OFFICIELS : GARD - ARAMON - Michel Pronesti, maire d’Aramon, a présenté ses vœux aux aramonais

GARD - ARAMON - Michel Pronesti, maire d’Aramon, a présenté ses vœux aux aramonais

C'est à la salle Eugène Lacroix, le vendredi 18 janvier, que Michel Pronesti, Maire d'Aramon, les élus et les membres du Conseil Municipal des Jeunes ont présenté leurs vœux aux Aramonais, en présence d’Anthony Cellier, député du Gard, de Catherine Eysseric, conseillère régionale et des maires des communes voisines.
Cette soirée a également été l’occasion de rencontrer les nouveaux habitants et de les mettre en relation avec les associations du village. L’occasion également d’honorer le dévouement de personnalités locales et des sportifs émérites.
M. le Maire s’est adressé aux participants par ces mots :
 L’année 2018 restera je pense encrée dans nos mémoires, dans la mémoire collective. Les événements qui l’ont sillonné ont été forts et multiples, tant sur le plan politique et social, que sur le plan sportif, culturel, historique et climatique.

Permettez-moi tout d’abord d’évoquer l’événement politique local du mois d’avril 2018 où vous m’avez confirmé et renouvelé votre confiance pour la 3ème fois depuis 2008. J’en suis fier tout comme le sont les élus qui sont à mes côtés ce soir. Cette preuve de confiance m’honore et m’oblige auprès de vous toutes et tous et je tenais à vous renouveler ce soir tous mes sincères remerciements. Ma mission se poursuit avec le même fil conducteur depuis 11 ans déjà, celui de vous écouter, de vous apporter le meilleur des services publics, améliorer votre cadre de vie et surtout créer du lien social, chaque fois que cela est possible, comme ce soir. Ce lien qui rompt la solitude, qui éclaire notre vie, qui nous permet de vivre ensemble, malgré nos différences philosophiques, politiques et religieuses et la couleur de notre peau.
Parce que oui, j’en suis sûr, tout commence au plus bas de l’échelle : dans les petits villages, dans les campagnes, dans les villes de province, dans les quartiers des cités. Oui c’est là que tout commence.

Notre pays n’est pas qu’une capitale qui suit le chemin d’édiles éloignés du vrai monde: c’est celui des clochers, celui des places publiques, celui des marchés, celui des fêtes traditionnelles. Celui aussi des difficultés pour arriver à la fin du mois. En tant qu’élu local, je côtoie tous les jours des personnes qui, même si elles ne revêtent pas la bannière jaune, sont concernées par les problèmes de notre société d’aujourd’hui. Notre société qui se rebelle comme cela l’a été il y a 50 ans en mai 68. Les injustices se creusent, les services publics tendent à disparaître, les détresses s’expriment, les difficultés et les souffrances s’emmagasinent. Le mouvement social impulsé par les gilets jaunes m’interpelle fortement. Le cahier de doléances est à la mairie à la disposition de vous toutes et tous afin de proposer, d’exprimer peut-être votre colère. En tant qu’élus nous serons avec vous dans ce grand débat car nous avons également des revendications à formuler et plus particulièrement celles de permettre aux collectivités d’avoir les moyens nécessaires afin de pouvoir continuer à vous apporter les services publics nécessaires. Je rappelle que sur Aramon nous avons déjà mis en place la concertation, à notre niveau bien évidemment. En tant que citoyens vous êtes écoutés par vos élus. Le budget participatif est une émanation de ce principe que nous avions déjà ressenti comme vital. Parallèlement nous veillons à avancer sans augmenter les charges qui pèsent lourdement sur les foyers. Les taux d’imposition resteront inchangés, nous n’aurons pas recours à l’emprunt et nous irons de l’avant avec des ressources optimisées, des dépenses maîtrisées sans toutefois porter atteinte à la qualité des services à la population. C’est la ligne de conduite que j’ai fixée et à laquelle je me tiendrai.

Car à Aramon nous croyons en l’école, en l’éducation, en la mise en valeur de notre patrimoine, en la préservation de nos traditions, au service public, aux associations, au travail, à la qualité du cadre de vie, à la culture, au sport. Sur ce dernier point me viennent à l’esprit des éclats merveilleux. Une jeune équipe française qui, avec un simple ballon rond a posé des brillants dans les yeux de toutes les générations. Une jeune équipe française qui, à la lumière du mélange de ses couleurs, porte le bleu, le blanc et le rouge sur le toit du monde. Cette lumière s’appelle la fraternité. S’y sont associés d’autres champions par leurs prouesses sportives de haut niveau. Je pense là notamment aux dignes représentantes du handball féminin et à leur victoire en coupe d’Europe. Ces jeunes ont appris à aimer le sport à l’école, au collège, au lycée, dans les campagnes comme dans les cités, grâce à la présence d’éducateurs pour la plupart bénévoles, grâce aux enseignants et grâce aussi aux politiques publiques. Alors, je veux dire à nos jeunes qu’il ne s’agit pas pour moi ce soir de ne voir que les stars. Chacun, à son niveau, est capable d’apporter sa lueur. La réussite ne se lit pas que dans les trophées. Je suis intimement convaincu qu’en soi, la pratique du sport est déjà une victoire, car elle mène sur la route de l’épanouissement, du dépassement, en passant par l’apprentissage du vivre ensemble, de la solidarité et de l’attention à l’autre comme à soi-même. Les mêmes bienfaits se trouvant également dans la pratique des arts: de la musique, de la lecture, de la peinture, du théâtre et de toute autre activité culturelle.

