérimentation d’un « volontariat territorial en entreprise », mobilisation du plan d’investissement dans les compétences pour répondre aux besoins de formation…

Innover : Mise en place de centres d’accélération pour accompagner à la transformation des PME vers l’industrie du futur, mobilisation du dispositif « Territoires d’innovation »…

Attirer : Intégration des besoins d’accès à Internet très haut débit fixe, appui aux territoires pour la définition et la mise en oeuvre d’une stratégie attractivité, mobilisation de la Banque des Territoires…

Simplifier : Lancement d’un appel à projets « France expérimentation » pour faciliter les demandes de dérogations administratives et réglementaires…

OCCITANIE TRIBUNE (13-03-19)     12237 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

PORT CAMARGUE
SEAQUARIUM
Occitanie Tribune