OFFICIELS : LOT - CAHORS - Cahors accueille une délégation européenne et construit la rue du Château-du-Roi de demain

LOT - CAHORS - Cahors accueille une délégation européenne et construit la rue du Château-du-Roi de demain

Du 19 au 22 février, Cahors accueille ses partenaires européens du Réseau Int Herit, un réseau de neuf villes petites et moyennes, soutenu par le programme européen URBACT 3, qui vise à améliorer les démarches de démocratie participative menées dans le cadre de projets de rénovation de lieu ou d’espaces à forte valeur ajoutée patrimoniale et architecturale. Cet engagement européen, qui se place au cœur de la stratégie urbaine Cahors, Cœur d’Agglo, permet à Cahors d’expérimenter une démarche participative dans le cadre de la rue du Château-du-Roi. Le résultat aboutit au projet d’aménagement de la rue qui devrait intervenir au second semestre 2019.

La Ville de Cahors a rejoint le Réseau Int-Herit (Innovating Management Heritage) en 2017 dans le cadre de la troisième génération des programmes européens URBACT, dite URBACT 3. Ce réseau réunit neuf villes petites et moyennes d’Europe : Mantoue en Italie, Alba Iulia en Roumanie, Dodona en Grèce, Baena en Espagne, Armagh en Irlande du Nord, le groupement de communes Leiedal en Belgique, Sigulda en Lettonie, Espinho au Portugal et Cahors en France autour de problématiques de management du patrimoine. Les objectifs du réseau sont en effet de rénover, restaurer, réaffecter un bâtiment, un ensemble de bâtiments ou un espace à forte valeur ajoutée patrimoniale et architecturale tout en identifiant ses potentialités en matière de rayonnement, d’attractivité et de développement touristique. Comment ? En utilisant les méthodes de démocratie participative en prenant en compte les parties prenantes des projets et en créant, via le réseau Int Herit, un réseau européen d’échanges de bonnes pratiques entre les villes européennes ayant des problématiques similaires.

La rue du Château-du-Roi comme terrain d’expérimentation

Pour ce programme, Cahors a choisi de travailler sur la rue du Château-du-Roi, un axe majeur du Site Patrimonial remarquable, et son périmètre de vie (de la place Lafayette à la place de la Libération, et rues connexes), parce que cette rue faisait l’objet déjà d’un certain nombre d’actions, notamment d’études menées avec le soutien de la Caisse des Dépôts.

La rue a été également au cœur de la première édition de la Biennale européenne des patrimoine organisée en novembre 2016. L’événement avait fait émerger les premiers pas d’une démarche participative à travers les ateliers menés avec les habitants qui avaient alors exprimé l’idée d’expérimenter la piétonnisation de la rue. Un groupe d’étudiants de l’Institut Ergapolis (architectes, urbanistes, paysagistes...) y a, enfin, expérimenté ses savoir-faire en faisant des propositions de réaménagement et de reconfiguration tout à fait intéressantes au regard des usages et des contraintes.

Dans le cadre du programme Urbact, la proposition a été de travailler plus largement sur la redynamisation de la rue au sein de son quartier, pour y développer à nouveau par exemple des activités non plus seulement commerciales mais économiques, associatives, collaboratives (...) et y faire mieux cohabiter les usages. Ce travail a été entrepris, comme le veut le programme européen, avec un groupe de forces vives choisies parmi les habitants et les acteurs de la rue. Ce groupe, dit Urbact Local Group (ULG) de Cahors, travaille ainsi depuis le printemps 2018 avec les élus et les techniciens de la Ville de Cahors et du Grand Cahors. Ils ont participé à la construction du cahier des charges élaboré pour le réaménagement de la rue, réaménagement qui sera piloté par un maitre d’œuvre, Christophe Broichot et qui devrait être engagé au second semestre 2019. Ils rencontreront courant mars le maitre d’œuvre pour poursuivre le travail avec lui. Un temps de concertation est par ailleurs prévu au printemps avec l’ensemble de la population concernée pour présenter le projet d’aménagement de la rue, construit à l’appui de cette démarche participative expérimentale.

Suite à cette première étape de travail, les membres de l’ULG devraient maintenant travailler sur les aspects relatifs à l’animation de la rue. Cette seconde étape sera amorcée à l’occasion de la venue du Réseau Int Herit, à travers des ateliers qui seront menés avec les partenaires européens pour faire émerger des idées qui seront travaillées et enrichies ensuite avec les membres de l’ULG de Cahors. Grâce à ce programme, la Ville de Cahors a également pu financer une formation des agents de la collectivité pour leur permettre de s’approprier les méthodes actuelles de la démocratie partipative, outils devenus indispensables dans l’élaboration des politiques publiques et pour répondre à l’attente de participation croissante des citoyens à la décision.

Durée du programme : juin 2017 > juin 2019.

Crédit photo: Photothèque Ville de Cahors/Grand Cahors : Claire Gonzalez

VILLE DE CAHORS (20-02-19)     5998 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

SEAQUARIUM
PORT CAMARGUE
GRAU-DU-ROI - SALON LES NAUTIQUES
AGDE - 4ème Salon du couteau de la Méditerranée les 30 et 31 mars 2019
Occitanie Tribune