Ici, à Aramon certain que seule l’ouverture d’esprit permet d’y voir clair, je veille. Je veille à ce que soient mis à disposition de chacun et de tous des structures sportives, des espaces culturels, des lieux éducatifs et ludiques propres à l’épanouissement. Des espaces qui sont la propriété collective et n’appartiennent à personne en particulier. Oui je suis fier de la richesse de notre village. Vous l’aurez compris, je ne parle pas d’argent. Je parle de femmes et d’hommes qui s’investissent dans les associations culturelles, sportives, sociales et solidaires. Je veux ici saluer ce soir chacune et chacun d’entre eux et leur exprimer toute ma reconnaissance. Je vous suis reconnaissant de former par vos actions l’âme de notre commune. Je vous suis reconnaissant de lui permettre de vivre pleinement sans risque de devenir un simple village dortoir. Je vous suis reconnaissant de véhiculer les valeurs de respect, de tolérance, d’entraide et de mémoire.

 Sur ce dernier point, cette année 2018 nous avions à nous mobiliser pour un événement marquant dans notre histoire : la célébration du centenaire de la fin de la première guerre mondiale. Se rassembler quelques instants pour ne pas oublier. Rendre hommage, honorer celles et ceux qui se sont battus pour notre liberté. C’était notre devoir, un acte citoyen. Le 11 novembre dernier nous étions nombreux à nous réunir dans ce sens. Je veux ici ce soir adresser mes remerciements particuliers à nos anciens combattants qui se sont investis et mobilisés pour perpétuer la mémoire collective. Mais en faisant son tour de 365 jours autour du soleil, notre terre, par la faute des hommes, risque chaque année davantage de s’y brûler.

Le réchauffement climatique n’est plus une menace hypothétique, c’est une triste et cruelle réalité. Feux, secousses sismiques, inondations sont là pour en attester. Notre région n’a pas été épargnée par ces dérèglements.
Les départements de l’Aude et de l’Hérault ont subi des inondations meurtrières et des dégâts matériels considérables. Certains lieux médiatisés ont bénéficié d’aides immédiates. D’autres communes se sont senti oubliées. Aramon a choisi de se mobiliser pour une petite commune audoise : Couffoulens. Notre personnel communal et le matériel y ont été accueillis chaleureusement. Des associations caritatives de notre village sont également intervenues. Mon homologue audois avec lequel j’ai pu m’entretenir sur place nous remercie du fond du cœur et a été très sensible à notre solidarité. Ces expériences malheureusement douloureuses devraient nous conduire à modifier nos pratiques et à mener des actions pour la protection de ce bien précieux universel qu’est notre planète bien malade aujourd’hui. Le conseil municipal des jeunes en ayant pris comme thème le respect de l’environnement nous montre l’exemple.
 
Je ne vais pas ce soir vous énumérer les différents travaux d’investissement réalisés au cours de l’année 2018, le bulletin municipal mensuel vous a tenu suffisamment informés. Je vais simplement vous préciser qu’au cours de cette année 2019, les projets constituant notre programme seront réalisés ou phasés pour se terminer en 2020. Grâce à un travail de longue haleine la médiathèque, lieu culturel au cœur du village et accessible à tous, sera ouvert au public gratuitement le 13 avril prochain. Ce bâtiment accueillera outre l’espace médiathèque, l’école de musique, le cercle de généalogie et un restaurant. Cet espace redonnera à notre cœur de village un autre souffle de vie tant attendu. Voilà mes chers Amis ce tour d’horizon est fait.

Il ne me reste plus qu’à vous renouveler mes vœux de bonheur et de santé, vœux de réussite professionnelle, vœu de continuer à vivre ensemble. Vous informer également que mars 2020 sera la fin de ma mission ceci après 24 années à votre service, au service public et à l’intérêt général. Je vous ai servi avec sincérité et honnêteté durant toutes ces années en délaissant parfois ma famille. J’ai tenu la barre d’un bateau qui parfois tanguait. Je vous ai écouté et j’ai toujours agi après concertation et c’est avec vous que notre village que j’aime a pu évoluer, se construire, se projeter vers l’avenir. Je vais me préparer à une retraite bien méritée. Je remercie tous les élus qui m’ont suivi avec fidélité et confiance. Cette équipe compétente qui est là à mes côtés ce soir pourra avec fierté continuer cette belle mission publique, bien évidemment si vous le souhaitez. Mais rassurez-vous vous devrez encore me supporter jusqu’en mars 2020.



9 clichés sont disponibles sur notre page FACEBOOK OCCITANIE TRIBUNE 

 



 

 

GARD - ARAMON - Michel Pronesti, maire d’Aramon, a présenté ses vœux aux aramonais

GARD - ARAMON - Michel Pronesti, maire d’Aramon, a présenté ses vœux aux aramonais

GARD - ARAMON - Michel Pronesti, maire d’Aramon, a présenté ses vœux aux aramonais

GARD - ARAMON - Michel Pronesti, maire d’Aramon, a présenté ses vœux aux aramonais

GARD - ARAMON - Michel Pronesti, maire d’Aramon, a présenté ses vœux aux aramonais

VILLE D'ARAMON (21-01-19)
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

PORT CAMARGUE
SEAQUARIUM
Occitanie Tribune