POLITIQUE : OCCITANIE - LOT - Service public d’éducation en danger : soutien aux enseignants en grève !

OCCITANIE - LOT - Service public d’éducation en danger : soutien aux enseignants en grève !

J’apporte tout mon soutien aux personnels enseignants du Lot qui seront en grève le 24 janvier prochain pour protester contre le démantèlement organisé de l’Éducation Nationale par le gouvernement. Dans le Lot, nous sommes particulièrement impactés, notamment pour trois raisons qui doivent nous pousser à nous mobiliser tous ensembles, enseignants, élèves, parents d’élèves et élu.e.s locaux.

Pour une autre vision du système éducatif : non aux inégalités d’accès à l’éducation ! La nouvelle cartographie de l’offre de formation, présentée par l’académie, est profondément inégalitaire. Il en découle que la liberté de choix laissée aux élèves et aux familles tant vantée par le  ministre  n’est  qu’un  leurre  et fait courir le risque d’enfermer certains jeunes dans des impasses. De plus, la réduction des horaires d’enseignement des  disciplines  générales pénalisera les élèves et compromettra leurs poursuites d’études.

Pour l’amélioration des conditions de travail : non aux suppressions de postes ! Dans notre académie, une cinquantaine de postes sera supprimée dans le second degré, conduisant à une nouvelle dégradation des conditions de travail des élèves et des personnels. C’est inacceptable ! Tout autant que « l’optimisation » des moyens par une augmentation du nombre de classes à plus de 35 élèves !

Pour une revalorisation et le respect du personnel enseignant : non au mépris ! Pour contraindre les personnels à effectuer des heures supplémentaires, le ministre entend modifier les textes statutaires en portant à 2 le nombre d’heures supplémentaires obligatoires.

Le gouvernement multiplie les cadeaux aux riches depuis bientôt deux ans, en prétextant que le pays doit rester attractif pour les investisseurs. Impôt sur la fortune, évasion fiscale, les solutions pour financer l’éducation de nos enfants existent, encore en faut-il la volonté politique. Malheureusement, le gouvernement préfère faire porter aux fonctionnaires, aux enseignants, et donc à nos enfants, le poids de tous ces cadeaux et de ces politiques profondément inégalitaires.

Marie Piqué, Vice-Présidente en charge des solidarités, des services publics, de la vie associative et du logement. Conseillère régionale du Lot (21-01-19)     5417 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

SEAQUARIUM
PORT CAMARGUE
Occitanie Tribune