Aveyron - NAJAC ( 12 ) Najac, forteresse vieille de 900 ans

Aveyron - NAJAC ( 12 ) Najac, forteresse vieille de 900 ans

Aveyron - NAJAC ( 12 ) Najac, forteresse vieille de 900 ans

Située au sommet d’un éperon rocheux particulièrement abrupt dominant une boucle de l’Aveyron, la forteresse de Najac est vieille de 900 ans. 

Sa silhouette caractéristique se repère à des lieues à la ronde 

Elle fut érigée en 1253 par Alphonse de Poitiers, frère de Saint-Louis, sur les bases d’un ancien château (tour carrée) construit en 1100 par Bertrand de Saint-Gilles, fils de Raymond IV, comte de Toulouse. 
À cette époque, le village, un bourg castral, se blottissait au pied du château qui assurait la défense de la vallée. 
 
L’union des deux châteaux en fait un chef-d’œuvre de l’architecture militaire du XIIIe siècle. 
Les archères de 6,80 m, uniques au monde permettaient le tir de trois archers à la fois. 
Un couloir secret relie la tour romane à la chapelle du donjon dominant de 200 m la boucle de l’Aveyron. 
 
La forteresse fut rattachée à la couronne et ne subit aucune attaque. 
Son passé prestigieux fut le théâtre de grands moments de l’Histoire : la première occupation anglaise, la campagne contre les Albigeois, la guerre de Cent Ans, l’emprisonnement des Templiers, la révolte des Croquants, sans oublier la Révolution française. 
 
Le Château de Najac fut transformé en carrière de pierre au XIXe siècle. 
La démolition s’arrêta après un accident qui coûta la vie aux ouvriers. 
Il a été sauvé de la ruine par la famille Cibiel. 
Le château est aujourd’hui ouvert à la visite.
René GIRMA - GRAND SUD INSOLITE (20-01-19)

 

Témoin d'un évènement ... une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

Perpignan - PERPIGNAN - Le Député Européen Louis Aliot reçoit Jacques Villard Chef de l’Etat Pied-Noir

Canet en Roussillon - PYRÉNÉES-ORIENTALES - CANET - Mener la bataille des retraites pour renverser la Table ! Jeudi 24 janvier

A LIRE AUSSI


 

Retrouvez toute l'actualité l'actualité de la région Occitanie Occitanie-Tribune.